Alimentation au Luxembourg

11 novembre 2019 21:25; Act: 12.11.2019 09:28 Print

Avec 2 000 m², «il y en a assez pour tout le monde»

LUXEMBOURG - Une alimentation durable avec des ressources naturelles est-elle possible? C'est la question posée par le projet «2 000 m² pour notre alimentation», lundi soir.

Sur ce sujet
Une faute?

Le 3 octobre 2018, la ministre de l'Environnement, Carole Dieschbourg, a officiellement lancé le projet «2 000m² pour notre alimentation - promouvoir une culture agricole et alimentaire durable au Luxembourg». Une expérience menée par Weltacker Berlin sur une surface de 2 000 mètres carrés à la Haus von der Natur à Kockelscheuer, le projet démontre la possibilité que les gens soient nourris seulement sur cette zone limitée pendant plus d'un an. Lundi, Benedikt Härlin de Weltacker Berlin et Carole Dieschbourg, ministre de l'Environnement et des experts en agriculture (biologique), nutrition et science ont discuté de l'avancement du projet à l'hôtel Parc Bellevue.

Benedikt Härlin a commencé par rappeler l'idée de base du projet: «Si vous divisez 1,5 milliard d'hectares de terres arables dans le monde par 7,5 milliards d'habitants, cela fait 2 000 mètres carrés par personne». «Combien d'animaux pouvons-nous nourrir sur cette terre arable? Deux porcs peuvent être amenés au poids d'abattage avec le rendement de cette zone», explique-t-il. Dans ce contexte, il souligne que plus de 10% de la population mondiale est encore affamée et que ce chiffre augmente à nouveau depuis trois ans. «C'est une honte», dit Härlin, dont le projet est maintenant en cours dans plusieurs pays, car «il y en a assez pour tout le monde».

Lien essentiel avec l'agriculture

Sabine Keßler, spécialiste de l'environnement à l'Institut d'agriculture biologique, dirige le projet à Luxembourg. L'experte affirme que la superficie nécessaire à l'élevage n'est pas aussi problématique qu'on le présente souvent. Même les végétaliens ont besoin de pâturages supplémentaires pour l'engrais vert, qui serait autrement occupé par le bétail.

La ministre de l'Environnement, Carole Dieschbourg, a fait l'éloge du projet et de l'ensemble de la discussion: «Malgré des points de vue différents, nous avons un objectif commun en tête. Le gouvernement soutient donc des démarches telles que le projet "2 000 m² pour notre alimentation". Nous devons reconnaître que la sécurité alimentaire est notre problème commun et qu'elle fait l'objet de travaux à tous les niveaux», conclut-elle.

(dm/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jean le 11.11.2019 22:58 Report dénoncer ce commentaire

    On fait l’éloge de ce système, mais en même temps on ne veut pas transformer les champs à monoculture en maison avec jardin. Les jardins individuels sont beaucoup plus écologiques, que les champs à pesticides et engrais. Les maisons avec jardin près de Luxembourg-ville résoudraient aussi les problèmes de trafic.

  • Permaculture2 le 12.11.2019 09:54 Report dénoncer ce commentaire

    Ce qu’il faut c’est faire des jardins potager en Permaculture (associer les plantes pour qu’elles se protègent elle-même donc pas besoin de pesticides et pour un meilleur rendement en nourriture fruits légumes et en qualité pour la santé et la biodiversité. Chacun peut déjà commencer par faire ça dans son jardin et en ville on peut faire des potagers en permaculture collectif pour nourrir les habitants c’est du bio du local et oui ça fonctionne pour nourrir tous les gens car avant l’ère industrielle les gens faisaient comme ça pour se nourrir.

  • luxo le 12.11.2019 19:24 Report dénoncer ce commentaire

    l'alimentation au Luxembourg ne concerne pas que les Luxembourgeois! Alors pourquoi le site 2000m2.

Les derniers commentaires

  • luxo le 12.11.2019 19:24 Report dénoncer ce commentaire

    l'alimentation au Luxembourg ne concerne pas que les Luxembourgeois! Alors pourquoi le site 2000m2.

  • Permaculture2 le 12.11.2019 09:54 Report dénoncer ce commentaire

    Ce qu’il faut c’est faire des jardins potager en Permaculture (associer les plantes pour qu’elles se protègent elle-même donc pas besoin de pesticides et pour un meilleur rendement en nourriture fruits légumes et en qualité pour la santé et la biodiversité. Chacun peut déjà commencer par faire ça dans son jardin et en ville on peut faire des potagers en permaculture collectif pour nourrir les habitants c’est du bio du local et oui ça fonctionne pour nourrir tous les gens car avant l’ère industrielle les gens faisaient comme ça pour se nourrir.

  • Permaculture1 le 12.11.2019 09:53 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut changer tout le système.On deforeste partout pour faire des champs en monoculture genre du maïs soja pour nourrir les animaux qui sont destinés à être des animaux d’abattoir pour notre assiette. La monoculture agriculture intensive ne sait pas se défendre contre les nuisibles donc ils arrosent de pesticides qui appauvrit les sols, donc très mauvais pour l’alimentation la santé et la biodiversité (abeilles, insectes, oiseaux).

  • Le Belge, une fois le 12.11.2019 06:56 Report dénoncer ce commentaire

    "…le projet démontre la possibilité que les gens soient nourris seulement sur cette zone limitée pendant plus d'un an." C'est magnifique mais on ne dit pas combien de personnes peuvent être nourries avec ces 2000m2? Je me trompe ou pas.Merci

    • Okapi le 12.11.2019 08:10 Report dénoncer ce commentaire

      bah 1 personne. C'est 2000 m2 par personne (c'est indiqué dans l'article, pardi !

  • Jean le 11.11.2019 22:58 Report dénoncer ce commentaire

    On fait l’éloge de ce système, mais en même temps on ne veut pas transformer les champs à monoculture en maison avec jardin. Les jardins individuels sont beaucoup plus écologiques, que les champs à pesticides et engrais. Les maisons avec jardin près de Luxembourg-ville résoudraient aussi les problèmes de trafic.