Emploi au Luxembourg

07 avril 2017 08:00; Act: 07.04.2017 11:24 Print

Un guide pour aiguiller les nouveaux arrivants

LUXEMBOURG - Natalia Zvereva est l'auteur de «Find a job», un guide pour l'emploi destiné aux nouveaux arrivants. Elle parle en connaissance de cause.

storybild

«Find a job» est censé leur apporter toutes les réponses avec des informations sur les secteurs d'activités dynamiques, les salaires, les droits des salariés ou encore les mesures pour l'emploi. (photo: L'essentiel)

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

Parce qu'un guide a «changé sa vie il y a 20 ans», Natalia Zvereva a décidé de faciliter aussi celle des autres en lançant «Find a job» en janvier dernier. Ce guide de 238 pages sur l'emploi au Grand-Duché s'adresse aux dizaines de milliers d'étrangers qui arrivent dans le pays chaque année pour démarrer ou poursuivre leur carrière professionnelle. Comme Natalia en son temps.

«J'étais encore étudiante en Moldavie lorsque j'ai choisi de venir ici. L'idée m'est venue en lisant un guide justement», explique-t-elle. Installée au Grand-Duché depuis 20 ans, la Moldave devenue luxembourgeoise a poursuivi une brillante carrière dans le secteur de la traduction, ainsi qu'au service d'intégration de l'Office luxembourgeois de l’accueil et de l’intégration (OLAI).

Salaires, droits...

«La première question des arrivants, c'est l'emploi», explique Natalia. «Find a job» est censé leur apporter toutes les réponses avec des informations sur les secteurs d'activités dynamiques, les salaires, les droits des salariés ou encore les mesures pour l'emploi.

Impliquée dans son projet depuis un an et demi, Natalia a tout fait elle-même, de la conception à la rédaction. 5 000 exemplaires ont déjà été imprimés. Ils sont vendus en kiosque. «Je veux que ce guide devienne une référence. Il sera remis à jour chaque année», conclut-elle.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Gilbert le 07.04.2017 11:13 Report dénoncer ce commentaire

    Je pensais qu'il fallait un emploi pour avoir sa carte de séjour... Enfin, c'était comme ça quand je suis arrivé. On devait declarer ses ressources au commissariat de police et prouver qu'on avait assez pour vivre ici...

Les derniers commentaires

  • Gilbert le 07.04.2017 11:13 Report dénoncer ce commentaire

    Je pensais qu'il fallait un emploi pour avoir sa carte de séjour... Enfin, c'était comme ça quand je suis arrivé. On devait declarer ses ressources au commissariat de police et prouver qu'on avait assez pour vivre ici...

    • Roxio le 07.04.2017 11:44 Report dénoncer ce commentaire

      Exact. Quand je suis arrivée en 2000, j'ai du montrer mon contrat de travail et passer dire bonjour au commissaire. Mais on n'est peut être pas passé par le bon chemin si ça se trouve :-)

    • Abdoula le 07.04.2017 13:38 Report dénoncer ce commentaire

      Autre temps, autres moeurs...

    • CplusSur le 07.04.2017 16:49 Report dénoncer ce commentaire

      Ben moi franchement je trouve ça bien que l'état sache qui est chez lui et où. J'ai vécu et grandi en France et en l'espace de quelques années pour les études et le premier job j'ai fais 3 grandes villes différentes. Sans la Caisse d'Allocation familiale, qui verse des aides au logement, personne n'aurait jamais su que j'avais déménagé...