Pétition refusée

16 février 2017 16:45; Act: 17.02.2017 18:56 Print

Trump ne sera pas interdit de visite au Luxembourg

LUXEMBOURG – La pétition concernant le président américain a été rejetée. Trois autres textes ont en revanche été validés jeudi en commission.

storybild

Trois textes ont été validés jeudi. (photo: Editpress)

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

Donald Trump est autorisé à venir au Luxembourg. La pétition 780, réclamant l’interdiction d’entrée sur le territoire luxembourgeois pour le président américain, a été refusée jeudi par la commission des pétitions. Le texte ne sera donc pas ouvert aux signatures. «Ce n'était pas clair: on ne savait pas si Trump ne pouvait pas du tout passer par le territoire ou seulement demander à y entrer», précise le président de la commission, Marco Schank (CSV).

En revanche, trois pétitions ont passé le cap de la commission ad hoc. L’une demande la modification de l’âge limite des enfants pour accéder à l’éducation précoce ou au cycle 2 du fondamental. L'enjeu était de ne pas obliger ceux qui sont nés entre septembre et décembre à effectuer une année de plus à l'école. Une autre réclame un temps d’attente réduit pour les enfants dans les services d’urgence. Enfin, un pétitionnaire s’oppose à la réduction des prestations de la caisse dépendance. Si ces textes recueillent 4 500 signatures, ils feront l’objet d’un débat à la Chambre.

Hormis le texte sur Donald Trump, d’autres n’ont pas été retenus. C’est le cas d’un manifeste pour une politique de santé sur les drogues, d’une demande pour davantage de moyens destinés aux jeunes sportifs et la demande pour «une gare correcte» à Esch-sur-Alzette. La volonté d’un autre régime fiscal pour l’achat de véhicules écologiques a aussi fait long feu, pour le moment, tout comme l'idée d'introduire davantage de jours fériés. «Ce texte n'est pas rayé. Mais nous voulons d'abord savoir ce qu'il advient de la pétition sur les jours de congés supplémentaires», qui a obtenu les 4 500 signatures requises en quelques jours seulement.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • TramO le 16.02.2017 20:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Encore heureux !!

  • jeremlux le 16.02.2017 18:32 Report dénoncer ce commentaire

    De toute façon je ne pense pas qu'il a l'intention de venir.

  • Sara. le 16.02.2017 22:22 Report dénoncer ce commentaire

    Vive les amies et les amoureux des pétitions. Continuer! En fin, La vie est courte!

Les derniers commentaires

  • cata...bof ! le 18.02.2017 14:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comme le Général George PATTON est un exemple pour Trump, il ne manquera pas de faire une visite éclair , à Hamm, pour rendre hommage à ce grand homme....

  • cata...bof ! le 17.02.2017 18:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Trump dit tout simplement tout haut ...ce que la majorité des gens pensent tout bas....surtout à propos de la mondialisation complètement débridée et en faillite pour l'occident...

  • cata...bof ! le 17.02.2017 13:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce qui dérange le plus les médias....c'est que Trump n'a pas la langue de bois ...et qu'il ne veut subir aucune pression des bien-pensants et du politiquement correct des donneurs de leçon des USA....Mais du monde entier...Bienvenue en Europe....

  • Rigoberta le 17.02.2017 11:57 Report dénoncer ce commentaire

    si encore l'acharnement était seulement sur Trump. Sa femme est aussi visée et ses enfants, même le cadet de 10 ans.

  • manou le 17.02.2017 11:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il n'a pas été élu avec une seule voix