Covid au Luxembourg

05 mars 2021 15:50; Act: 06.03.2021 18:16 Print

Toutes les mesures sont prolongées d'un mois

LUXEMBOURG - Le Premier ministre et la ministre de la Santé ont fait le point ce vendredi. Avec le récent rebond des cas, les mesures sont prolongées jusqu'au mois d'avril.

Sur ce sujet
Une faute?

Le Premier ministre, Xavier Bettel, et la ministre de la Santé, Paulette Lenert, font le point sur la pandémie au Luxembourg, ce vendredi, à partir de 16h. Les mesures actuellement en vigueur jusqu'au 14 mars devraient être prolongées de trois semaines, jusqu'aux vacances de Pâques, d'après les informations dont dispose L'essentiel.

La récente augmentation du nombre de cas et de patients hospitalisés devrait en effet inciter les autorités à la prudence. Peu d'espoir, donc, de voir bars et restaurants rouvrir dans les prochaines semaines. Des changements minimes dans les restrictions restent toutefois possibles.

Comme à chaque fois, vous pourrez bien sûr suivre le point presse du chef du gouvernement et de la ministre de la Santé, en direct sur notre site, avec une traduction simultanée vers le français.

17h13 Fin du live

17h12 Par rapport aux frontières française et allemande, rien n'est à exclure au niveau des fermetures, car ce sont des décisions unilatérales avec les régions voisines. Les décisions sont prises dans les capitales et on aimerait juste ne pas être mis devant le fait accompli.

17h10 On n'a pas encore terminé les vaccins pour les plus de 75 ans et après le 20 mars, on passera à la catégorie suivante.

17h07 Un test rapide gratuit chaque semaine au Luxembourg? Quelle est la stratégie à ce niveau? On a eu un premier échange sur cette situation. Il faut distinguer le test fait soi-même et le test réalisé par le personnel médical. On n'a pas fini les discussions. Quand je sais que je vais chez quelqu'un où les distances ne seront pas respectées, si j'ai un petit peu mal à la gorge... C'est peut-être important de se faire un test rapide pour se rassurer. Quand on a mal à la tête... L'État ne peut pas payer pour tout. On l'a fait pour les masques, car on savait que ça protégeait tout le monde. C'est prématuré de dire que tout le monde aura un test gratuit chaque semaine. Il faudra peser le pour et le contre. L'État a une responsabilité et les citoyens aussi. On ne peut pas dire que l'État paiera tout, car c'est aussi avec les impôts de la population.

17h05 À quoi serviront les tests rapides? On en saura plus la semaine prochaine.

17h03 Nous n'avons pas de calendrier clair par rapport aux nouvelles phases. Dimanche, on s'attendait à 9 000 vaccins, alors qu'on n'en recevra finalement que 6 000. 24 heures avant, des livraisons sont annulées et reportées. Les rendez-vous ne sont pas annulés, car on a gardé un stock de 50%, mais pour le moment, il y a trop d'incertitudes. Le 20 mars, la dernière invitation pour la 1re catégorie des personnes vulnérables sera envoyée.

17h00 Quand on fait 500 vaccins au Luxembourg, c'est un pourcentage important de notre stock. 2 400 vaccins ont été donnés aux hôpitaux et en avril, quand il y aura le gros des vaccins, on s'adaptera. Le dimanche, en avril, on pourra peut-être aussi vacciner, mais pour le moment, on n'a pas assez de vaccins pour ouvrir toutes les portes. On ne fait pas de réserve et on se veut transparent à ce niveau-là. Avec AstraZeneca, on va pouvoir faire 25% de plus.

16h56 54% des réserves nationales ont été utilisées au niveau des vaccins. D'où viennent les différences par rapport aux autres pays? Paulette Lenert l'ignore et elle ne comprend pas toujours les chiffres des autres pays. On n'a pas de vaccins en trop et tout est utilisé. On est transparent et on sait ce que l'on fait de notre propre stock. Sur trois sites Internet différents, le classement du Luxembourg est à chaque fois différent.

16h54 Au niveau de l'éducation, on va proposer une nouvelle base légale qui sera discutée en commission de la Santé et en commission de l'Éducation.

16h52 Les mesures vont durer jusqu'au vendredi 2 avril 2021. On est dans la continuité et les mesures sont là depuis des semaines. On n'est pas dans une logique de trois semaines. On pense pouvoir voir à court terme quels sont les résultats. On attend la confirmation de notre stabilité.

16h51 Quand vais-je pouvoir enlever le masque? Quand il fait beau, les risques sont moindres mais on ne peut pas dire qu'ils sont nuls.

