Au Luxembourg

26 juin 2019 21:12; Act: 27.06.2019 09:19 Print

Une alerte à l'ozone déclarée au Luxembourg

LUXEMBOURG - En raison de la météo, la concentration en ozone a dépassé le «seuil d'information» de 180 µg/m³. Il existe donc un risque élevé pour la santé.

storybild

Un avertissement relatif à l'ozone a été émis mercredi au Luxembourg. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

Le gouvernement a annoncé ce mercredi le dépassement du «seuil d'information» de 180 µg/m3 de la concentration en ozone, ce qui signifie qu'il existe un risque élevé pour la santé des personnes «sensibles», comme les personnes âgées, les enfants et les personnes souffrant de problèmes respiratoires et cardiaques. Un avertissement d'ozone a donc été émis pour l'ensemble du pays.

Ce seuil de 180 µg/m3 avait été fixé par le règlement grand-ducal du 2 avril 2003. Mercredi, la valeur mesurée à Vianden était de 183 µg/m3.

Des précautions

Le gouvernement a fait part de plusieurs dispositions à prendre en compte. Il est conseillé aux personnes «sensibles» de ne pas faire d'effort physique entre midi et minuit.

Le trafic et l'utilisation de solvants font partie des restrictions. Le gouvernement demande aux automobilistes de limiter leur vitesse à 90 km/h sur les autoroutes et d'utiliser plutôt les transports en commun.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Caroline le 27.06.2019 07:35 Report dénoncer ce commentaire

    Quand va t-on utiliser les transports par rail, tous ces camions qui polluent , saccagent les routes, et les accidents qu'ils provoquent. il faut cesser de consommer tous ces produits venus d'Espagne et autre achetons local,il faut sensibiliser la population

  • Bobo fâché le 26.06.2019 21:24 Report dénoncer ce commentaire

    Envoyez vos agents municipaux et la police devant les écoles , les conservatoires de musique et des piscines et verbalisez les parents qui attendent les enfants moteur tournant. Ils produisent plu de cCO1 que toutes les autres mesures réunies!

  • Léon le 27.06.2019 07:50 Report dénoncer ce commentaire

    Faudrait peut-être faire des contrôle sur les autoroutes,hier j’ai roulé à 90 k/ h toutes les voitures mon dépasser !!!!!!

Les derniers commentaires

  • Antonis le 28.06.2019 12:50 Report dénoncer ce commentaire

    Le ministère de l'environnement n'explique pas pourquoi l'ozone a tendance de monter aux regions agricoles et être bas dans les grandes villes... Les commentaires des lecteurs attribuant le phenomène aux voitures ne sont pas justifiés.

  • Jean le 27.06.2019 12:27 Report dénoncer ce commentaire

    De toute facon des qu'il faut beau au Luxembourg les gens se plaignent.

  • aude le 27.06.2019 10:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bel et bien de réduire la vitesse à 90km/h pour rester encore plus lontemps sur les routes et participer activement à la cumulation des gaz... faudrait penser à réduire plutôt le trafic aérien du coup non?!

  • Léon le 27.06.2019 07:50 Report dénoncer ce commentaire

    Faudrait peut-être faire des contrôle sur les autoroutes,hier j’ai roulé à 90 k/ h toutes les voitures mon dépasser !!!!!!

  • Caroline le 27.06.2019 07:35 Report dénoncer ce commentaire

    Quand va t-on utiliser les transports par rail, tous ces camions qui polluent , saccagent les routes, et les accidents qu'ils provoquent. il faut cesser de consommer tous ces produits venus d'Espagne et autre achetons local,il faut sensibiliser la population