Première au Luxembourg

05 mars 2015 11:27; Act: 05.03.2015 13:55 Print

Voyages Émile Weber mise sur le bus 100% électrique

LUXEMBOURG - Voyages Émile Weber a dévoilé ce jeudi, en première mondiale, sa nouvelle génération d’autobus hybrides «plug-in».

storybild

L'intérieur de ces nouveaux bus comporte 60 places assises et 130 places debout. (photo: Voyages Émile Weber)

op Däitsch

Voyages Émile Weber a présenté ce jeudi un autobus hybride de dernière génération, commercialisé par le constructeur suisse HESS. Présenté en première mondiale, ce modèle peut effectuer un trajet d’au moins 4 kilomètres en mode 100% électrique. La nouvelle série, constituée de 3 exemplaires de ce type, circulera dès à présent sur la ligne n° 16 du réseau RGTR pour le compte du ministère du Développement durable et des Infrastructures (MDDI). Le bus à double articulation passe en mode 100% électrique au niveau du Pont rouge jusqu'au pont CFL de Bonnevoie, en direction d'Hesperange.

Selon sa position GPS, l’autobus enclenche ou éteint automatiquement son moteur diesel pour continuer en mode 100% électrique, grâce aux batteries placées sur le toit du véhicule. Ces batteries, chargées pendant la nuit au dépôt de Canach, sont également rechargées pendant que le bus circule en mode diesel. L’autocariste précise que le moteur diesel EURO 6 qui équipe ces véhicules respecte les dernières normes européennes en matière d’émissions. Le nouvel autobus est également doté d’un système de récupération d’énergie de freinage, qui améliore encore son autonomie électrique.

«C'est une première mondiale dans le sens où habituellement quand on parle de moteur électrique, celui-ci vient en support du diesel. Là, on est capable de rouler 4, 5, 6 kilomètres en 100% électrique. Sur d'autres modèles, l'électrique vient seulement en support», affirme Romain Kribs, attaché à la direction chez Voyages Émile Weber.

Dixième bus doté d'un moteur électrique

Le coût d'un tel véhicule avoisine les 900 000 euros pièce, soit «300 000 euros de plus qu'un bus similaire roulant au diesel», selon Romain Kribs. L'État apporte sa contribution financière au projet, via un leasing sur 10 ans qui comblera «environ 90%» du coût du véhicule, informe Alex Kies, chargé de direction transports publics au ministère des Transports.

C'est le 10e bus doté d'un moteur électrique sur le parc RGTR, qui compte autour de 800 véhicules. «60% sont âgés de moins de 6 ans et l'hybride représente 6,5% du parc», complète Alex Kies. Il serait difficile de faire circuler ces nouveaux modèles sur l'ensemble des lignes car sa vitesse maximale (80 km/h) et sa taille (24,5 mètres) ne se prêtent pas vraiment à la circulation sur routes nationales. Aucune nouvelle commande n'est encore passée. «Mais on peut imaginer que ce type de véhicules viennent en complément de ceux existant pour des trajets entre les P&R et les stations du futur tram», ajoute Romain Kribs, attaché à la direction chez Voyages Émile Weber.

Plus d'infos sur www.urevo.lu

(pp/L'essentiel)