Au Luxembourg

02 mai 2019 08:00; Act: 02.05.2019 09:02 Print

«Aucune raison» de changer la priorité à droite

LUXEMBOURG - En Belgique, des communes flamandes ont l'intention de supprimer les priorités à droite pour réduire le nombre d’accidents. Une bonne idée au Luxembourg?

storybild

Dans les villes du Luxembourg, la priorité à droite reste la règle. (photo: Alain Rischard/editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

En Belgique, des communes flamandes ont décidé de supprimer les priorités à droite qu'elles considèrent comme trop dangereuses et accidentogènes. Et elles les ont remplacées par des panneaux «stop», ou «cédez le passage». Une décision qui aurait permis de faire baisser le nombre d’accidents et d’excès de vitesse.

Faudrait-il tester cette idée au Luxembourg? «Non, il n’y a aucune raison de supprimer les priorités à droite, répond Paul Hammelmann, le président de la Sécurité routière. Cette règle de circulation est ancrée dans l’esprit des résidents». Afin de faire reculer les accidents en ville, Paul Hammelmann estime qu’il est plus judicieux de «créer de l’insécurité pour avoir de la sécurité», à travers notamment la mise en place de zones partagées dans les centres-villes.

«Pas d'accidents dans la zone partagée»

Ces zones partagées, créées à Bertrange (en 2015) et à Dudelange (en 2017), reposent justement sur la règle de la priorité à droite, en plus de l’absence du moindre panneau de signalisation et de la limitation de la vitesse à 20 km/h. Elles semblent avoir fait leurs preuves. «À ma connaissance, il n’y a pas eu d’accidents dans la zone partagée, indique Frank Colabianchi, le bourgmestre de Bertrange.

Le comportement des automobilistes a beaucoup changé, note de son côté la commune de Dudelange. Ils roulent à une vitesse modérée et font preuve d’une prudence accrue». «Je pense que ce modèle va être copié de plus en plus», estime Paul Hammelmann.

(Olivier Loyens/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • LeBelge le 02.05.2019 10:06 Report dénoncer ce commentaire

    Un peu de contexte: il s'agissait en Flandres de priorités de droite qui avaient été mises en place là où des routes principales traversaient des quartiers habités. L'idée à l'époque était de forcer les usagers de la route principale à ralentir dans ces quartiers. Le résultat fut que les résidents de ces quartiers sortaient sur la nationale sans regarder, alors que les conducteurs sur la route principale pensaient avoir la priorité, ce qui généra de nombreux accidents graves. La retour en arrière a permis de diminuer le nombre d'accidents.

  • Geronimo le 02.05.2019 09:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le seul problème est que beaucoup ne savent pas de quel côté se trouve leur droite et ne cèdent donc pas le passage

  • Mooxy le 02.05.2019 08:13 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne suis pas d'accord avec le "Aucune raison" : La priorité de droite nous viens des pays où l'on roulait à gauche. Nous aurions du logiquement choisir la priorité de gauche puisque nous roulons droite. En effet on a une vue bien plus dégagée et sécuritaire à un carrefour sur la voie de gauche que celle de droite. Je pense qu'une bonne partie des accidents au carrefours sont du a cette erreur historique. Comme ne peut plus en changer "fixer" les priorités vaut peut être mieux qu'une règle "erronée".

Les derniers commentaires

  • edb15 le 02.05.2019 16:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Surtout pas de stop les 4 cotés, car les gens 1. Ne vont pas arrêter complètement au stop 2. en cas d’accident c’est très difficile de savoir qui est arrivé en premier la règle de priorité à droite est la plus basique du code de la route

  • Prodelaroute le 02.05.2019 16:01 Report dénoncer ce commentaire

    Cette règle de priorité à droite n’a pas de sens. Je pense qu’elle est maintenue pour économiser des panneaux et ralentir artificiellement la vitesse (et en passant, augmenter la pollution du fait du freinage et de la remise en route). L’insécurité augmente la sécurité ? C’est contradictoire ...

    • Mandy le 02.05.2019 17:22 Report dénoncer ce commentaire

      Tout au contraire!!!

    • Nadine le 02.05.2019 19:38 Report dénoncer ce commentaire

      N'a pas de sens? Toutes les règles ont un sens! Disons plutôt qu'elle ne vous plaît pas!

  • Polux le 02.05.2019 15:46 Report dénoncer ce commentaire

    C'est tout de même un comble, au nord de mon beau pays, ils veulent supprimer la priorité de droite car " Les conducteurs ne comprennent pas bien cette règle " ???? impressionant, il suffit de leur expliquer la notion de droite et de gauche, c'est assez facile, il vôtent à l'extrème droite et déteste la gauche, simple et mémo technique....il y a des jours ou je ne suis pas très fier de d'avoir comme con-patriotes certains individus

  • BENZ le 02.05.2019 15:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Sarkast opgepast, il faut des ruelles en epi, et pas en angle droit.

  • Vera le 02.05.2019 15:25 Report dénoncer ce commentaire

    Pour réellement bien faire il faudrait installer des bacs en béton avec des fleurs jusqu'au milieu de la rue, une fois du côté gauche, une fois du côté droit.