Stéphane Bern

13 décembre 2012 14:45; Act: 14.12.2012 14:10 Print

«Une année faste pour la famille grand-​​ducale»

LUXEMBOURG - Quelques heures après l'officialisation des fiançailles entre le Prince Félix et Claire Lademacher, Stéphane Bern évoque cette nouvelle union princière avec «L'essentiel Online».

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

L'essentiel Online: Quelques semaines après l'union du Grand-Duc héritier, un nouveau mariage est annoncé au sein de la famille grand-ducale. Quelle a été votre première réaction en apprenant cette nouvelle?

Stéphane Bern: C'est toujours une bonne nouvelle d'apprendre ce genre d'événement, mais il faut admettre que l'on s'y attendait. Mais il faut bien reconnaître que c'est une année faste pour la famille grand-ducale, car cela fait au total quatre mariages annoncés ou survenus au cours de l'année, que ce soit celui de Christoph et d'Imre, les deux fils aînés de la sœur du Grand-Duc Henri et celui de Guillaume et de Stéphanie de Lannoy. Et maintenant celui du Prince Félix et de Claire Lademacher.

Un mariage qui aura toutefois moins d'impact que celui de son frère aîné…

Absolument, et c'est normal car ce n'est pas le mariage du Grand-Duc héritier. Mais cela n'empêchera pas cette union d'être un événement heureux qui permettra à la famille de se réunir. Ce sera justement un événement plus intime avec une ambiance forcément différente de celle du mois d'octobre.

Lors du mariage du Grand-Duc héritier Guillaume, vous aviez annoncé que le Luxembourg bénéficierait de retombées positives. Avez-vous des informations confidentielles à ce sujet?

Pas vraiment confidentielles. Je sais que la capitale a bien tiré profit de cet événement, en ce qui concerne les réservations dans les chambres d'hôtel, les visites de musées ou les commerces. Tout cela doit avoir été quantifié. Ce que je sais, c'est que la couverture médiatique du mariage de Guillaume et Stéphanie à travers le monde a été importante. J'ai chez moi un carton plein de Unes avec tous les titres qui en ont parlé, preuve que ça a intéressé le monde entier. Cela est bien plus important que ce qui s'est passé pour le mariage du Grand-Duc Henri et de Maria-Teresa, en 1981. C'est donc tout bon pour le Luxembourg!

Propos recueillis par Jean-Michel Hennebert

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Laurent le 14.12.2012 15:37 Report dénoncer ce commentaire

    Quelle est belle la vie quand il ne faut pas travailler n'est ce pas? et Stéphane Berne devrait se construire une vrai vie et arrêter de vivre dans des comptes de fées....

  • Kiki le 14.12.2012 15:57 Report dénoncer ce commentaire

    Ah que j'aimerai être un parasite

Les derniers commentaires

  • Kiki le 14.12.2012 15:57 Report dénoncer ce commentaire

    Ah que j'aimerai être un parasite

    • chispa le 15.12.2012 11:21 Report dénoncer ce commentaire

      et moi aussi! je suis jalouse... car je beaucoup trimée pour payer ces fastes...

  • Laurent le 14.12.2012 15:37 Report dénoncer ce commentaire

    Quelle est belle la vie quand il ne faut pas travailler n'est ce pas? et Stéphane Berne devrait se construire une vrai vie et arrêter de vivre dans des comptes de fées....

    • patchwork le 14.12.2012 16:39 Report dénoncer ce commentaire

      Mais il travaille ! Il est même très bon journaliste à mon sens. Même si son principal registre se confine à l'eau de rose, il a l'air de plaire ;)