Au Luxembourg

30 juin 2017 09:00; Act: 30.06.2017 10:02 Print

Artisanat: les profils qualifiés très recherchés

LUXEMBOURG - Les salariés titulaires d'un brevet de maîtrise dans l'artisanat ne sont pas assez nombreux.

storybild

14% des 86 000 salariés de l'artisanat sont luxembourgeois. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

Depuis une dizaine de jours, les personnes intéressées par un brevet de maîtrise peuvent s'inscrire dans une des 35 filières proposées par la Chambre des métiers. «C'est la voie d'excellence dans les métiers de l'artisanat, la plus haute qualification reconnue», explique Marc Bissen, chef du service «Brevet de maîtrise».

L'année passée, 725 personnes suivaient cette formation de trois ans. 111 ont fini leur cursus avec le diplôme en poche. Un nombre toutefois insuffisant pour satisfaire la demande des entreprises en termes d'emploi: «Le brevet de maîtrise offre le droit de s'établir et de former des apprentis. Il est aussi une plus-value pour des sociétés de moyenne ou de grande taille qui ont besoin de chefs d'équipe. Mais les jeunes ne sont pas assez nombreux à s'engager dans ces carrières».

Selon Marc Bissen, ce type de diplôme «garantit quasiment de ne jamais se retrouver au chômage». Parmi les filières les plus désertées, les bouchers et charcutiers ainsi que les boulangers sont trop peu nombreux. Les effectifs sont plus conséquents dans la construction, la coiffure ou encore la mécanique. Au Luxembourg, le secteur de l'artisanat emploie 86 000 personnes dans quelque 7 000 entreprises.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Grand Maître le 30.06.2017 09:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais ,le problème c'est sera et ce sont les salaires. ..Même qualifiés ce sera le minimum.

  • Citoyen le 30.06.2017 10:06 Report dénoncer ce commentaire

    C'est pourtant très claire mais cela reste un sujet tabou. L'artisan luxembourgeois qualifié (la majorité en tout cas) ira travailler pour une commune ou l'Etat. D'ailleurs, s'il fait son brevet de maîtrise, c'est pour décrocher plus vite le job et passer tout de suite à chef.

  • Euchti le 30.06.2017 10:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    surtout si on compare avec la paie du secteur publique. les seuls artisans viendront de l étranger

Les derniers commentaires

  • petitevoix le 30.06.2017 13:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sont des très beaux métiers qui demandent bcp d heures et investissement personnel mais malheureusement les salaires ne suivent pas Aujourd'hui rester derrière l ordinateur sans occuper un poste de service est mieux payé par rapport a quelqu'un qui travail physique et mentalement !!!

  • Euchti le 30.06.2017 10:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    surtout si on compare avec la paie du secteur publique. les seuls artisans viendront de l étranger

  • Citoyen le 30.06.2017 10:06 Report dénoncer ce commentaire

    C'est pourtant très claire mais cela reste un sujet tabou. L'artisan luxembourgeois qualifié (la majorité en tout cas) ira travailler pour une commune ou l'Etat. D'ailleurs, s'il fait son brevet de maîtrise, c'est pour décrocher plus vite le job et passer tout de suite à chef.

  • Grand Maître le 30.06.2017 09:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais ,le problème c'est sera et ce sont les salaires. ..Même qualifiés ce sera le minimum.