Baccalauréat au Luxembourg

18 mai 2019 12:00; Act: 18.05.2019 12:12 Print

À l’approche des examens, Alison se sent confiante

DIFFERDANGE - Alison, 19 ans, est dans la dernière ligne droite des révisions pour les examens de fin d’études secondaires, qui débutent lundi.

storybild

Alison, 19 ans, assure ne pas encore ressentir de stress à l'approche des examens. (photo: L'essentiel/Ana Martins)

Sur ce sujet
Une faute?

«Je n’ai jamais été aussi appliquée à l’école que lors de cette dernière année. Je n’ai pas perdu de temps, j’ai commencé à travailler sur mes cours dès le début de l’année et j’ai même suivi des cours de soutien» explique Alison, deux jours avant d’entamer une semaine chargée. Son agenda compte en effet six examens écrits et deux épreuves orales. Dernière ligne droite pour la jeune femme de 19 ans qui souhaite enchaîner avec des études supérieures à la Haute école Robert Schuman à Virton, pour devenir éducatrice graduée.

Tout comme Alison, 3 479 élèves de l’enseignement secondaire général et classique s’apprêtent à passer leurs épreuves du bac. C'est un peu moins que l’année dernière, lorsqu’ils étaient 3 516.

«Ça viendra sûrement le jour de mon premier examen»

«Après les cours, je me rendais à la bibliothèque à Esch-Belval avec mes amis pour étudier. Je préfère réviser en groupe. Nous sommes solidaires entre nous. Nous répétons ensemble, échangeons nos notes et nous nous soutenons mutuellement» ajoute la jeune Differdangeoise.

L’élève en division administrative et commerciale au lycée technique de Lallange assure ne pas encore «sentir de stress» face à sa session. «Ça viendra sûrement le jour de mon premier examen. Je commence par économie politique, lundi matin. Cette semaine j’ai quatre examens à passer. J’essaie de le voir comme une semaine de tests ordinaire».

L’approche des épreuves de fin d’études signifie aussi la fin de sept années de lycée pour la jeune femme. «Cette période d’examens me servira d’exemple pour ce qui m’attend dans l’avenir. J’ai passé de très bons moments au lycée. Mais il est temps de faire de nouvelles découvertes et de suivre une autre voie», confie Alison, qui vise la mention «bien» pour finir sa carrière de lycéenne en beauté.

(Ana Martins/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • didi le 19.05.2019 15:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tu es une fille exemplaire

  • PileouFace le 18.05.2019 14:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Travaillez bien, tout ira bien. Le bac c’est aussi simple que de mettre de la mayonnaise sur les frites.

  • patdevelours le 18.05.2019 12:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quel est le % de réussite au bac?

Les derniers commentaires

  • didi le 19.05.2019 15:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tu es une fille exemplaire

  • gonzi le 19.05.2019 13:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Elle est un exemple pour beaucoup de jeune elle travail ses temps libre et même comme ça ses études n’ont pâti pas. Continue tu es une fierté pour ta famille et les amis

  • Schlapp le 19.05.2019 09:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et oui je n'ai pas mon bac, j'ai arrêté mes études à 14 ans pour aller gagner ma vie au Luxembourg...

  • Billabong le 19.05.2019 08:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Réponse à @Schlapp! Je ne trouve pas très critiquable le système luxembourgeois. Pourquoi faudrait-il terminer plus jeune le secondaire, surtout que chez nous les lycéens sont polyglottes? Ils parlent au moins 3 langues et même souvent 4 ou 5. Peu de systèmes scolaires peuvent se vanter d’un tel résultat.

    • Paul le 19.05.2019 17:24 Report dénoncer ce commentaire

      7 ans en secondaire, c'est beaucoup trop long, à 19 ans ou même à 20 ans, on n'a plus rien à faire en secondaire, tous les autres pays l'ont bien compris, sauf ici, et je ne vous dis pas l'écart qu'il peut y avoir entre nos jeunes et les autres quand ceux-ci arrivent à l'université à l'étranger, le décalage est édifiant entre des jeunes adultes de 20 ans leurs copains, parfois âgés, eux, de 17 ans à peine.

  • gonzi le 18.05.2019 20:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bonne chance.