Au Luxembourg

24 juillet 2017 13:03; Act: 24.07.2017 14:08 Print

À Dudelange, un projet qui repense le logement

LUXEMBOURG - Le ministère du Logement veut utiliser et optimiser les terrains constructibles dans le pays. Un premier projet à Dudelange a été détaillé lundi matin.

storybild

Nico Steinmetz, architecte et Christian Weier, architecte-paysagiste . (photo: L'essentiel)

Sur ce sujet

Des logements neufs intégrés sur le site d'une ancienne ferme rénovée, avec son noyer et ses haies à Dudelange: voici le premier projet du plan national Baulücken (dents creuses) détaillé lundi matin au ministère du Logement. Depuis 2014, les terrains constructibles non utilisés à travers le pays sont répertoriés. Ces vides de construction pouvant potentiellement être viabilisés appartiennent à 93,9% (environ 995 ha) aux privés qu'il faudra convaincre. L'État, qui en possède 0,7%, a décidé de montrer l'exemple.

À Dudelange, Um bierenger haff, sera inclusif et il a été pensé pour favoriser les échanges entre les habitants. «Les habitations seront de tailles différentes, la grange servira à des événements locaux, il y aura des espaces communs tels une cuisine, un potager, un verger...», détaille Nico Steinmetz, du bureau d'architectes Steinmetzdemeyer, gagnant du concours.

Bientôt Pétange et Differdange

Le ministère du Logement dépensera «3,8 millions pour les habitations via un subside au Fonds du Logement», souligne le ministre Marc Hansen. Et la commune envisage de mettre une somme de «900 000 euros pour la place publique», ajoute Dan Biancalana, bourgmestre de Dudelange.

Deux autres plus petits Baulücken, à Pétange et Differdange, seront aussi exploités «rapidement».

(Séverine Goffin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • petitevoix le 24.07.2017 13:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais pourquoi force à faire de constructions !! Bétonner toute la ville on a besoin de verdure

  • Gege le 25.07.2017 08:21 Report dénoncer ce commentaire

    Mais pourquoi ne pas déplacer les activités économiques dans le nord avec des incitants financiers pour les entreprises et les particuliers? L'autoroute est achevé ...peut être faut-il commencer sérieusement à "peupler" le reste du pays

  • lacoco le 24.07.2017 19:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ou se renseigner pour en savoir plus svp?

Les derniers commentaires

  • Gege le 25.07.2017 08:21 Report dénoncer ce commentaire

    Mais pourquoi ne pas déplacer les activités économiques dans le nord avec des incitants financiers pour les entreprises et les particuliers? L'autoroute est achevé ...peut être faut-il commencer sérieusement à "peupler" le reste du pays

    • @Gege le 25.07.2017 11:56 Report dénoncer ce commentaire

      très bonne idée!

  • lacoco le 24.07.2017 19:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ou se renseigner pour en savoir plus svp?

  • petitevoix le 24.07.2017 13:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais pourquoi force à faire de constructions !! Bétonner toute la ville on a besoin de verdure

    • wouat le 24.07.2017 21:17 Report dénoncer ce commentaire

      A Dudelange on manque d'espace vert?

    • écolo le 25.07.2017 12:05 Report dénoncer ce commentaire

      On peut demander au bourgmestre de repeindre les trottoires en vert. Dudelange est entouré de forêts de prairies et même de zones protégées. Prenez votre VTT ou vos chaussures de marche et vous découvrirez des dizaines de km de sentiers verts... à Dudelange. ( Et les quelques carrés verts des villes sont polués par les chiens).

  • Luxo le 24.07.2017 13:47 Report dénoncer ce commentaire

    Toujours la solution la plus coûteuse pour faire plaisir aux architectes et aux propriétaires. L'état doit intervenir pour interdire la spéculation sur les terrains! Si aucun terrain ne pouvait se vendre plus cher que son coût d'acquisition, nous ne serions pas tentes de les garder pour espérer les vendre plus cher par la suite. Il suffirait d'interdire les plus values sur les terrains et les bâtiments. Si un propriétaire ne souhaite pas céder son terrain, il peut rester le propriétaire, et il percevrait un loyer de celui qui l'occupe. Le droit au logement prime, sur le droit à la propriété!

    • Nomi le 24.07.2017 14:48 Report dénoncer ce commentaire

      @Luxo: "Le droit au logement prime, sur le droit à la propriété!""" C'est votre invention, ou quoi ??????? Heureusement que vous ne faites pas la loi dans ce pays !!!!!

    • Luxo le 24.07.2017 16:09 Report dénoncer ce commentaire

      Si mon grand père n'avait pas cédé ses champs, une des principale autoroute n'existerait pas. Si il n'avait pas vendu quelques vergers la route d'accès à un lotissement n'aurait pas été possible. Il n'est pas acceptable qu'un ou plusieurs propriétaires de terrains puissent empècher la majorité d'entre vous à se loger. Et dans les villes et villages les ruines, les terrains libres ou les bâtiments inoccupés doivent être libérés pour de nouvelles constructions, afin de préserver au maximum les terres cultivables et non polluées du bétonnage.

    • Pat le 25.07.2017 08:12 Report dénoncer ce commentaire

      Taxer les plus values pourraient suffire

    • mimivergetures le 25.07.2017 08:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      Luxo...je partage votre vision à 10000%

    • @Pat le 25.07.2017 11:57 Report dénoncer ce commentaire

      Exactement interdire cela ne donne aucun sens il faut taxer plus

    • @Luxo le 25.07.2017 14:25 Report dénoncer ce commentaire

      "Si mon grand père n'avait pas cédé champs et vergers..." c'est l'hôpital qui se fout de la charité, ma parole! Et il n'a pas fait de plus-value dessus, peut-être, en bon bauer qui se réspecte?! Plus-value qu'il a joyeusement laissé en héritage à son petit fils pour qu'il puisse maintenant jouer à Robin des Bois....! Profites de ce que t'a laissé ton pépé et laisse les autres en faire autant!