Au Luxembourg

07 novembre 2016 07:30; Act: 07.11.2016 13:01 Print

«Airbnb devrait collecter 25% d’impôts»

LUXEMBOURG - Face à un phénomène qui prend de l’ampleur, dans le monde mais aussi au Luxembourg, l’Horesca demande plus de réglementation.

storybild

Au Luxembourg, on regarde de près ce qui se fait à l’étranger. (photo: AFP)

op Däitsch
Sur ce sujet

«La taxation est un phénomène que j’approuve, c’est juste», lance François Koepp. Le secrétaire général de l’Horesca, la Fédération nationale des hôteliers, restaurateurs et cafetiers, réagit à la décision de la France concernant les particuliers louant des biens par l’intermédiaire de plates-formes collaboratives comme Airbnb. Ils devront s’affilier au régime des indépendants et payer des cotisations sociales au-delà de 23 000 euros de revenus annuels.

Des mesures devant contribuer à limiter les distorsions de concurrence entre les hôteliers et les loueurs qui en ont fait une activité plus qu’occasionnelle. L’idée est donc saluée par François Koepp, mais ce dernier voudrait transposer au Grand-Duché un système moins contraignant pour les particuliers. «Il faudrait appliquer 25% d’impôts, qu'Airbnb serait chargée de collecter pour l’État».

150 000 nuitées par an

Il est un peu tôt pour affirmer que le Luxembourg pourrait s’inspirer de l'initiative française, mais on regarde de près ce qui se fait à l’étranger, dit-on au ministère de l’Économie. Les loueurs sont déjà tenus de déclarer les revenus tirés par cette activité. Difficile de vérifier l’exactitude des déclarations - les fiches d’hébergement des voyageurs n’existent pas comme pour les hôtels - et de savoir quels montants sont concernés, secret fiscal oblige.

Et ce, alors que le phénomène s'amplifie. «Derrière les 380 annonces référencées sur le site, on trouve 900 unités à louer. Si l’on multiplie par un taux d’occupation raisonnable, on aboutit à 150 000 nuitées par an», chiffre le secrétaire général, qui voudrait aussi que soit imposée une durée minimale de nuits pour que les courts séjours reviennent aux hôtels.

(Mathieu Vacon/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • chris le 07.11.2016 08:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    avec 200 eur la nuitée en moyenne l hotelerie Luxembourg se fiche probablement de notre tronche. les grosses chaînes ne paient presque pas d'impôt et c'est encore le particulier débrouillard qui doit en payer 25 !!! messieurs vous avez fait votre beurre pendant toutes ces années, il est temps d'innover. The world goes fast...

  • Nomi le 07.11.2016 10:55 Report dénoncer ce commentaire

    Les impôts vont piocher directement dans la base de données de AIRBNB et filtrent toutes les réservations au Luxembourg. Et puis contrôle des déclarations d'impôts. Le citoyen se doit d'être honnête dans sa déclaration d'impôts. Egalité !!!

  • Zouglou le 07.11.2016 08:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Non mais allo mais allo quoi M. Koepp? Que représente l'HORESCA ? Juste ses membres qui sont tous inactifs puisqu'aucun ne travaille encore dans le secteur. RB&NB va chambouler mondialement en bien le secteur comme UBER nous a débarrassé des chauffeurs de taxis grincheux. Mais pas encore à Luxembourg et c'est dommage.

Les derniers commentaires

  • chris le 08.11.2016 10:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    quand j'achète mon bien je paie les taxes relatifs à ce bien? Quand je loue mon appartement c'est exempt de TVA? Alors pourquoi me parler de TVA de de la location courte durée ? @nomi pourquoi faudrait il encore payer à la source, chacun est libre de déclarer ses revenus ceux qui me le font pas sont des delinquants. Pourquoi 25% alors que via une déclaration ca serait 10!!! Il y a une manière honnête de vendre du airbnb,

  • Zouglou le 07.11.2016 22:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    M Koepp se commente lui même

  • Chris le 07.11.2016 18:11 Report dénoncer ce commentaire

    je n'ai jamais réservé par Airbnb/ ni loué un appart, cependant je ne vois pas pourquoi payer des impôts sur un bien immobilier car à l'achat nous payons 10 pourcents de taxes sur le prix d'achat, ce qui représente une somme non négligable. Airbnb est occasionnel et engendre donc un entretien constant, un nettoyage hebdomadaire, des semaines / des mois non loués....etc nous payons déjà assez d'impôts à l etat qui ne fait grand chose pour les gens au salaire moyen. Alors ne faudrait- il pas également taxer les ventes sur ebay ou sur les groupes FB ?

    • @Chris le 07.11.2016 18:51 Report dénoncer ce commentaire

      Effectivement les ventes sur ebay , FB devraient également être rajoutées aux revenus des ménages, car comme airbnb il s'agit de revenus complémentaires. Par contre tous ceux qui ont des revenus mensuels inférieur à 3000 € ne devraient pas êtres imposables.

    • Réalité le 07.11.2016 20:53 Report dénoncer ce commentaire

      Entretien constant .... ou location occasionnelle?? ça ne marche pas ensemble. Le problème, c'est que ce genre de choses occasionnelles devient du professionnalisme "temps plein" pour beaucoup! et tout simplement ... du noir ! Des mois non loués?? louez votre appart à l'année! Faut p-ê déclarer???je ne sais pas! Mais,pour fonctionner, un pays a besoin de revenu! Personne ne vit "d'amour et d'eau claire" !!!! Et quand l'état n'aura plus assez de revenu, il augmentera les impôts de ceux qui jouent à Airbnb ou pas !!Tout le monde paiera!Non merci!

  • Zouglou le 07.11.2016 16:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oh oui mais moi je me suis déjà uberisé! En tant qu'indépendant j'ai supprimé 70% de mes effectifs et je gagne nettement plus. Bonne journée

  • Réalité !!! le 07.11.2016 16:26 Report dénoncer ce commentaire

    En plus de ne pas payer d'impôt sur des locations coûteuses, cela procure une consommation en eau et en électricité ..... pratique quand on profite d'un domicile fictif !! Cela est de fait bien de la concurrence déloyale ! Si vous étiez concernés, vous changeriez d'avis. Personnellement je ne le suis pas mais je trouve que tous ces nouveaux trucs (repas, ...) vont dérègler l'économie et provoquer du chômage !! Les restos ne se portent déjà plus si bien. Je parle pour vous, je suis retraitée ! Par contre, vous avez sans doute raison sur un point : il paraît que les taxis sont peu aimables.