Au Luxembourg

11 septembre 2018 06:51; Act: 11.09.2018 11:30 Print

À combien peut s'élever la note à la fourrière?

LUXEMBOURG - 1 792 véhicules ont déjà été placés en fourrière cette année. Les propriétaires devront s'acquitter d'une note qui peut s'avérer très salée.

storybild

«En 2018, 120 véhicules ont été mis aux enchères sur instruction du parquet», précise Carlo Wolzfeld. (photo: L'essentiel)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

La police gère trois fourrières sur le territoire national. Une à Esch-sur-Alzette, une autre à Colmar-Berg et enfin la troisième au Findel, à 200 mètres du siège de la police nationale.

En 2018, pour les huit premiers mois de l'année, 1 792 véhicules y ont été amenés, contre 1 322 en 2017 et 1 664 en 2016. «Les chiffres sont fluctuants sans qu'il y ait de réelle explication, si ce n'est que parfois les automobilistes font attention à l'endroit où ils se garent, et parfois moins», explique Carlo Wolzfeld, responsable adjoint de la fourrière du Findel.

Un tiers des enlèvements durant un événement

383 véhicules ont été mis en fourrière pour défaut de documents (contrôle technique notamment), 245 pour un stationnement devant une propriété (garage, porte d'habitation...), 80 pour un stationnement sur un emplacement handicapé, 654 dans le cadre d'un règlement d'urgence.

«C'est lorsque que le stationnement est interdit ponctuellement en fonction d'événements tels que l'ING Night Marathon, la Schueberfouer... Cela représente plus d'un tiers des enlèvements de véhicules».

Quant à la note, elle peut vite s'alourdir. Outre les frais de dépannage, 190 euros les jours ouvrables de 8 à 18 h et 214 euros la nuit, il faudra ajouter l'avertissement taxé, entre 24 et 145 euros selon l'infraction et in fine les frais de fourrière à raison de 40 euros la journée. La facture peut vite dépasser les 250 euros ... «En moyenne, les véhicules sont récupérés un jour et demi après la mise en fourrière», précise Carlo.

Et quand personne ne vient reprendre son bien, les véhicules sont mis aux enchères sur instruction du parquet. «Mais quand toutes les voies de recours - appels, lettres recommandées... - ont été épuisées».

(Gaël Padiou/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • LeTroll le 11.09.2018 07:28 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut distinguer les cas... qqn qui part en vacances avec sa voiture garée normalement, où le jour suivant des pannaux sont mis comme quoi un chantier va se faire, et que la voiture se fait enlever - pas cool. S'il bloque une issue des services de secours ou se met sur une place pour handicapés (l erreur ne compte pas!), qu'il paye.

  • Zen le 11.09.2018 08:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nous faisons sa face à de plus en plus d’incivilité. Les gens ne veulent plus marcher, même 20 m. Nous habitons près de commerces de proximité. Nous avons régulièrement des voitures stationnées devant notre garage malgré un grand parking à 10 m. Quand nous devons partir travailler, ou à un rendez-vous, où quand nos enfants passent leurs examens de fin d’année, c’est la panique. Rares sont les gens qui s’excusent, leur temps est toujours plus précieux que le votre. Pas de fourrière car il faudrait au moins 1/2 heure et en général les véhicules son partis. Mais que de nerfs mis à rude épreuve ! Alors oui pour la fourrière, d’autant plus quand les véhicules empêchent la gestion d’une urgence.

  • Miche le 11.09.2018 08:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est trop cher. Pour mon cas, oubli d’apposer ma carte d’handicapée ,la facture totale pour une nuit en fourrière s’est élevée à près de 400€( 399,90€)!!!!!

Les derniers commentaires

  • Luxo le 11.09.2018 16:42 Report dénoncer ce commentaire

    Il n'est pas normal qu'une voiture correctement stationée sur un parking soit emmenée à la fourrière car la date du contrôle technique est dépassée et cette mise en fourière entraine au Luxembourg la perte de 4 points sur le permis de conduire, alors que ce véhicule ne circulait pas. Par contre les voitures stationnées sur la route ou sur les pistes cyclables ne le sont pas, pourtant elles gênent les autres usagées de la route ou des pistes cyclables et peuvent provoquer un accident.

  • gonzi le 11.09.2018 13:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci pour le soutient de quelque personne et pour les détracteurs alors je ne ramène plus aux travails vue que je suis chauffeur d’autobus à certaines où vous dormez moi je suis en route pour le boulot pour vous ramenez au votre. MERCI

  • Lejeune le 11.09.2018 12:12 Report dénoncer ce commentaire

    C'est environ une moyenne de 7 par jour. C'est pas beaucoup et il faudrait en enlever plus. Les gens croint qu'ils peuvent se garer où ils veulent. Il y a des règles/lois/panneaux à respecter. Basta

  • Serialkiller le 11.09.2018 11:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Partir en vacances et laisser garer sa voiture pendant 15 jours ou plus? La loi dit que le vehicule doit bouger après maximum 48h. Donc déja la vous êtes en tord. Il faudra la mettre alors dans un parking. Ca coutera moins cher que la fourrière.

  • Ricky le 11.09.2018 10:03 Report dénoncer ce commentaire

    Quand on parle de la route, on parle bien de "voie" publique et non de "stationnement" public ! Une voie, c'est fait pour circuler et non pour se garer. Les gens considèrent trop souvent que stationner sur l'espace public est un droit. Il serait plus "normal" que les gens se garent chez eux et qu'il y ait obligation de VENDRE un ou plusieurs emplacements de stationnement avec toute unité de logement. Les garages doivent aussi garder leur fonction et non servir de remise (comme c'est trop souvent le cas).