Commémorations

05 juin 2019 16:52; Act: 05.06.2019 16:53 Print

Bettel a participé aux cérémonies de Portsmouth

LUXEMBOURG/PORTSMOUTH - Le Premier ministre luxembourgeois a participé avec 15 autres dirigeants aux commémorations du débarquement de Normandie.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

De chefs d'État et de gouvernement issus de 16 pays ont participé mercredi à Portsmouth, dans le sud de l'Angleterre, aux célébrations du 75e anniversaire du Débarquement en rendant hommage aux héros qui contribuèrent à la libération de l'Europe du joug nazi. Parmi eux, la reine d'Angleterre Elizabeth II, l'Américain Donald Trump, l'Allemande Angela Merkel, le Français Emmanuel Macron, ou encore le Luxembourgeois Xavier Bettel.

«Notre génération n'a jamais vécu la guerre. Nous ne devons jamais oublier la bravoure et le sacrifice de ceux grâce à qui nous pouvons aujourd'hui vivre en paix», a indiqué le Premier ministre luxembourgeois sur Twitter. Il a également expliqué qu'il était «honoré» de rencontrer les vétérans du débarquement durant la journée. Donald Trump a lu une prière déclamée par son prédécesseur Franklin Roosvelt à la radio, tandis qu'Emmanuel Macron a lu la lettre d'adieu d'un résistant fusillé à l'âge de 16 ans.

Portsmouth avait été le port de départ pour Sword Beach, la plage normande la plus à l'est des cinq choisies pour le Débarquement des Alliés en Normandie. Au soir du 6 juin 1944, plus de 150 000 Alliés avaient pris pied sur le sol français, dont plus de 10 000 furent tués, blessés ou disparurent, selon les chiffres du Mémorial de Caen. Les célébrations ont commencé avec la projection sur un écran géant d'images du D-Day. Une dizaine de vétérans sont ensuite montés sur scène, parfois appuyés sur une canne. Dans la journée, les chefs d'État et de gouvernement devaient assister à l'embarquement de 300 vétérans britanniques qui rejoindront la France en bateau.

(jg/L'essentiel avec AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Joséphine le 05.06.2019 18:00 Report dénoncer ce commentaire

    Tous ces soldats morts pour notre liberté et notre paix méritent qu'on leur rende hommage chaque année le 6 juin. Sans cette victoire, chère payée, que serions-nous aujourd'hui en Europe ? Nous n'avons pas connu la guerre, mais nos parents et grand-parents en parlent encore avec tant de tristesse.

  • Vert de vert le 05.06.2019 18:39 Report dénoncer ce commentaire

    Les héros de la guerre ww2 ont risqué leur vie pour que leur pays, leur famille, leurs enfants et petits-enfants puissent vivre libres et non sous une dictature. Ce serait bien si les générations actuelles adoptaient la même démarche face à l'urgence climatique. Et effet, c'est la vie et le sort de toutes les espèces vivantes qui est en jeu. A quand l'état d'urgence climatique??

Les derniers commentaires

  • Vert de vert le 05.06.2019 18:39 Report dénoncer ce commentaire

    Les héros de la guerre ww2 ont risqué leur vie pour que leur pays, leur famille, leurs enfants et petits-enfants puissent vivre libres et non sous une dictature. Ce serait bien si les générations actuelles adoptaient la même démarche face à l'urgence climatique. Et effet, c'est la vie et le sort de toutes les espèces vivantes qui est en jeu. A quand l'état d'urgence climatique??

    • Clémence le 06.06.2019 10:16 Report dénoncer ce commentaire

      Vrai. Mais ça c'est un autre sujet.

  • Joséphine le 05.06.2019 18:00 Report dénoncer ce commentaire

    Tous ces soldats morts pour notre liberté et notre paix méritent qu'on leur rende hommage chaque année le 6 juin. Sans cette victoire, chère payée, que serions-nous aujourd'hui en Europe ? Nous n'avons pas connu la guerre, mais nos parents et grand-parents en parlent encore avec tant de tristesse.