Accident au Luxembourg

21 février 2017 14:32; Act: 21.02.2017 15:23 Print

Une aide pour les conducteurs des CFL

LUXEMBOURG – Après l’accident qui a coûté la vie au conducteur d’un train à Dudelange, le personnel des CFL va bénéficier de mesures de soutien particulières.

Voir le diaporama en grand »

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

Une semaine après l’accident entre deux trains, qui a coûté la vie à un chauffeur mardi dernier à Dudelange, le choc est encore palpable au sein des CFL. Les conducteurs de trains, particulièrement concernés, ressentent un malaise particulier au moment de reprendre le travail. Du coup, la compagnie ferroviaire a pris des dispositions spéciales pour les aider.

Durant les prochaines semaines, les formateurs de la section «Trains et matériel» pourront accompagner les conducteurs qui le souhaitent dans leur travail sur la fameuse ligne vers Thionville. «Il s’agit d’une mesure de soutien moral, indique à L'essentiel Mike van Kauvenbergh, porte-parole des CFL. Elle a été bien acceptée par les personnes concernées». Une aide psychologique est proposée aux conducteurs de train depuis le jour du drame.

Un tiers des trains roulent

«Un expert indépendant de Suisse viendra à la fin de la semaine au Luxembourg examiner les données récoltées et les preuves. Ce travail sera effectué en collaboration avec le responsable de l'enquête», explique pour sa part David Lentz, procureur adjoint, contacté par L'essentiel.

La circulation a repris mardi matin, de manière limitée et non sans quelques perturbations. Environ un tiers des trains roulent, tandis que des bus de substitution sont toujours en place. Seuls le personnel et le matériel des CFL circulent, les employés de la SNCF n’ayant pas repris le travail.

(Jörg Tschürtz/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Michel le 21.02.2017 14:53 Report dénoncer ce commentaire

    çà sent la prime.

  • MarcC le 21.02.2017 16:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Alcool test dès la prise du travail pour les conducteurs de la CFL, comme les pilotes dans l'aviation

  • la tele realité appliquée a la politique le 21.02.2017 16:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mouai, s'il fallait faire du soutien a tous les conducteurs quand il y a un accident sur la route, on en finirait pas. Tant qu'il y aura autant de part humaine dans les transports, il y aura des accidents.

Les derniers commentaires

  • Macha le 22.02.2017 11:04 Report dénoncer ce commentaire

    C'est bien beau que "le personnel des CFL va bénéficier de mesures de soutien particulières" comme relaté dans cette article. Mais ma question est de savoir si des mesures de soutien particulières vont également être mises en place pour les usagers du TER qui sont tout simplement au bord du burn out depuis une semaine.

  • Mum le 22.02.2017 08:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo au moins vous pensez aux usagers à Luxembourg dans les 2 sens nous compatissons mais nous n'avons d'autres choix que de continuer à utiliser les transports. Merci les cfl pour votre professionnalisme.

  • Mackel le 22.02.2017 08:39 Report dénoncer ce commentaire

    Plus de formation, plus de contrôle, plus de compétences exigées, on ne peut pas laisser n'importe qui conduire un train, c'est risqué, il y a des vies en jeu, c'est une responsabilité importante... Je serais curieux de connaitre la formation des conducteur CFL... Et il faut une intolérance totale envers les distraits et inconscients au poste de conduite, plus jamais de téléphone ou d'étourdissement lorsque l'on conduit comme la semaine dernière... ou les conséquences pourraient être bien plus grave.

    • BIKI le 22.02.2017 10:27 Report dénoncer ce commentaire

      Si vous saviez tout ce que les conducteurs CFL doivent savoir vous ne parleriez pas ainsi!

  • Jean ll le 21.02.2017 21:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bon pour être plus précis et compréhensible pour certains , la SNCF ne travaille plus après la frontière . Un grand merci à la CFL de prendre le relais !!! :-)

  • Serval72 le 21.02.2017 19:28 Report dénoncer ce commentaire

    "les employés de la SNCF n’ayant pas repris le travail" : on a pas arrêté de travailler !!! On ne passe plus la frontière c'est pas la même chose ! Mais tous les autres trains circulent sur toute la Lorraine.

    • LOKZ le 22.02.2017 08:45 Report dénoncer ce commentaire

      ou bien sur et pendant le temps de parcours entre Thionville et Luxembourg vous faites quoi ? Sieste et Ricard...