Restrictions Covid

04 septembre 2020 09:00; Act: 04.09.2020 10:58 Print

Amoureux, ils sont séparés par les frontières

LUXEMBOURG - Parmi les victimes collatérales du virus, il y a des couples binationaux non mariés. Certains pays leur ont permis de se retrouver. Mais pas le Luxembourg.

storybild

Jonathan, Américain, et Anna, Luxembourgeoise, rusent pour se voir. (photo: Facebook)

Sur ce sujet
Une faute?

Loin des yeux, loin du cœur. Pas toujours, au contraire. Parmi les victimes collatérales du coronavirus, il y a des couples binationaux non mariés. L'un vit dans l'espace Schengen, l'autre en dehors. Séparés par les mesures sanitaires. Certains pays, alertés par les mouvements #loveisnottourism et #loveisessential sur Twitter, leur ont permis de se retrouver. Mais pas le Luxembourg...

«Jonathan, mon copain, est américain. Il vit à New York. On s'est rencontrés il y a un an et demi en Corée du Sud. Il devait s'installer ici en 2021. Étant indépendante, je faisais des allers et retours en attendant», raconte Anna, 30 ans. Face aux interdits, ils ont trouvé une astuce. «On s'est rejoints quinze jours en Turquie. Ce temps hors Schengen m'a permis d'entrer aux États-Unis».

Ils aimeraient être entendus

Comme toutes les six à huit semaines, Joëlle devait aller en Floride fin mars voir Albert, avec qui elle vit une relation à distance depuis huit ans. «On n'a jamais été éloignés plus de trois mois, cela en fait plus de sept. On s'appelle tous les jours», confie la sexagénaire retenue au Luxembourg par son école de danse. Juliana, la compagne de Ramon, un Hesperangeois, est à Rio. Il ne l'a pas vue depuis Nouvel An et a déjà dû reporter quatre fois sa venue du Brésil. Désabusé, il a lancé une pétition.

Tous voudraient que le Grand-Duché, «pays progressiste», les entende. Mais étant quelques dizaines, «ils ne sont pas une priorité». Comme ailleurs, ces couples sont pourtant prêts à prouver leur relation, se mettre en quarantaine, être testés. Et ils envisagent souvent le mariage, passeport pour la liberté.

(Nicolas Martin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Luludesvilles le 04.09.2020 09:08 Report dénoncer ce commentaire

    Plus simple de rentrer aux USA en venant de Turquie qu'en partant directement du Luxembourg??? Ils me suprendront toujours ces américains. En venant de Syrie je pense qu'ils viendraient directement vous chercher à l'aéroport...

  • Papa triste le 04.09.2020 10:45 Report dénoncer ce commentaire

    6 mois que je n'ai pas vu mes 3 enfants, malgré différente procédure ....les droits des papa rien à foutre. Ce n'est pas coté en bourse. alors le droit des amoureux on en parle même pas

  • Unicorn le 04.09.2020 09:45 Report dénoncer ce commentaire

    Après 7 ans de relation à distance on aurait aussi pu croire que l'un des deux aurait bien voulu immigrer et s'installer avec l'autre. Ou peut-être même que les deux s'installent dans un autre pays.

Les derniers commentaires

  • lux le 05.09.2020 21:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vous êtes pas les seuls ! L’Amour arrange tout ! .... ou détruit tout ! Comme à la loterie , question de choix ! Bonne chance !

  • Léon le 04.09.2020 22:41 Report dénoncer ce commentaire

    Cherche toi un nouveau copain en Europe

  • Pas un pays progressiste comme la France le 04.09.2020 21:23 Report dénoncer ce commentaire

    Tous voudraient que le Grand-Duché, «pays progressiste», les entende. Qu'on les entendent oui bien sur et que l'on fasse quelque chose pour eux oui bien sur, mais que l'on dise que le Grand-Duché est un «pays progressiste» car vu le bordel qu'il y a en France alors le progressisme non merci, voire c'est dangereux grave pour un pays.

  • floride le 04.09.2020 20:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    cette situation ne devrait pas exister ni pour les familles ni pour les amoureux. il faut garder un peu de bon sens tout en respectant les règles de bonne hygiène qui pour moi ont tjrs existé. comme se laver les mains

  • couple le 04.09.2020 15:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ça fait depuis mars que j'attend les frontières reouvrent et toujours reportés jusqu'à ce jour, afin de le retrouver et je m'adapte et ce n'est pas une extrême urgence. Trouver plutôt une solutions sur les parents qui sont bloqués et impossibles de rejoindre leurs enfants.!!!!