Crise au Luxembourg

08 juin 2020 18:50; Act: 08.06.2020 18:50 Print

Beaucoup de moratoire, peu de prêts garantis

LUXEMBOURG – Pierre Gramegna, ministre des Finances, a livré lundi des informations sur les moratoires de crédit et les prêts garantis par l’État, demandés par les entreprises.

storybild

Pierre Gramegna a donné des précisions sur les dispositifs en place. (photo: Editpress/Julien Garroy)

Sur ce sujet
Une faute?

Les entreprises touchées par la crise ont pu recourir à différents dispositifs auprès des banques. Pierre Gramegna (DP), ministre des Finances, a fait le point, lundi, sur deux de ces mesures, devant les députés de la commission des finances et du budget.

Les moratoires de crédit ont été beaucoup utilisés. Les banques ont accepté 95% des 17 000 dossiers introduits, pour une valeur de 3,5 milliards d’euros, a affirmé le ministre. Il s’agissait de petites et moyennes entreprises qui ont demandé un report des mensualités de leurs crédits en cours, du fait du recul voire de l’absence de chiffre d’affaires pendant la crise sanitaire.

En revanche, les prêts garantis pendant six ans par l’État «n’ont pas été utilisés à leur plein effet», note Pierre Gramegna. La puissance publique peut garantir pour 2,5 milliards d’euros de prêt, afin d’aider les entreprises en difficulté, sept banques ayant accepté de participer à l’opération. Mais seulement 200 dossiers ont été introduits et la moitié acceptés, avec des taux compris entre 1,5% et 3%. Puisque ce sont les banques qui prennent la décision, le ministre n’a pas pu fournir d’explications. Il suppose que les entreprises «sont encore dans un mode de reprise, pas de relance». Il a aussi précisé que la majorité des dossiers concernaient de «commerces de détail et du secteur de la gastronomie».

(jg/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • aef le 08.06.2020 21:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Madame, Monsieur, vous avez une vision très arrêter dés patron. Car le mien travaille 6/7 et de 6h à 21h, pour pouvoir payer ses charges et rouler avec sa voiture à 60.000. Donc arrêtez les caricatures, merci.

  • Gérant de pme le 08.06.2020 19:53 Report dénoncer ce commentaire

    Il faudrait préciser que les prêts étaient accordés afin de permettre aux entreprises de payer les salaires et les loyers, mais pas pour financer la relance. Pas étonnant que les entreprises ne s'en soient pas servis!

  • Fred le 08.06.2020 19:59 Report dénoncer ce commentaire

    Personellement j'ai fait une demande de prêt à ma banque il y a 3 semaines. Aucune réaction de leur part. Il eut été plus intéressant que ces prêts, au lieu d'être garantis par l'Etat, aient été directement prêtés par l'Etat...

Les derniers commentaires

  • georgette le 08.06.2020 23:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ Fred. Personnes n’a d’argent. La seule chose qui est existe et qui vaux. C’est votre cautionnement. Bonne chance.

  • aef le 08.06.2020 21:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Madame, Monsieur, vous avez une vision très arrêter dés patron. Car le mien travaille 6/7 et de 6h à 21h, pour pouvoir payer ses charges et rouler avec sa voiture à 60.000. Donc arrêtez les caricatures, merci.

  • luis le 08.06.2020 20:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ils sont passé ou les milliardrs débloquées par la banque central européenne beaucoup des riches vont bien profité. normal ils sont tous près de la source . c,est l,argent du peuple .donc plus de transparence mrs. les ministres.

    • @luis le 09.06.2020 16:51 Report dénoncer ce commentaire

      @luis: non, ce n'est pas l'argent du peuple, c'est de l'argent imprimé à la demande, mais le peuple devra bel et bien le rembourser par du travail. UE esclavagiste.

  • Fred le 08.06.2020 19:59 Report dénoncer ce commentaire

    Personellement j'ai fait une demande de prêt à ma banque il y a 3 semaines. Aucune réaction de leur part. Il eut été plus intéressant que ces prêts, au lieu d'être garantis par l'Etat, aient été directement prêtés par l'Etat...

    • Mike Vamy le 10.06.2020 18:15 Report dénoncer ce commentaire

      Je suis en train de vivre exactement la même situation. Via 2 banques différentes.

  • L'essentiel c'est de pouvoir faire sans le 08.06.2020 19:55 Report dénoncer ce commentaire

    205.000€ par dossier pour des "petites" et moyennes entreprises.Dans ma famille on a toujours fait sur fonds propres...On n'a jamais rien dû à personne, pour aucune de nos sociétés.Sans banques pas possible pour le "patron" de s'acheter la dernière Mercedès à 120k€ tous les ans et de mener grand train de vie en ne bossant que 5 jours semaine et entretenir madame qui passe ses journées au solarium et en salon de beauté.Beaucoup de licences d'exploitation sont trop facilement distribuées: 3 semaines de cours du soir et on devient gérant d'un restaurant ou d'un magasin d'habillement etc...

    • L'essentiel c'est de pouvoir faire sans le 09.06.2020 05:10 Report dénoncer ce commentaire

      Il y en a deux qui sont vexés...ils viennent de se découvrir...