Cadastre hertzien au Luxembourg

26 septembre 2017 15:57; Act: 26.09.2017 18:39 Print

Y a-​​t-​​il une antenne GSM à côté de chez moi?

LUXEMBOURG – Le ministère du Développement durable a présenté un nouveau cadastre qui recense les sites et antennes de mobilophonie.

storybild

Les informations de l'Institut luxembourgeois de la régulation sont intégrées au géoportail. (photo: Capture d'écran geoportail.lu)

op Däitsch
Sur ce sujet

Il a beaucoup été question de «transparence» et de «respect du principe de précaution» ce mardi après-midi, lors de la présentation du «cadastre hertzien» qui recense les sites et antennes de téléphonie mobile. Selon les chiffres présentés par Camille Gira, secrétaire d'État au Développement durable et aux Infrastructures, le Grand-Duché compte 750 sites et 1 100 antennes 2G, 3G et 4G, appartenant aux opérateurs Post Télécommunications, Orange et Tango.

Ce nouveau cadastre, qui reprend et complète toutes les informations de l'Institut luxembourgeois de la régulation (ILR), est intégré au géoportail national du Grand-Duché. Il permet à chaque résident de consulter l'emplacement et les caractéristiques techniques des antennes de mobilophonie, depuis leur puissance jusqu'aux rapports de contrôle établis lors de leur mise en service, en passant par les autorisations d'exploitation. Les informations sont mises à jour toutes les deux semaines.

« 0,1% de la valeur maximale européenne autorisée »

Ce nouvel outil devrait contribuer à rassurer la population vivant dans notre pays. Le Luxembourg impose en effet une valeur maximale de 3 V/m (volts par mètre) par élément rayonnant pour tout champ électrique situé dans un lieu de vie. L'intensité des radiations des antennes est mesurée en quelque 300 points situés au centre des communes et villages du Grand-Duché (écoles, maisons culturelles, etc.).

Les ondes électromagnétiques liées aux antennes se situent à un niveau faible au Luxembourg. «Une première campagne d'analyse a montré que le champ électrique global atteint à peine 0,1% de la valeur maximale européenne autorisée», a indiqué Fernand Muller, de l'administration de l'Environnement.

Interview de Camille Gira, secrétaire d'État au Développement durable et aux Infrastructures:

(Pascal Piatkowski/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Contexte le 27.09.2017 08:18 Report dénoncer ce commentaire

    Votre GSM dans votre poche, table de nuit et voiture, ainsi que votre wifi à la maison et tous vos objets connectés vous irradieront bien plus qu'une pauvre antenne sur le clocher d'une église.

  • Gaston LG le 26.09.2017 18:57 Report dénoncer ce commentaire

    D'après ce que je vois la technologie et loin d'être a la hauteur . Je pensais qu'une antenne devrait suffire pour au moins 30 kilomètres carré . Mais là , pas étonnant qu'il y ai des problèmes en plus de santé .

  • Mimile le 27.09.2017 08:19 Report dénoncer ce commentaire

    Les gens aiment se plaindre des mâts GSM, mais tous ont au moins une antenne GSM dans la maison (celle de leur propre téléphone), sans compter les antennes Wifi (ordinateur, routeur, imprimante...), les babyphones, et de plus en plus d'autres appareils connectés. C'est comme les lignes à haute tension: grande peur, mais tout le monde a des dizaines de mètres de câbles sous tension à la maison, y-compris le radio-réveil à côté du coussin. Sous le trottoir, c'est aussi plein de câbles.

Les derniers commentaires

  • Veritas in Vinasse le 01.02.2018 08:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Principe de précaution ? p+R patinoire kockelcheuer : une big antenne quasi dans le parc de jeux des enfants ...

  • RamBo le 27.09.2017 12:51 Report dénoncer ce commentaire

    J'estime que le "Smarty" collé au corps 24h/24h fait plus de dégâts qu'une antenne à une hauteur de X mètres. Mais, tout comme l'alcoolique qui accepte des dégâts de santé, les accros au GSM accepte aussi ! L'homme, l'être le plus intelligent sur terre ????? J'ai ma réponse.

  • lulu le 27.09.2017 11:12 Report dénoncer ce commentaire

    Les ondes sont partout, dans le sol, dans l'air...Bref avec les pollutions diverses et variées on ne nous demande absolument jamais notre avis, car cela serait impossible à résoudre. Donc, on prend les décisions sans informer la population. Ce qui est parfaitement normal, et surtout on se fout carrément de l'avis des gens. Pour ma part, je suis content de vivre avec mon temps et cela ne me pose pas de problème.

    • même pas peur le 27.09.2017 12:04 Report dénoncer ce commentaire

      sans compter les ondes émises par le soleil. ceux qui ont peur des ondes vont devoir vivre enfermé dans des bunkers si ils veulent échapper à toutes les ondes.

  • Doggie le 27.09.2017 10:46 Report dénoncer ce commentaire

    On vit depuis près d'un siècle à côté d'émetteurs de radio et de télévision qui répandent des dizaines de kilowatts (25 à 1000 kilowatts pour Dudelange) d'ondes électromagnétiques sans que personne ne s'en soit jamais plaint. Mais comme ce n'est pas une technologie à la mode, ça ne fait pas les gros titres. De plus ça invaliderait par la même occasion les arguments de ces tenants du principe de précaution. Donc, chutt...

    • RamBo le 27.09.2017 12:53 Report dénoncer ce commentaire

      @Doggie le 27.09.2017 10:46 : Par contre, il est certain que le nombre de maladies cancéreuses a bien augmenté, et disproportionnellement à la poputlation !

    • géhaizaime le 27.09.2017 12:53 Report dénoncer ce commentaire

      Clair, arrêtez d'avoir peur de tout. Les études sanitaire existent sur les réseaux GSM, il n'y a pas de soucis. Et si vous avez peur quand même, dites vous bien que plus il y a d'antenne moins elle seront puissantes pour la même couverture.

  • Peace & Care le 27.09.2017 09:30 Report dénoncer ce commentaire

    En clair ce qu'ils veulent c'est mettre plus d'antennes à proximité de nos habitations. L'impacte sanitaire sera catastrophique et le tout afin de faire évoluer la technologie vers la 5G. Mais qui est le fautif, et bien c'est très simple. Vous, cher citoyen accros à vos Smartphones qui voulez toujours plus de débit_rapidité. Il ont trouvé le fillon, votre santé ils s'enfichent, les $$$ ça c'est intéressant. Faites vos choix, santé ou divertissement!!!