Discours à la Chambre

24 avril 2018 16:38; Act: 25.04.2018 10:04 Print

Xavier Bettel «a trop peu parlé de logement»

LUXEMBOURG - Après le discours du Premier ministre sur l'état de la Nation, les dirigeants politiques ont réagi, donnant évidemment des avis divergeants.

storybild

Le discours de Xavier Bettel a été diversement apprécié par les députés. (photo: Editpress/Fabrizio Pizzolante)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Les réactions n'ont pas tardé après le discours sur l'état de la Nation, prononcé mardi, à la Chambre, par le Premier ministre Xavier Bettel. Sans surprise, les membres de la majorité se sont dits convaincus. Eugène Berger, membre comme Xavier Bettel du DP, a estimé que le discours était «un bilan»: «Où en sommes nous après quatre ans et demi? Nous sommes sur des bases solides pour préparer l'avenir du pays et des générations à venir, a-t-il martelé. On a préparé le terrain pour ce qui va suivre». Selon lui, le Premier ministre «a aussi démontré que les mesures visaient à assurer un quotidien meilleur à nos concitoyens». Concrètement, le chef du gouvernement aurait par exemple «bien cerné quelques dossiers comme celui de la famille».

Le LSAP, par la voix de son chef de fraction à la Chambre, Alex Bodry, salue «une intervention sobre et non polémique». Le Premier ministre «a bien fait de ne pas se lancer dans des annonces à gogo», reprend Alex Bodry, qui qualifie de «caduque» la polémique déclenchée par le CSV et l'ADR sur les finances publiques. Enfin, Henri Kox (Déi Gréng) «croit que ce gouvernement avec les Verts a fait son travail, à commencer par les finances publiques qui sont stabilisées». «Même s'il reste des problèmes de logement, de mobilité et environnementaux, les bases sont prêtes pour l'avenir du Luxembourg», développe-t-il.

Le logement trop peu évoqué selon l'opposition

Évidemment, le son de cloche est différent du côté de l'opposition. Claude Wiseler, chef de fraction CSV, a entendu «un état de la Nation relativement décevant». Selon la tête de liste du parti aux prochaines législatives, «le Premier ministre n'a pas développé de vision, pas de perspective d'avenir. Il n'a pas répondu aux questions que se posent les gens aujourd'hui, car il n'a guère été question de logement, de santé, et ainsi de suite». Selon lui, «la croissance va de pair avec la possibilité de développer la mobilité, le logement, d'implanter des entreprises. Il n'a pas parlé des conséquences du développement de ce pays. Or, c'est un challenge essentiel des cinq à dix prochaines années».

«C'était un discours très court et très superficiel, a de son côté dénoncé Marc Baum, de déi Lénk. Aucun des grands sujets n'a été traité». Il reproche notamment à Xavier Bettel de ne pas avoir suffisamment évoqué les inégalités sociales et la question du logement. Enfin, Gast Gibéryen, pour l'ADR, estime qu'il s'agissait d'un «discours de campagne électorale» à moins de six mois des législatives. «Il n'y a pas de problème au Luxembourg, tout le monde est content», a-t-il ironisé, reprochant aussi au Premier ministre d'avoir trop peu parlé de logement.

Les politiciens réagissent sur «L'essentiel Radio» au discours de Xavier Bettel:

(Patrick Théry/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • the economist le 25.04.2018 07:38 Report dénoncer ce commentaire

    a l image de ce gouvernement, discours quasi vide et conventionnel. Aucune prise de position pour les pauvres classes moyennes et les individus qui se font voler par le public...

  • Mason le 25.04.2018 10:31 Report dénoncer ce commentaire

    Les gens ne vont jamais comprendre qu'ils ne bosse pas pour nous mais pour les les élites bancaires et immobilières que les ont mis au pouvoir...ils font tous parti du même club de marionnettes !!!

  • Relativisons le 24.04.2018 20:58 Report dénoncer ce commentaire

    La communication du gouvernement se gargarise dans les généralités et l'absence d'appréhension de la réalité. “1€ sur 2 consacré aux prestations sociales, à la Sécurité sociale et aux transferts de revenus“ - et malgré cela un pouvoir d'achat fortement appauvri pour le low/middle classes! "Entre 2003 et 2013, 1,36 milliard d'euros investis dans le rail", Mais 140 Millions d'euros prévus pour la rénovation des Spa de Mondorf! Ou se trouve les priorités et la réalité des choses et sommes nous sur la même planète? Sans parler de la répartition inégalitaire des impôts entre sociétés et pers. phys

Les derniers commentaires

  • Low Rider le 25.04.2018 11:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    franchement c'est pas pour critiquer mais 171 millions d'euros pour la gare (2quais et 1 passerelle) vraiment très très cher pour ce que c'est.... au final du béton et du métal....

  • RamBo le 25.04.2018 11:27 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne peux pas juger, car je n'ai pas écouté. Je n'écoute plus le DP.

  • Low Rider le 25.04.2018 11:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Très simplement je trouve que les bugdgets alloués à certains chantiers sont complètement dingues.... 171 millions d'euros au bas mot pour deux quais de gare ? avec un petit dépassement ça nous fait 200 millions pour 2quais et une passerelle ? vraiment beaucoup trop cher à mon avis.... mais ce n'est que mon avis...

  • luxo le 25.04.2018 10:44 Report dénoncer ce commentaire

    Au GDL les élus ne se préocupent pas de la sitution du logement ,car la situation actuelle et son agravation est favorable et souhaité par la majorité des électeurs. luxembourgeois.

  • Mason le 25.04.2018 10:31 Report dénoncer ce commentaire

    Les gens ne vont jamais comprendre qu'ils ne bosse pas pour nous mais pour les les élites bancaires et immobilières que les ont mis au pouvoir...ils font tous parti du même club de marionnettes !!!