Voyage en Corée

03 juillet 2018 12:27; Act: 03.07.2018 14:31 Print

Xavier Bettel foule le sol de la Corée du Nord

LUXEMBOURG – Au cours de sa visite en Corée du Sud, le Premier ministre luxembourgeois a visité la zone commune de sécurité, à la frontière avec la Corée du Nord.

Voir le diaporama en grand »

op Däitsch
Sur ce sujet

Le dernier jour de sa visite de travail en Corée du Sud, le Premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel a visité la zone tampon entre la Corée du Sud et la Corée du Nord. Longue de 240 kilomètres et quatre kilomètres de large, la zone démilitarisée renferme la ligne de démarcation entre les deux États, qui divise la péninsule coréenne depuis 1953.

Xavier Bettel a visité la zone commune de sécurité (Joint Security Area, JSA) à Panmunjom. Fortement militarisée, il s'agit du seul endroit de la péninsule coréenne où les deux armées rivales se font face. En novembre dernier, un militaire nord-coréen, qui avait fui vers le sud, y avait été grièvement blessé par le tir de cinq coups de feu. Pour autant, la région est très touristique et a déjà été visitée par les chanceliers allemands et les présidents américains. En avril dernier, lors d'un sommet à la Maison de la paix, le dictateur Kim Jong-un a traversé la frontière avec le sud pour la première fois dans le camp militaire, pour rencontrer le président sud-coréen Moon Jae-in.

«Brutal, absurde»

Xavier Bettel a visité les baraquements des soldats et l'ancien Check Point 3, soi-disant «l'observatoire le plus solitaire au monde». Le Luxembourgeois a ensuite traversé le «pont de non-retour» qui servait, en 1953, de point de passage entre les deux Corées, notamment pour l'échange de prisonniers. «Lorsque l'on se trouve à la frontière hermétique entre les deux Corées, on se rend compte de la brutalité de cette frontière qui sépare le peuple coréen», a déclaré Xavier Bettel, qui a exprimé son espoir que les pourparlers actuels visant à rapprocher les deux Corées mènent à une amélioration de la situation.

«Ce lieu me rappelle non seulement l'absurdité de frontières hermétiquement fermées, mais démontre aussi ce que l'Union européenne apporte aux citoyens européens et à quel point les accords de Schengen, permettant la libre circulation des citoyens à l'intérieur de l'Union européenne, sont précieux», a déclaré le Premier ministre luxembourgeois.

(jt/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Léon le 03.07.2018 16:08 Report dénoncer ce commentaire

    On voyage beaucoup avant les élections.

  • MarcC le 03.07.2018 16:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il a qu’à vendre les principes des accords de Schengen aux coréens

  • DomG le 03.07.2018 20:01 Report dénoncer ce commentaire

    Les pères fondateurs ont rêvé de la libre circulation dans une Europe ouverte, ... mais depuis 2004, d'autres ont dressé des remparts Télécom et organiser le Géo-Blocage de l'information... Ces gens ont redonné vie à un monstre qu'ils ne maitrisent plus!

Les derniers commentaires

  • DomG le 03.07.2018 20:01 Report dénoncer ce commentaire

    Les pères fondateurs ont rêvé de la libre circulation dans une Europe ouverte, ... mais depuis 2004, d'autres ont dressé des remparts Télécom et organiser le Géo-Blocage de l'information... Ces gens ont redonné vie à un monstre qu'ils ne maitrisent plus!

  • MarcC le 03.07.2018 16:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il a qu’à vendre les principes des accords de Schengen aux coréens

  • Léon le 03.07.2018 16:08 Report dénoncer ce commentaire

    On voyage beaucoup avant les élections.

  • SkyTeam le 03.07.2018 13:47 Report dénoncer ce commentaire

    Le plus absurde est de se dire que le même type de frontière hérmétiquement fermée, avec une zone tampon, une capitale partitionnée et des casques bleus existe en Europe : il s'agit de Chypre et sa capitale Nicosie. On est bien loin de l'esprit de Schengen...

    • Terry le 03.07.2018 15:38 Report dénoncer ce commentaire

      Ce n'est nullement comparable, à Chypre il y a séparation entre une communauté grecque et une communauté turque.

  • realite le 03.07.2018 13:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un héros ..