À New York

18 septembre 2017 16:45; Act: 18.09.2017 18:34 Print

Wall Street aux couleurs du Luxembourg

LUXEMBOURG/NEW YORK - Le Premier ministre luxembourgeois, Xavier Bettel, était invité à sonner ce lundi l'ouverture de la Bourse de New York. Il s'est dit «honoré».

storybild

Un honneur fait au Premier ministre Xavier Bettel, tout sourire, qui a pu échanger avec Thomas Farley, dirigeant du New York Stock Exchange, avant de procéder à l'ouverture des marchés boursiers en sonnant la célèbre cloche. (photo: Twitter)

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

Visuellement, l'effet est saisissant: la bourse de New York arborait ce lundi matin les couleurs du drapeau luxembourgeois. En façade et sur les écrans à l'intérieur. Un honneur fait au Premier ministre Xavier Bettel, tout sourire, qui a pu échanger avec Thomas Farley, dirigeant du New York Stock Exchange, avant de procéder à l'ouverture des marchés boursiers en sonnant la célèbre cloche.

Présent à New York pour participer à la 72e Assemblée générale des Nations unies, Xavier Bettel s'est dit «honoré» d'avoir pu participer à cette tradition régulièrement ouverte à des personnalités. Une belle occasion d'assurer la visibilité du Luxembourg et de sa place financière. Après New York, le Premier ministre se rendra sur la côte ouest des États-Unis, où il rencontrera des entreprises américaines.


(Nicolas Chauty/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Simon le 18.09.2017 17:19 Report dénoncer ce commentaire

    Après le quart de finale de Gilles Muller et le nul arraché à la France en football, un autre grand moment de l'histoire du Grand-Duché que voilà... mais que nous arrive-t-il ?

  • zep le 18.09.2017 23:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Notre premier ministre qui sonne une nouvelle journée d'asservissement au grand capitalisme ... c'est beau :-)

  • Luc1982 le 18.09.2017 20:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    D'où c'est la classe ça? La classe serait s'il y aura la feu là à cet endroit de capitalistes!

Les derniers commentaires

  • 20-100 le 19.09.2017 15:26 Report dénoncer ce commentaire

    C'est une blague belge : tous les USA et Wall Street en particulier sont aux couleurs luxembourgeoises chaque jour que Dieu fait, en même temps, comme elles sont identiques (les couleurs) on voit comment il ne pourrait pas en être ainsi...

    • Klein le 19.09.2017 19:06 Report dénoncer ce commentaire

      Votre commentaire n'est pas très compréhensible.

  • Fred_Lux le 19.09.2017 06:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo Mr Bettel. Quelle que soit la couleur politique qu'on a il faut reconnaître que Mr Bettel fait un sacré bon boulot. Aux détracteurs et négativistes: positivez :-)

  • Poco Loco le 19.09.2017 06:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo M. Bettel donnant de la visibilité au pays.

  • laïc le 19.09.2017 05:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ patate, son boulot est de faire avancer le pays et c'est aussi en rencontrant des personnalités, des entreprises, des institutions, ses homologues....

  • Génial! le 19.09.2017 05:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas mal... pas mal du tout. Moi aussi, je commence à l'apprécier ce type. Il fait du bon boulot, c'est cohérent, ça tient la route et c'est très osé. Essayez pour voir, ça n'est pas facile. Mais lui il le fait. Et puis il s'adapte, il change, au risque de choquer certaines têtes dures.