16h45 Combien de temps faudra-t-il encore tenir? Faisons la distinction et je ne veux pas stigmatiser d'autres pays. On a fermé un tout petit peu les écoles, on a fait un petit lockdown des commerces après les vacances de Noël. On regarde la santé, les droits et les devoirs, l'impact moral et psychologique. Nous ne sommes pas un des pays les plus stricts. Le but est de réussir à ce qu'il n'y ait plus de hausse. On doit rester à un bon niveau. Si ça augmente, ce sera différent. Il faut arriver à maintenir un équilibre. On ne veut pas tout fermer. On n'est pas des équilibristes. Il faut peser le pour et le contre. C'est encore un peu tôt pour un changement, je ne veux rien promettre à l'heure qu'il est. Une année est passée et on est toujours ici, avec des masques, à faire des conférences de presse. On ne peut toujours pas faire des activités normales. Si on m'avait dit ça, il y a un an, je ne l'aurais pas cru. Quand on fait un marathon, on voit à un moment l'arrivée et j'espère qu'on va enfin la voir. La vaccination va nous aider avec les personnes vulnérables.

16h42 Ensemble, on a commandé des vaccins à 27 pays. Je ne sais pas ce qui sortira d'une initiative comme celle de l'Autriche, où l'on cherche d'autres vaccins. Beaucoup de gens sont irrités, car on a l'impression qu'ils agissent seuls, mais on oublie vite, qu'il y a un an, on était très loin de parler de vaccination, et je rappelle que sur des tarmacs d'aéroports, des pays ont acheté des masques qui nous étaient destinés. Quant au vaccin russe, on n'en sait pas plus. On ne sait pas quand il viendra. C'est impopulaire de le dire, mais sans le concours de l'Union européenne, on n'aurait peut-être pas eu de vaccins au Luxembourg.

16h40 Les contraintes sont là et les discussions continuent, poursuit Xavier Bettel, masqué. Chez nous, où on insiste en tant que gouvernement, le passeport n'est pas le bon terme pour parler des voyages. Un certificat de vaccination devrait être une alternative aux tests PCR à fournir. Sans passeport, on a l'impression que l'on n'a pas de droit.

16h38 Le taux de participation pour le Large Scale Testing n'a pas reculé. On fera un bilan lors de la semaine prochaine. Les centres sont bien occupés et les gens ont plus de discipline pour répondre aux invitations. Les pharmaciens vont être intégrés dans la stratégie de tests. La semaine prochaine, on va terminer nos discussions à ce sujet.

16h37 Dès ce vendredi, on donnera également le vaccin AstraZeneca aux personnes de plus de 65 ans.

Lors de la semaine qui vient de s'écouler, l'échantillon des variants était plus petit et ce n'était pas représentatif. Voilà pourquoi il n'y a pas eu de chiffres à ce niveau.

16h36 Les questions de la presse

16h35 Nous devons bien préparer la logistique pour la prochaine phase où les médecins vont être intégrés. On est optimiste pour l'avenir pour mobiliser tous les acteurs de la santé.

16h34 Dans la phase 2, pour les personnes de plus de 65 ans, on va voir comment amener le vaccin chez eux. On va aller vers ces personnes qui ont des difficultés. On fait un état des lieux et des équipes mobiles vont trouver une solution. On trouvera une solution pour ces personnes.

16h32 Ce sont des petits pas vers la normalité et on prendra encore de nouvelles mesures. On a eu de bons résultats avec nos petits pas et il faut continuer pour retrouver un chemin vers une normalité progressive.

16h29 On va miser sur les tests rapides et les recommandations de novembre 2020 vont être actualisées. Un test rapide n'est pas un test PCR, mais c'est quelque chose de positif. Il faudra avoir confiance en les nouveaux moyens proposés dans le cadre de notre stratégie. Il faut garder les réflexes de base en réduisant la distance et les contacts. Il faut toujours faire attention à cause des variants. Des personnes vaccinées ont encore été testées positives. C'est important de s'isoler quand on a des symptômes. Ces mesures gênantes sont importantes et il faut vraiment les poursuivre, car il faut freiner l'évolution et éviter une explosion pour arriver à l'étape suivante.

16h27 Les transmissions dans les familles sont toujours le premier contexte où l'on se contamine.

16h24 On va toujours tester beaucoup pour briser les chaînes d'infection. Le test PCR est le plus sûr, mais il y a d'autres moyens avec les tests rapides qui deviennent performants.

16h20 Les personnes vulnérables ont été vaccinées et cela va avoir un impact sur l'occupation des lits dans les hôpitaux. On va pouvoir tenir la route et retrouver une forme de stabilité que l'on avait au début de l'année 2021. On pourra alors établir de nouvelles règles pour revenir à une forme de normalité.

Au niveau de l'occupation des lits, on est proche des Belges et des Néerlandais. Des personnes sont infectées et des personnes perdent la vie, malheureusement, mais notre bilan est moindre que celui de nos voisins. Il y a un mieux avec la vaccination et nous sommes optimistes pour endiguer la situation.

