Enseignement au Luxembourg

01 décembre 2015 09:47; Act: 01.12.2015 11:13 Print

Un élève sur dix souffre d'un trouble du langage

LUXEMBOURG - Ce chiffre concerne l'enseignement public qui cherche à mieux prendre en charge les élèves. La question se pose pour la future école internationale de Differdange.

storybild

«Le trouble spécifique du langage n'est diagnostiqué qu'à partir de l'âge de 6 ans», explique le ministre Claude Meisch. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

«Un pourcentage de 8 à 10% en moyenne d'élèves présentant un trouble spécifique du langage dans l'enseignement public au Luxembourg est probable», glisse le ministre de l'Éducation nationale Claude Meisch, en réponse parlementaire à une question de la députée Françoise Hetto (CSV). Trouble spécifique du langage qui correspond à un trouble de l'expression ou de la compréhension, comme la dyslexie ou la dysphasie.

«Le trouble spécifique du langage n'est diagnostiqué qu'à partir de l'âge de 6 ans», ajoute Claude Meisch, qui rappelle que «des efforts ont été entamés depuis des années» au Luxembourg pour prendre en charge ces élèves, notamment via une formation spécifique des enseignants du fondamental.

Classes spécialisées

Par ailleurs le Centre de Logopédie de Strassen, dédié à la prise en charge des élèves et qui propose lui-même 10 classes des cycles 2 à 4, collabore étroitement avec plusieurs établissements à travers le pays. Ainsi le lycée technique du Centre propose une classe spécialisée, de même que le lycée des Arts et Métiers.

«Dans un tel contexte, le Centre de Logopédie est en pourparlers avec la future école internationale de Differdange, afin d'envisager une collaboration», ajoute le ministre qui rappelle ne pas disposer de chiffres pour les élèves de l'enseignement privé.

(NC/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • julie lescaut le 01.12.2015 13:52 Report dénoncer ce commentaire

    ce que je trouve bizarre c'est que que l'ancienne génération et je parle de ceux qui n'ont pas fait de grandes études,, parlaient et écrivaient un français impeccable sans accent, et ceci dans tous les milieux, alors qu'aujourd'hui, les jeunes peinent à parler correctement, il y a comme un problème dans l'enseignement.

  • Liliana Rodrigues le 01.12.2015 20:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Centre de logopédie quel bonne blague, ma fille est atteinte de Dysphasie et de Dyspraxie, le centre de logopédie à refusé d'y avoir ma fille car elle est atteinte aussi de Dyspraxie et aussi car on a choisi la langue Française comme langue maternelle au lieu de l'allemand.

  • schooter le 01.12.2015 22:56 Report dénoncer ce commentaire

    si il n'y avait que les soucis du trouble du langage. le niveau d'enseignement dans le sud du pays est tellement bas que les enfants de 6 em primaire sont incapable de lire une horloge à aiguilles et ou encore de lire correctement en français et allemand. l'OCDE l'a dit... le luxembourg est le plus mauvais point de vue enseignement.

Les derniers commentaires

  • R.Sch, le 02.12.2015 11:22 Report dénoncer ce commentaire

    La faute se trouve dans les jeux vidéo et les dessins animés et surtout chez les parents qui n'ont plus le temps de s'occuper de leurs enfants. De mon temps la maman était à la maison. Etc.

  • schooter le 01.12.2015 22:56 Report dénoncer ce commentaire

    si il n'y avait que les soucis du trouble du langage. le niveau d'enseignement dans le sud du pays est tellement bas que les enfants de 6 em primaire sont incapable de lire une horloge à aiguilles et ou encore de lire correctement en français et allemand. l'OCDE l'a dit... le luxembourg est le plus mauvais point de vue enseignement.

    • Responsabilité le 02.12.2015 07:01 Report dénoncer ce commentaire

      Alors là le coup de l'horloge, c'est quand même aux parents de fournir un minimum d'informations aux enfants ! On ne peut pas se décharger à 100% sur les enseignants !

  • Kannit Verstaan le 01.12.2015 21:26 Report dénoncer ce commentaire

    Est ce que cette maladie est liée à la langue luxembourgeoise? Est ce que cette maladie n'existe pas en France, en Allemagne ou en Angleterre où l'on ne parle pas le lux.? Si tel est le cas la solution est toute trouvée ne plus parler le lux.!! Mais si cette maladie existe aussi chez les autres je ne comprends pas pourquoi tout le monde parle de langues de nouveau!

    • Brad le 02.12.2015 07:03 Report dénoncer ce commentaire

      Ça existe évidemment dans les autres pays, c'est le taux qui est très élevé au Luxembourg...

    • Marc le 02.12.2015 08:48 Report dénoncer ce commentaire

      Bravo

    • pARENT DYS. le 02.12.2015 10:42 Report dénoncer ce commentaire

      Je suis désolé de te dire que non. Le taux est entre 8 - 10 % en Belgique. Au niveau international entre 10-12%. A l'époque on parlait pas. A partir du moment que ce n'est pas notre enfant. On ne s'intéresse pas.

  • Liliana Rodrigues le 01.12.2015 20:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je précise que je parles couramment les langues du pays. Mon mari aussi

  • Liliana Rodrigues le 01.12.2015 20:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Centre de logopédie quel bonne blague, ma fille est atteinte de Dysphasie et de Dyspraxie, le centre de logopédie à refusé d'y avoir ma fille car elle est atteinte aussi de Dyspraxie et aussi car on a choisi la langue Française comme langue maternelle au lieu de l'allemand.