Au Luxembourg

14 novembre 2017 17:39; Act: 14.11.2017 18:28 Print

Sermelux plombée par un trou de 5 millions d'euros

KEHLEN - Depuis deux ans, deux des quatre directeurs de Sermelux ont essayé de redresser la barre après avoir découvert un trou de 5 millions d'euros... En vain.

storybild

Les 80 salariés risquent de se retrouver sur le carreau juste avant les fêtes de fin d’année. (photo: L'essentiel)

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

Ce mardi après-midi, les 80 salariés de Sermelux, spécialiste de la construction de façade en aluminium, sont rassemblés dans la cour de l'entreprise à Kehlen. Les visages sont graves. Depuis ce mardi matin, l'entreprise, en cessation de paiement a déposé le bilan. Et un curateur sera nommé dans la foulée.

«Comment a t-on pu en arriver là?», s'interroge un des délégués du personnel. On savait depuis plusieurs mois que ça allait mal, car on avait du mal à obtenir le matériel auprès des fournisseurs; mais de là à ce qu'on dépose le bilan». La vérité dévoilée ce lundi au grand jour par deux des quatre directeurs de la société, Yves Kemp, directeur commercial, Pascal Strubel, directeur technique, et leur avocat Marc Theisen, fait froid dans le dos.

Les discussions avec un repreneur potentiel n'ont pas abouti

«Début 2015, nous avons découvert un trou de 5 millions d'euros résultant de malversations financières. De plus, on s'est aperçus que l'entreprise avait une dette colossale auprès des impôts, du centre commun... Nous n'avions plus la possibilité dès lors de soumissionner pour des marchés publics», expliquent les deux directeurs. Le 22 décembre 2015, une plainte a été déposée au parquet contre le directeur qui serait impliqué dans ces détournements. Ce dernier avait d'ailleurs quitté l'entreprise quelques jours plus tôt. L'instruction est toujours en cours.

«Depuis deux ans nous essayons de remonter la pente», déplorent les deux directeurs . «Nous sommes parvenus à rembourser les dettes étatiques et nous avons pu obtenir à nouveau les certificats nous permettant de soumissionner pour des marchés publics. Mais le trou de 5 millions court toujours. Les banques qui nous avaient suivis jusqu'alors ont bloqué les comptes il y a un mois. Et vendredi dernier les discussions avec un repreneur potentiel n'ont pas abouti. Dès lors nous avions plus d'alternatives que de déposer le bilan».

(Gaël Padiou/ L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Roudeleiw le 14.11.2017 18:48 Report dénoncer ce commentaire

    80 personnes vont payer pour un directeur véreux! Il prendra une petite amende et peut être de la prison avec sursis. Ça me dégoute.

  • personanongrata le 15.11.2017 08:09 Report dénoncer ce commentaire

    un trou de cinq millions depuis 2 ans, des ouvriers non payés pour leurs prestations d'octobre et la direction subventionne un tournoi de tennis en octobre !! (voir le site facebook de l'entreprise).........c'est quoi cette direction!!

  • Stephane le 14.11.2017 18:27 Report dénoncer ce commentaire

    Ils ont remboursé l' état (et la sécu?) et puis les banques les laissent tomber, bizare çà.

Les derniers commentaires

  • catiù le 16.11.2017 08:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On attend nos salaires

  • catiempeguy le 15.11.2017 17:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui mais les reviseurs d'entreprise sont souvent peu méticuleux malheureusement. La comptabilité est souvent complexe dans les grandes entreprises et les réviseurs ne si aventure pas trop malheureusement.

  • catiempeguy le 15.11.2017 13:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Catiempeguy Triste réalité d'une comptabilité non surveillée menante au désastre. Courage au salariés.

    • Nomi le 15.11.2017 16:11 Report dénoncer ce commentaire

      Normalement un bilan est fait chaque année et il doit être vérifié par une société d'Audit !!!!!!!

  • Paradise Papers le 15.11.2017 13:04 Report dénoncer ce commentaire

    Et ben moi je me sens très bien au Luxembourg.

  • lulu le 15.11.2017 11:06 Report dénoncer ce commentaire

    Il y a une chose que tout le monde oublie, c'est que si une entreprise obtient une aide des banques pour un montant de 5 mio €, il faut bien vous dire que les aides ne tombent pas du ciel et que les organismes bancaires ont reçu des garanties financières et immobilières privées également ! Ps: Les banques ne font jamais de cadeaux.....!