Au Luxembourg

14 septembre 2017 07:00; Act: 14.09.2017 14:01 Print

Une rentrée qui s'annonce «un peu spéciale»

LUXEMBOURG - Claude Meisch, ministre de l'Éducation nationale, confie à «L'essentiel» que tout le monde est prêt pour cette rentrée scolaire marquée par les réformes.

storybild

Le ministre se dit «convaincu que toutes les écoles sont prêtes» et que ces réformes vont redonner «confiance aux gens du terrain». (photo: Editpress)

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

Le gouvernement a indiqué, mercredi, que la rentrée des classes au Luxembourg allait concerner cette année un total de 142 690 élèves. Soit près de 13 000 en plus par rapport aux effectifs il y a cinq ans, en 2012/2013. Mais au-delà des chiffres, le ministre de l'Éducation nationale, Claude Meisch, évoque pour L'essentiel (lire en encadré) une rentrée «un peu spéciale», marquée par des «changements dans tous les ordres d'enseignements, de la crèche jusqu'au bac».

Le ministre se dit «convaincu que toutes les écoles sont prêtes» et que ces réformes vont redonner «confiance aux gens du terrain». Avec une idée forte: «Donner plus de liberté à chaque établissement scolaire pour se développer en faveur des besoins de leurs élèves».

Mieux adapter l'école

En parallèle, pour Claude Meisch, «il faut aussi d’autres offres scolaires, d’autres méthodes pédagogiques et viser d’autres diplômes, où le multilinguisme joue un autre rôle, où on a plus de flexibilité avec la pondération des différentes langues». Ce serait la voie à suivre, selon le ministre, pour que l'école luxembourgeoise soit «bonne» pour tous et adaptée.

Prenant l'exemple du nouveau cours vie et société, destiné à remplacer les cours de religion et d'instruction sociale et morale, Claude Meisch parle d'une «petite révolution» qui fait entrer à l'école «d’autres courants philosophiques, d’autres approches de vie (...) C'est ça le plus important».

(NC/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Miss le 14.09.2017 09:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les enseignants concernés savent que M Meisch ne dit pas la vérité. L'organisation scolaire est une catastrophe cette année. Ils sont obligés de faire des heures supplémentaires ou convertir des heures d'appui pour les élèves à besoins spécifiques pour garantir des heures d'enseignement normal. C'est un scandale et j'espère qu'on aura un nouveau ministre bientôt!!!

  • Pourquoi le 14.09.2017 10:33 Report dénoncer ce commentaire

    pourquoi avoir enlever la religion.??? ainsi que les Croix dans les classes. Cela n'a jamais derange, et on a eu de differents religions qui la Croix ne leur derangeait pas.

  • M.R le 14.09.2017 09:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Rentrée mais malheureusement pas pour tous,mon fils est autiste et comme pour beaucoup d'autres autistes ,Le seul centre spécialisé dans l'autisme pour les adolescents et complet et soit je Le mets dans un foyer de jour où je Le garde à la maison et c'est sûrement pas la solution pour évoluer

Les derniers commentaires

  • kiwi-esch le 14.09.2017 15:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pourquoi faire perdre des heures scolaires avec cela, je ne suis pas a faveur d'imposer une religion a mon enfant une bonne éducation et un savoir vivre suffisant. Vous pouvez toujours leurs apprendre à la maison!

  • bmess le 14.09.2017 15:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    moi ça ma jamais dérangé les croix sur les murs .

  • jean émar le 14.09.2017 12:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @tabasco. Notre langue luxembourgeoise va continuer à faire partie du "folklore" local...tout comme l'Alsacien ou le Wallon. La raison est l'évolution de la société qui est passée de 360.000 habitants en 1960 ...à plus de 500.000 aujourd'hui ...et 50 % de notre population est étrangère....et 70 % à Luxembourg-Ville.

  • jean émar le 14.09.2017 11:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L'arrivée prochaine des nouveaux investissements d'outre Atlantique comme Google, nouvelle usine Goodyear à Dudelange, Space mining, etc...exigeront la parfaite maîtrise de l'anglais parlé et technique. C'est déjà le cas depuis 1951 chez Goodyear Innovation Center. Dans ces secteurs de pointe, la langue luxembourgeoise est très marginale et anecdotique ainsi que le français. Vous ne rentrez pas dans ce milieu sans une bonne maîtrise de l'anglais...ou mieux encore de l'américain oral.

    • Cancoillotte le 14.09.2017 13:02 Report dénoncer ce commentaire

      Les luxembourgeois, en plus des 3 langues nationales, maitrisent beaucoup mieux l'anglais que les francophones.

    • jean émar le 14.09.2017 13:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @cancoillotte... je dirais même que les luxembourgeois se sentent aussi mal à l'aise à s'exprimer en français....que les francophones en anglais....Les langues parlées s'apprennent au mieux de 0 à 6 ans à la maison, dans les crêches ou au précoce.

    • JuLuX le 14.09.2017 16:52 Report dénoncer ce commentaire

      Faut pas en faire une généralité

  • tabasco le 14.09.2017 11:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et quelle en est la raison