Polémique au Luxembourg

06 novembre 2019 09:48; Act: 06.11.2019 10:03 Print

Bettel considère que Cahen n'a pas fauté

LUXEMBOURG - Selon le Premier ministre, il n'y a pas «d'indications permettant de conclure que Corinne Cahen n'a pas respecté le code de déontologie des ministres».

storybild

Le Premier ministre a répondu à l'affaire du mail envoyé par la ministre de la Famille à l'Union des commerçants de la Ville. (photo: Editpress/Fabrizio Pizzolante)

Sur ce sujet
Une faute?

Selon le Premier ministre, Xavier Bettel, il n'y a pas «d'indications permettant de conclure que Corinne Cahen n'a pas respecté le code de déontologie des ministres», a-t-il expliqué, mardi, en réponse à deux questions parlementaires sur l'affaire du mail envoyé par la ministre de la Famille à l'Union des commerçants de la Ville, dans lequel elle évoque la boutique dont elle avait la gérance auparavant.

Le Premier ministre a confirmé qu'il n'y avait donc pas de raisons de convoquer le comité d'éthique pour analyser la situation et que l'«engagement de la ministre pour la Ville ne pourrait être qualifié d'inacceptable» ou de «publicité». Selon Xavier Bettel, Corinne Cahen n'a donc pas à se reprocher un conflit d'intérêts ou un abus de pouvoir.

Des excuses lundi

Dimanche, les jeunes chrétiens-sociaux (CSJ) avaient dénoncé ce mail qui n'était pas signé par Corinne Cahen en tant que personne privée, mais bien en tant que ministre.

Corinne Cahen avait réagi dès lundi via les réseaux sociaux, soulignant que son écrit a porté sur la situation globale du commerce dans le quartier de la Gare et non sur son magasin en particulier. Elle s'excusait également de l'avoir envoyé de son compte mail du gouvernement.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Unicorn le 06.11.2019 10:15 Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est pas à Bettel de préjuger des conclusions d'un comité d'éthique, ce serait comme si les avocats décidaient qu'il n'y aurait pas lieu de saisir un tribunal. Quand une partie se fait juge, on se confond dans les pouvoirs, on devient abusif et on prépare la chute de son gouvernment.

  • David le 06.11.2019 10:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sauf que le tram est un projet de la commune et du gouvernement, lequel elle est membre, donc, qu'attend elle des destinataires de sa lettre?

  • Complet le 06.11.2019 15:36 Report dénoncer ce commentaire

    Madame Cahen, a seulement oubliée quelle est ministre de la famille et non ministre de sa propre famille...

Les derniers commentaires

  • Jean le 08.11.2019 08:24 Report dénoncer ce commentaire

    Intérêt individuel avant intérêt collectif. Comme toujours.

  • lux le 06.11.2019 20:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Personnellement, je ne l‘ai jamais bien senti tous comme d‘autres .... l‘avenir nous le dira ! Et M Bettel n‘a pas a y mettre son grain de sel ! L‘éthique doit faire partie de toutes personnes effectuant n‘importe quel emploi ! Beaucoup l‘oublient ou ne se sentent pas concernés ! Triste !

  • rachel le 06.11.2019 17:00 Report dénoncer ce commentaire

    c'est bien qu'un ministre se préoccupe de la situation dans le quartier de la gare, qu'elle ait ou qu'elle ait eu un commerce ou pas dans ce quartier qu'on massacre commercialement à coups de travaux multiples et variés. on peut se demander effectivement si l'union commerciale a une utilité et si sa voix est entendue quand on voit le désastre. idem pour le centre ville qui prend le meme chemin.

  • Complet le 06.11.2019 15:36 Report dénoncer ce commentaire

    Madame Cahen, a seulement oubliée quelle est ministre de la famille et non ministre de sa propre famille...

  • Ami ami le 06.11.2019 15:08 Report dénoncer ce commentaire

    Cela ne m'étonne pas sachant qu'il place ces amis dans des postes clefs avec rémunérations ex. Paul Konsbruck SES. Comment peut-il faire ce qu'il fait dans un contexte aussi dur pour tellement de personnes avec tellement de problèmes journaliers. Sont-ils hors de la réalité ou sont-ils au-dessus de tout. Après ils s'étonnent qu'on n'est plus confiance en la politique.