Livre au Luxembourg

07 décembre 2017 09:00; Act: 07.12.2017 12:11 Print

Un livre illustré sur la «vraie vie» au Luxembourg

LUXEMBOURG - La tradition, le luxe et la pauvreté: le livre «Gens de Luxembourg» jette un œil derrière la façade brillante du Grand-Duché.

Voir le diaporama en grand »

op Däitsch
Une faute?

Deux messieurs et une dame âgés se parlent autour d'une bière et de thuringer, à une kermesse. Un couple se prélasse dans les vignobles de la Moselle, à côté d'une voiture de sport clinquante garée dans l'herbe. Un sans-abri supplie devant une boutique de luxe en ville. Dans le livre de photographies «Gens de Luxembourg», le photographe Raymond Reuter et l'auteur Claude Frisoni regardent derrière la façade brillante du Grand-Duché. Et racontent des histoires sur la vie réelle.

«Je voulais montrer la vie des gens ordinaires, pas les vedettes du pays», dit Raymond Reuter, qui a travaillé pendant de nombreuses années dans l'industrie horlogère et se consacre, à présent qu'il est en pension, de plus en plus à la photographie. Depuis deux ans, le photographe effectue des recherches dans la rue, dans les fêtes, les églises, les abattoirs et les usines à travers le pays, toujours à la recherche des gens intéressants et des scènes de tous les jours. Plus de 100 photos, prises en noir et blanc et avec un appareil photo argentique, ont été retenues pour le livre.

Livre en trois langues

Les textes de l'ouvrage illustré sont écrits en trois langues et rédigés en français par Claude Frisoni, traduits en luxembourgeois par Jean-Pierre Thilges et en anglais par Zoé Brill Diderich. «La banalité de la vie quotidienne cache de véritables trésors et des personnalités surprenantes», explique l'ancien directeur de l'abbaye de Neumünster et coordinateur général de «Luxembourg - Capitale européenne de la culture 1995», Claude Frisoni. «Le Luxembourg a conservé ses traditions, même si le pays a été brutalement saisi par la modernité. Ces bouleversements dans la population, ce bouillonnement, peuvent également se faire sentir sur les photos», affirme Frisoni.

Ce sont les contradictions parfois choquantes entre modernité et tradition, entre prétention et réalité, qui rendent les images de Reuter si intéressantes. On croirait presque que les scènes se jouent dans un pays complètement différent...

(Jörg Tschürtz/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • la taupe le 07.12.2017 13:13 Report dénoncer ce commentaire

    Arf... salut les rageux... mais qu'on cesse de toujours tout critiquer et voir en négatif, et l'esprit de Noël vous connaissez? On dirait que y'a que le sapin et les cadeaux qui vous intéressent.... je trouve ces clichés savoureux et qu'on laisse les nationaux rester ce qu'ils veulent et si cela nous plait pas, restons chez nous.... où tout n'est pas rose non plus....

  • Maryse le 07.12.2017 09:36 Report dénoncer ce commentaire

    Tellement de surpoids dans ces photos

  • Pierrot le 07.12.2017 09:42 Report dénoncer ce commentaire

    J'espère qu'ils ont pris un cliché de tous ces gens agglutinés autour du bar qui se trouve à l'entrée du Cactus à Bertrange. Cela fait 30 ans que je vois ça en allant faire mes courses, et à chaque fois, ça m'interpelle...

Les derniers commentaires

  • Claudio le 07.12.2017 13:42 Report dénoncer ce commentaire

    J'aime beaucoup ces photos... elles nous font un peu redescendre les pieds sur terre.

  • la taupe le 07.12.2017 13:13 Report dénoncer ce commentaire

    Arf... salut les rageux... mais qu'on cesse de toujours tout critiquer et voir en négatif, et l'esprit de Noël vous connaissez? On dirait que y'a que le sapin et les cadeaux qui vous intéressent.... je trouve ces clichés savoureux et qu'on laisse les nationaux rester ce qu'ils veulent et si cela nous plait pas, restons chez nous.... où tout n'est pas rose non plus....

  • pixel le 07.12.2017 11:33 Report dénoncer ce commentaire

    Tout est dit sur ces photos ; c'est du surréalisme au quotidien que l'on peut vivre ici.

    • Chris le 07.12.2017 12:11 Report dénoncer ce commentaire

      Le pire, c'est qu'ils ne s'en rendent même plus compte.

  • pralin le 07.12.2017 10:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bon commentaire Pierrot , j'ai pensé la même chose, je vais assez souvent au cactus à Bertrange et à chaque fois c'est pareil, les gens sont bien confiné autour du bar comme des sardines, mdr.

    • Clothilde le 07.12.2017 11:11 Report dénoncer ce commentaire

      Et dans un supermarché en plus, mais ici, cela ne semble choquer personne.

    • vincent le 07.12.2017 19:37 Report dénoncer ce commentaire

      La societe propose les gens disposent

  • cricri le 07.12.2017 10:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les photos ne représentent pas les vrais Luxembourgeois!!!!!

    • @cricri le 07.12.2017 10:09 Report dénoncer ce commentaire

      C'est vrai, ceux-là ont le sourire aux lèvres...-)

    • Marcel le 07.12.2017 10:33 Report dénoncer ce commentaire

      cricri, pourriez-vous preciser ce que signifient pour vous "vrais" et "faux" Luxembourgeois.

    • @cricri le 07.12.2017 10:39 Report dénoncer ce commentaire

      Je trouve ça très représentatif au contraire.