Sécurité au Luxembourg

30 novembre 2017 12:41; Act: 30.11.2017 15:56 Print

Un «kit de survie» pour contrer les cyberattaques

LUXEMBOURG - Le Cybersecurity Competence Center (C3) a mis en place depuis deux mois une «Room 42» où toute entreprise peut se former à réagir à une cyberattaque.

storybild

L'objectif de la formation est de préparer les entreprises à faire face à une éventuelle attaque informatique.

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

Combien de temps allez-vous survivre à une cyberattaque? C'est le test grandeur nature proposé par le Cybersecurity Competence Center (C3) dans sa «Room 42», une pièce où sont scénarisées, à Luxembourg, plusieurs attaques virtuelles durant trois heures d'explications, de simulations et de débriefing.

Mis en place par le C3 depuis deux mois, cette formation, facturée 1 500 euros aux entreprises qui la proposeraient à 5 ou 8 employés, a pour objectif de prévenir les sociétés attaquées par des pirates informatiques malveillants. «Une cyberattaque peut détruire de très grandes infrastructures et coûter très cher aux victimes», rappelle Jérôme Jacob, responsable de la formation au C3. «Nous sommes là pour les préparer à intervenir "sereinement" quand un problème se présentera, tôt ou tard».

Attaqués de toutes parts

Jérôme Jacob le confirme: «Des entreprises luxembourgeoises sont victimes de cyberattaques régulièrement». «Mais elles ne communiquent pas sur cet aspect car cela porterait forcément préjudice à leur image», précise-t-il. «Grâce à notre simulation dans la "Room 42", nous leur proposons un kit de survie avec des bons réflexes à adopter lors d'une attaque».

Et le test est concluant. Au sortir de la «Room 42», un sentiment prédomine: frustrés d'avoir été attaqués, sans merci, de toutes parts, les joueurs n'ont pas l'impression d'avoir perdu. «Il n'y a jamais de perdants», conclut Jérôme Jacob. «Nous sommes là pour permettre aux gens d'apprendre de leurs erreurs. Plus ils en commettent, plus ils tenteront de se protéger lors d'une prochaine cyberattaque».

Le Cybersecurity Competence Center (C3) a mis en place depuis deux mois une «Room 42» où toute entreprise peut se former à réagir à une cyberattaque. Jérôme Jacob, responsable de la formation au C3. Propos recueillis par Frédéric Lambert pour L'essentiel Radio.

(Frédéric Lambert/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • RamBo le 30.11.2017 17:52 Report dénoncer ce commentaire

    Excellent. Nous ne construisons plus de forteresse, mais des "rooms" :-))))))))

  • CISO le 01.12.2017 10:46 Report dénoncer ce commentaire

    Une initiative intéressante ...

  • On se moque de qui làààà? le 30.11.2017 15:59 Report dénoncer ce commentaire

    J'y crois vraiment lol!

Les derniers commentaires

  • CISO le 01.12.2017 10:46 Report dénoncer ce commentaire

    Une initiative intéressante ...

  • RamBo le 30.11.2017 17:52 Report dénoncer ce commentaire

    Excellent. Nous ne construisons plus de forteresse, mais des "rooms" :-))))))))

  • On se moque de qui làààà? le 30.11.2017 15:59 Report dénoncer ce commentaire

    J'y crois vraiment lol!

  • Opinion le 30.11.2017 14:31 Report dénoncer ce commentaire

    Meilleur moyen est de mettre les informations sensibles sur un réseau interne sans accès à internet et d'enlever tous les modules WIFI et 4G. Dans ce cas là le Hacker doit combrioler l'entreprise.

    • Opinion Nouveau le 30.11.2017 15:17 Report dénoncer ce commentaire

      Et si la cyberattaque vient de l'interne?

  • Casper le 30.11.2017 13:16 Report dénoncer ce commentaire

    C'est un début mais c'est loin d'être suffisant.