Faillite au Luxembourg

14 novembre 2017 06:53; Act: 14.11.2017 10:07 Print

Sermelux fait faillite, 80 emplois menacés

KEHLEN - Spécialiste de la construction de façades en aluminium, l'entreprise Sermelux a déposé le bilan. La faillite est attendue cette semaine.

storybild

Sermelux, installé à Kehlen, emploie 80 personnes. (photo: L'essentiel)

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

«Nous avons été prévenus vendredi soir, à 16h, le temps d’une réunion de trois minutes, alors que l’on s’apprêtait à partir en week-end, que ce n’était pas la peine de venir travailler lundi parce que Sermelux a déposé le bilan», témoigne un futur ex-salarié de la société basée à Kehlen. En tout, 80 salariés pour la plupart avec plusieurs années d’ancienneté vont se retrouver sur le carreau juste avant les fêtes de fin d’année.

«Nous avons aussi été pris de court. Et maintenant, c’est à nous, syndicat, de prendre les choses en main pour faire en sorte que ces personnes soient dédommagées le plus rapidement. Il est vraiment grand temps que la loi sur les faillites change pour pouvoir agir de façon proactive avant d’en arriver à ce stade», explique Jean-Luc de Matteis, de l’OGBL.

Le choc est d’autant plus grand que jusqu’à présent ni les délégués du personnel ni le syndicat n’avaient senti que la société se trouvait en difficulté. «Nous n’avons eu aucune discussion pour trouver des solutions. L’annonce a juste été faite de manière très sèche», regrette un autre salarié. Mardi après-midi (14h), les salariés ont rendez-vous avec l’OGBL devant la société à Kehlen pour faire le point. «Heureusement que les gens ont été légalement dispensés de travail», souffle Jean-Luc de Matteis.

(Patrick Théry/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • THIERRY le 14.11.2017 08:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Très triste après 25 ans de voir cet article dans le journal

  • Un passant. le 14.11.2017 07:10 Report dénoncer ce commentaire

    Dans quel beau pays nous travaillons. Aujourd'hui rois, demain misérables. Battez-vous salariés.

  • Blanche le 14.11.2017 11:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mon mari a quitté cette entreprise il y a 1 an. Travaillait en tant que technicien dans un bureau. 4 autres de ses collègues sont partis comme lui. Tout le monde savait ce qui c'est passe il y a 2 ans.mais je pense qu il avait espoir que rien n arrive.

Les derniers commentaires

  • TaxFree le 14.11.2017 22:15 Report dénoncer ce commentaire

    En bref, le mercato tombe « pil-poil », puisque le Brexit a été voté et donc les Polonais de provenance du Royaume-Uni ne seront pas aux chômages de retour en Pologne grâce à UBS & Co. En effet, l'annonce est officielle au Luxembourg depuis octobre 2016, l'entreprise UBS a délocalise en Pologne. En revanche, pour les Luxembourgeois et les frontaliers français qui viennent au Luxembourg, c'est pas bon signe. Il va falloir donc revoir l'ambition personnelle du salaire en fonction de la qualité et de la quantité du travail fourni vis-à-vis de son employeur...

  • dj008 le 14.11.2017 19:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le château du bois d’Arlon!!!! Faite la recherche des 2 !!!!

  • ça suffit !! le 14.11.2017 17:22 Report dénoncer ce commentaire

    il y a 3 semaines, ils nous ont encore réparé un vice caché par une autre firme qui a aussi fait faillite il y a un an. A part un petit malentendu, tout s'est bien passé? Ils ont été les seuls, parmi beaucoup d'entreprises contactées, à vouloir réparer ce que d'autres avaient très mal fait !! Par ailleurs, je comprends maintenant pourquoi depuis juin je n'ai jamais reçu le devis pour le remplacement de fenêtres et ce malgré de nombreuses demandes et rappels. Bon courage à toutes ces personnes touchées! Au vu des nombreuses faillites et malfaçons sur chantiers, que l'Etat intervienne enfin !!!

    • ça suffit !! le 14.11.2017 17:50 Report dénoncer ce commentaire

      il faut lire: "A part un petit malentendu qu'ils ont compris et réglé 2 jours après, tout s'est bien passé!"

  • Jose le 14.11.2017 17:20 Report dénoncer ce commentaire

    Des centaines de facades en alu a Luxembourg et Sermelux fait faillite?

    • @ Jose le 14.11.2017 19:09 Report dénoncer ce commentaire

      Si on lit le nouvel article, il y a eu des "magouilles", voir des détournements d'argent... "malversations financières"... La direction, du moins une partie, a du faire des trucs louches...

  • lynn le 14.11.2017 16:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et vlan!!! Encore 15 salariés sans emploi. Faber digital aussi en faillite.