Paulette Lenert, la ministre de la Santé, reprend la parole et fait le point sur la situation dans les hôpitaux et l'influence des variants. Il y a eu des hausses ces dernières semaines, mais l'effet n'est pas dramatique. Il n'y a pas de hausse exponentielle. Nos indicateurs sont relativement bons. Dans les stations d'épuration, on passe du jaune à l'orange, mais ça n'a pas explosé. On est bien placés par rapport à nos voisins.

Fin de la prise de parole de Xavier Bettel

Il faut continuer de faire des efforts lors des semaines à venir. Un certain nombre de secteurs ont besoin d'air pour respirer.

Des discussions vont avoir lieu avec le secteur horeca pour une éventuelle ouverture, début avril. Xavier Bettel assure que cela n'ouvrira pas de manière normale. Il y aura toujours des restrictions, mais un assouplissement avec de nouvelles règles. Même chose pour le sport et la culture. C'est un pas important. On a des perspectives pour pouvoir ouvrir à nouveau. Nous pensons que les chiffres actuels et l'impact des vaccins vont nous permettre d'y arriver.

16h15 Pendant la semaine du 20 mars, les dernières invitations vont partir. Au Luxembourg, les chiffres sont stables, nous sommes dans une situation stable. On commence à percevoir l'impact des vaccins. On a restreint les libertés et on a aussi attaché de l'importance à l'aspect psychologique. Les gens commencent à se lasser de certaines mesures. On a décidé de les prolonger jusqu'au 2 avril, mais par la suite, le gouvernement va prendre des contacts pour permettre des ouvertures dans certains domaines. Sous condition de ne pas assister à une hausse exponentielle. Si on pèse le pour et le contre, on va arriver à ces mesures.

73%, c'est le taux d'adhésion aux invitations pour se faire vacciner. Ces chiffres prouvent que notre population est d'accord pour se faire vacciner.

On suit les ordres des phases qui ont été prévus. L'AstraZeneca pourra être utilisé sans tenir compte de l'âge des patients.

Ce qui est planifié pour le mois d'avril: 47 900 pour Pfizer, 21 200 pour le 2e vaccin AstraZeneca, 4 800 doses pour Moderna. 73 745 personnes pourront être vaccinées au mois d'avril. Si la livraison arrive fin avril, ce sera différent. On n'a pas encore le Johnson & Johnson qui est un «one shot». Il va être validé et on espère que ce sera en avril qu'on arrivera à créer un impact important au niveau de la vaccination.

Xavier Bettel donne des chiffres sur les personnes vaccinées. Nous allons y revenir. Il démontre l'impact des vaccins. Le déroulement de la situation sanitaire peut être différent grâce à la vaccination. À la date du 4 mars, nous avons des vaccins pour 35 745 personnes au Luxembourg. Plus de gens sont invités dans les centres de vaccination que de gens vaccinés. On prend rendez-vous et c'est fait. Il ne reste aucune réserve par rapport à la quantité livrée.

16h Xavier Bettel Ce matin, on a eu un Conseil de gouvernement où nous avons abordé des points administratifs, mais je vais me concentrer sur les mesures Covid. La situation est stable, malgré les variants. Pas de hausse exponentielle comme dans les autres pays. Une augmentation légère des personnes infectées et une hausse dans les hôpitaux. La situation est stable et on voit déjà l'impact du vaccin.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • covid de mes 2 le 05.03.2021 18:00 Report dénoncer ce commentaire

    l'Australie interdit le vaccin Astra Zeneca pour les personnes agées et chez nous elles vont le recevoir ! Chercher l'erreur...

  • F2018 le 05.03.2021 16:51 Report dénoncer ce commentaire

    Bonjour , au lieu de fermer les bars et restaurants il serait plus judicieux d’interdire les voyages et vacance.

  • Reality Check le 05.03.2021 16:05 Report dénoncer ce commentaire

    Mr. Bettel, il y a 0.1% de décès dû au Covid19. Il est temps d'arrêter de tuer l'économie et de redonner la liberté aux 99.9% du reste.

Les derniers commentaires

  • clemence le 07.03.2021 15:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Très bonne analyse. Hélas ! Triste vérité

  • That is the question le 07.03.2021 11:58 Report dénoncer ce commentaire

    L'état dépense des millions voire des milliards, pour des test, des vaccins, des congés parentaux, du chômage partiel, des aides en tout genre pour 700 décès ? Dont quel pourcentage est en rapport avec le Covid-19 ? Je cherche mais je n'ai toujours pas trouvé la raison qui se cache derrière tout ce cirque.

  • Le chat persan le 07.03.2021 11:51 Report dénoncer ce commentaire

    Je sens que je vais devoir me contenter de ma terrasse ...

  • le canard enchaîné le 06.03.2021 21:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    1er ministre ministre de la santé chaînon manquant A D E M

  • thyartis le 06.03.2021 19:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bien fait pour tout le monde! Après ça sera tche tche!