Sécurité au Luxembourg

10 juillet 2017 08:00; Act: 10.07.2017 12:11 Print

Trois chantiers à risques pour les ouvriers arrêtés

LUXEMBOURG - L’inspection du Travail et des Mines (ITM) a contrôlé 41 chantiers au mois de juin. 19 sociétés ont été sanctionnées pour des manquements.

storybild

En une semaine, 41 chantiers ont été contrôlés et trois fermés.

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Dans le cadre de sa mission de prévention des risques au travail, l’ITM a déployé ses inspecteurs sur le terrain pour une semaine d’inspection des chantiers du pays. En tout, ce sont 41 chantiers qui ont été contrôlés aux quatre coins du pays. Sur les 91 sociétés et les 511 salariés contrôlés, l’ITM a dû demander l’arrêt immédiat de trois chantiers. «Ils ont fait l’objet d’une mesure d’arrêt de travail des personnes menacées, en raison du danger imminent et grave pour la santé et la sécurité des salariés présents sur les lieux, et ce pour une durée limitée à 48 heures», a fait savoir l’ITM.

Par ailleurs, 19 sociétés ont subi des redressements mineurs immédiats. En matière de sécurité et santé au travail, la majorité des infractions constatées concernaient les garde-corps antichute, les échafaudages et les échelles. «Moins d’infractions ont été constatées en ce qui concerne les éclairages d’escaliers, les extincteurs et les câbles électriques», souligne cependant l’ITM.

À propos du respect des procédures commodo-incommodo, la majorité des risques concernaient l’évacuation des personnes, le compartimentage coupe-feu des locaux à risques et les moyens de secours et d’intervention. «Par ses contrôles, l’ITM se donne comme mission de réduire les accidents du travail et les maladies professionnelles, et par conséquent de sauver des vies», a insisté le directeur de l’ITM, Marco Boly, à l’issue de cette semaine de contrôles. L’ITM attend encore de nouveaux inspecteurs.

(Patrick Théry/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Alainmg° le 10.07.2017 11:03 Report dénoncer ce commentaire

    C' est dans la logique que l' ITM fasse des contrôles sur les chantiers après tous les accidents et les morts qu' il y a eu depuis trop longtemps. Pourquoi avoir fait ces contrôles pendant une semaine alors que l' ITM devrait le faire tous les jours à l' improviste sur tous les chantiers du pays pendant toute l' année.

  • Serge le 10.07.2017 13:36 Report dénoncer ce commentaire

    Quid des alcotests et tests cannabiques pour les conducteurs d'engins de chantier ?

  • La Vie avant tout le 10.07.2017 12:51 Report dénoncer ce commentaire

    La vie na pas de pris. Mieux arreter des chantiers et sanctionner les entreprises fautives de manquements aux lois sur la sécurité des travailleurs plutot que lire dans les necrologies que des enfants ont perdu leur père. Reflechissez avant de penser à votre portefeuille

Les derniers commentaires

  • Leuwers le 11.07.2017 15:26 Report dénoncer ce commentaire

    C'est bien de contrôler maintenant depuis le 22mai , mais nos morts ne reviendront plus ............

  • figa le 11.07.2017 10:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    S'ils feraient des controles vraiment strictes 80% des chantiers seraient fermeés aujaurdhui

  • CQFD le 11.07.2017 06:56 Report dénoncer ce commentaire

    C'est quand même impressionnant le nombre de commentaires exubérants dès qu'on parle de contrôles , de restrictions, de sanctions, etc... Je trouve ça évidemment normal de respecter la loi mais je ne suis pas euphorique quand je vois un képi d'agent de police...

  • Lars le 10.07.2017 18:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est très bien que l ITM fasse des contrôles mais ils devraient être beaucoup plus fréquents pour avoir une meilleure vision de la sécurité sur les chantiers. Quand je pense qu'il y a 10 ans j'ai travaillé 2 semaines sur un vieil échafaudage sans garde corps de 6 mètres de haut qui tanguait dans tous les sens et que c'est la semaine suivante que l ITM passait pour arrêter le travail d électriciens qui tiraient des câbles sur de petites échelles à 1 mètre du sol ...

  • taz red le 10.07.2017 15:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    a quand une itm avec plus d'agent et des sanction claire .