Crise des réfugiés

03 septembre 2015 15:38; Act: 03.09.2015 17:14 Print

Xavier Bettel ne veut pas «ériger de murs»

LUXEMBOURG - Le conseil de gouvernement de jeudi a forcément été dominé par la situation des réfugiés. Le Premier ministre plaide pour une solution européenne.

storybild

Le Premier ministre se refuse à «fermer les portes et à ériger des murs aux frontières de l'Europe». (photo: Editpress/Fabrizio Pizzolante)

Sur ce sujet
Une faute?

Xavier Bettel a été très clair, ce jeudi, à l'issue du conseil de gouvernement. «Il faut arrêter de parler de crise des migrants. Ce n'est pas de l'immigration. Ces personnes sont des réfugiés qui cherchent simplement à survivre».

À la tête de la présidence de l'Union européenne, le Luxembourg travaille intensément à trouver des solutions avec ses partenaires. «Aujourd'hui, j'ai déjà eu deux fois le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, et une fois le président de la République française».

«Il faut un message commun»

Face à cet afflux de réfugiés, qu'il a lui-même qualifié «de plus important que prévu», bien au-delà des 40 000 réfugiés annoncés initialement, le Premier ministre se refuse à «fermer les portes et à ériger des murs aux frontières de l'Europe».

Vendredi et samedi, les ministres des Affaires étrangères se retrouvent à Luxembourg pour évoquer la situation des réfugiés. Avec quelles pistes? «Je ne veux pas donner de pistes qui pourraient hypothéquer certaines solutions. Mais la réponse doit être un message fort commun».

Sur la question des accords de Dublin actuellement en vigueur concernant l'immigration, Xavier Bettel s'est contenté de dire que les instruments à disposition n'étaient pas suffisants. «L'idée des quotas par pays membres de l'UE ne figure pas, par exemple, dans ces accords», a-t-il conclu.

(Patrick Théry/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • vince le 04.09.2015 04:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Accueillons les, la seule chose qu'ils feront repartir en Syrie ce sont les allocations qu'on va leur fournir.

  • Grincheux le 04.09.2015 09:21 Report dénoncer ce commentaire

    Que Monsieur Bettel nous dise enfin combien de refugiés qu'il compte laisser venir au Luxembourg, car on a des limites financières et autres:infrastructures, aides sociales etc... On ne saura accueillir 50 000 refugiés dans ce petit pays par exemple...alors combien? et les autre qui voudront venir car les aides Luxembourgeoises sont largement supérieur que celles des autres pays limitrophes? Comment gérer tou ça...?

  • Cela semble bouger ... le 04.09.2015 21:30 Report dénoncer ce commentaire

    Tiens, je viens de voir une interview du député UMP Alain Marsaud sur lefigaro.fr, qui parle d'un risque de révolte des peuples européens contre leurs élites ... Il est en plus député des français de l'étranger pour la zone moyen-orient, et son interview vaut la peine d'être vue ... Recherche sur "Alain Marsaud : On va vers une révolte du peuple européen contre les élites".

Les derniers commentaires

  • Citoyen 57 le 14.09.2015 18:21 Report dénoncer ce commentaire

    Comment se sent le premier ministre aujourd'hui après la remise des controles aux frontieres de certains pays. Et meme le Luxembourg avec sa frontiere avec l'Allemagne va devoir se plier aux controles!!

  • Le Franc le 06.09.2015 21:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Messieurs Asselborn et Bettel feraient mieux de se taire et d'arrêter de critiquer M Orban. C'est scandaleux d'attaquer ce pays qui défend son peuple et son identité lorsque le Luxembourg est le complice politique des actes de guerre commis en Libye, Syrie et ailleurs. La honte repose sur eux pas sur les personnes refusant l'accueil inconditionnel de réfugiés.

  • combattre l'adversité par la générosité le 06.09.2015 15:27 Report dénoncer ce commentaire

    ""au secours"", je comprends le sens de ce mot. La vie est tellement pénible pour nous les immigrés en France, au Luxembourg, en Belgique, alors lorsque je vois tous ces réfugiés, lorsque j'entends les remarques racistes de certains de mes collègues au quotidien, j'ai encore plus de douleurs en mon for intérieur. La solitude, l'indifférence, la différence, l'isolement, sont les maux qu'il faut combattre de toutes ses forces, s'il vous reste un peu d'humanitude.

  • Jacqueline S. le 04.09.2015 22:13 Report dénoncer ce commentaire

    L'idée des "quotas par pays membres de l'U.E." est inconcevable! Chaque pays est en droit de décider du nombre de réfugiés. L'accord de Schengen devrait de ce fait préserver la circulation libre des biens mais pas des citoyens. L'Allemagne est contrainte de faire appel à l'immigration pour cause de sa population âgée! Le départ d'une partie des 800.000 immigrés vers le Luxembourg ultérieurement constituerait une catastrophe pour ce petit pays ayant la notation AAA ...

  • Cela semble bouger ... le 04.09.2015 21:30 Report dénoncer ce commentaire

    Tiens, je viens de voir une interview du député UMP Alain Marsaud sur lefigaro.fr, qui parle d'un risque de révolte des peuples européens contre leurs élites ... Il est en plus député des français de l'étranger pour la zone moyen-orient, et son interview vaut la peine d'être vue ... Recherche sur "Alain Marsaud : On va vers une révolte du peuple européen contre les élites".