Spectacle à la Rockhal

20 avril 2018 14:44; Act: 20.04.2018 14:56 Print

Sur scène pour laisser sortir leurs émotions

ESCH-SUR-ALZETTE - Des jeunes pris en charge en psychiatrie présenteront un spectacle danse et rap, ce vendredi, à la Rockhal.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Dans la salle de répétition de danse de la Rockhal, une vingtaine de jeunes de 12 à 18 ans, pris en charge par le Service de psychiatrie juvénile des Hôpitaux Robert Schuman, se croisent en courant ou à trottinette, rebondissent sur les murs ou simulent des combats, avec une belle énergie. Ils ont pris au pied de la lettre le titre du spectacle «Looss alles eraus» («Exprime-toi, laisse tout sortir») qu’ils joueront ce vendredi, à la Rockhal.

«Nous leur avons laissé libre choix de leurs envies et proposé une musique qui correspondait», détaille le musicien et rappeur, David Galassi. «Le résultat est que la partie que chacun d’eux présente est comme leur bébé. Ils en ont pris grand soin», ajoute la chorégraphe Sylvia Camarda. Les jeunes ont écrit des textes personnels qu’ils rapperont et déclameront, mais ils ont aussi amené leur savoir-faire.

«Je ne veux pas que les gens nous voient que comme des jeunes en psychiatrie. Si nous sommes là c’est pour montrer que nous avons du talent», souligne Bérénice, 13 ans, qui assurera un solo de danse classique. Bruno, 16 ans, a, lui, apporté ses connaissances en capoeira. «Les répétitions ont été fatigantes, mais je fais ce que j’aime», explique-t-il. «Cela leur permet de découvrir des ressources qu’ils ne se connaissaient pas», apprécient Katja Engelhardt et Vitali Boldt, psychothérapeutes des HRS.

(Séverine Goffin /L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Karlito le 20.04.2018 15:51 Report dénoncer ce commentaire

    Le cannabis est un fléau pour la santé mentale des jeunes.

  • smith le 21.04.2018 18:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En espérant que vous n’aurez pas besoin d’aide pour vous en sortir... dans le monde il y a de la place pour tous ????????

Les derniers commentaires

  • smith le 21.04.2018 18:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En espérant que vous n’aurez pas besoin d’aide pour vous en sortir... dans le monde il y a de la place pour tous ????????

  • Karlito le 20.04.2018 15:51 Report dénoncer ce commentaire

    Le cannabis est un fléau pour la santé mentale des jeunes.