Coronavirus au Luxembourg

03 avril 2020 17:16; Act: 03.04.2020 19:58 Print

«Ne relâchons rien, la crise ne sera pas finie demain»

LUXEMBOURG - Le Premier ministre et la ministre de la Santé se sont exprimés ce vendredi, à 17h30, pour dresser un état des lieux de la situation face au coronavirus.

Sur ce sujet
Une faute?

Le Premier ministre, Xavier Bettel, et la ministre de la Santé, Paulette Lenert, se sont exprimés ce vendredi, de 17h30 à 18h20, pour faire un état des lieux de la situation face au coronavirus.

«Depuis le début de la crise, 2 612 personnes ont été testées positives au Luxembourg et 21 454 tests ont été effectués. 31 personnes sont décédées, soit une personne en plus de celle qui est venue du Grand Est», a tout d'abord indiqué Xavier Bettel. «174 personnes ont pu quitter l'hôpital. 500 personnes sont rentrées chez elles et sont considérées comme guéries. Notre stratégie semble fonctionner, mais ce n'est pas le mérite du gouvernement, c'est le mérite de toute la population, car la plupart d'entre-nous se tiennent aux règles de bon sens et sont solidaires avec les vulnérables de notre société».

Comment faire pour la suite?

«Nous ne sommes pas encore à la fin des restrictions et il faut rester disciplinés pour que les mesures prises n'aient pas été prises pour rien», a martelé Xavier Bettel. «On doit se tenir aux règles et on doit sortir seulement quand c'est nécessaire. À l'avenir, petits pas par petits pas, nous allons revenir à la normalité, mais cela ne pourra pas se faire du jour au lendemain».

«Deux facteurs doivent être surveillés», a souligné le Premier ministre. 1. «La capacité du service de santé et les services de soins intensifs. On doit toujours pouvoir y répondre. 2. Le taux d'immunisation de la population. Nous travaillons aux tests pour avoir un aperçu de la situation auprès de la population. Nous sommes en contact étroit avec les scientifiques et les experts qui nous fournissent des indications. Les facteurs psychiques et physiques de la population doivent également être pris en considération».

«Il ne faut pas penser trop tôt que la crise est finie et ce ne sera pas le cas demain»

«Mes sentiments sont partagés», a souligné Paulette Lenert, ministre de la Santé, car il y a un décès de plus aujourd'hui. La progression du nombre de personnes infectées diminuent peu à peu, la discipline porte ses fruits, mais les moments les plus durs sont encore à venir. Nous ne sommes pas arrivés au pic et il faut tenir bon. Ne pas relâcher».

«86 ans, c'est l'âge moyen pour les personnes décédées»

«Cette maladie se termine pour certains malades. 174 personnes ont pu quitter l'hôpital et 500 personnes sont considérées comme guéries avec le délai de deux semaines et les symptômes qui cessent après 48 heures. Nous allons préciser ces chiffres sur Internet dans les prochains jours», a indiqué la ministre de la Santé.

«21 454 tests ont déjà été effectués», a rappelé Paulette Lenert. «Nous sommes parmi les pays qui font le plus de tests. 1,1% de taux de mortalité, c'est plutôt faible, mais on ne doit pas penser qu'il y a moins de danger à Luxembourg qu'ailleurs».

«43 respirateurs de plus viennent d'arriver»

«Les quatre centres de soins avancés sont pleinement opérationnels», a indiqué la ministre de la Santé. «330 personnes y sont traitées par jour. À Esch, à la Rockhal, on doit même ouvrir une ligne supplémentaire. Ce sera déjà nécessaire d'ouvrir une extension pour suivre la demande dans les jours à venir. Les hospitalisations ne vont pas reculer. Il faut donc faire attention, mais nous sommes optimistes sur nos capacités suffisantes. C'est assez calme dans les autres services des hôpitaux, mais tout le monde est prêt et motivé pour les semaines à venir, et j'espère que cela ne sera pas aussi grave qu'en France, dans le Grand Est ou en Île de France. Nous devons continuer à freiner la propagation».

Au niveau de l'équipement, «trois vols sont arrivés récemment avec beaucoup de matériel», a affirmé Paulette Lenert. «43 respirateurs de plus nous sont parvenus. Les nouvelles sont positives et ce matériel est en cours de répartition. Nous remercions le CGDIS qui répartit tout le matériel à travers le pays».

«Selon l'OMS, nous ne sommes pas au bout de la pandémie de coronavirus»

«Par rapport aux masques, nous soutenons toutes les initiatives, mais un masque n'est pas une protection à 100%. Ce qui aide vraiment, c'est de rester chez soi et de respecter les gestes barrières», ont encore affirmé les ministres. «Nous ne rendrons pas le port du masque obligatoire. C'est prématuré de mettre des conditions qui ne sont pas bien réfléchies. Le masque est une fausse garantie. Ce n'est pas parce que l'on en porte un qu'il n'y a aucun risque. Mais c'est préférable d'en mettre un».

«Par rapport aux tests, chaque personne qui a les symptômes doit être testée, c'est notre nouvelle consigne», a précisé Paulette Lenert. «L'OMS nous a précisé que nous ne sommes pas au bout de la pandémie de coronavirus. Notre approche est donc de tester en grande envergure. Mais si vous n'avez pas de symptômes, le test n'a aucun sens. Il faut une ordonnance du médecin avant tout».

«Aller au supermarché, ce n'est pas une excursion»

«Au Luxembourg, on a remarqué dans nos chiffres qu'une catégorie d'âge, celle des 70-79 ans, a été particulièrement infectée», a déploré la ministre de la Santé. «Prenons soin de ces personnes. Les chiffres ne mentent pas et il faut respecter les consignes. Les gens sortent encore de trop pour faire les courses. Restez vigilants, c'est mon appel».

«Les personnes âgées ne doivent pas aller faire des courses tous les jours», a insisté Xavier Bettel. «Aller au supermarché, ce n'est pas une excursion. Il faut se poser la question de savoir si l'on doit sortir pour éviter d'être contaminé. L'économie ne peut pas passer devant la santé et nous travaillons sur une stratégie de sortie, de déconfinement, mais on ne peut rien relâcher. On regarde les éléments avec prudence et on va procéder par étapes».

Les questions posées par la presse lors de la conférence

Que faire pendant les vacances de Pâques? «Nous n'avons pas de messages positifs et il faut protéger les personnes vulnérables en respectant les consignes», a regretté Paulette Lenert. «Dans une maison de retraite, par exemple, il y a un risque lors de chaque entrée et de chaque sortie. Il faut respecter les mesures».

La police a-t-elle été trop sévère? «180 personnes ont été contrôlées, le jeudi 2 avril 2020, 60 personnes ont été verbalisées car elles ne respectaient pas les distances. C'est le gros des procès-verbaux. Les restrictions, ce n'est drôle pour personne, mais il faut se responsabiliser soi-même. Il incombe à la police de faire son travail.

Surveiller la distanciation sociale via une application? «La distanciation ne doit pas se faire n'importe comment», a souligné Xavier Bettel. «C'est possible ailleurs, mais je ne peux pas imaginer du tracking au Luxembourg. Si une personne est testée positive, on prévient l'entourage, mais faire cela avec une application, cela ne me convient pas. On en discutera si les médecins nous le conseillent... On ne participe donc pas à ce genre de projet au Grand-Duché. On se renseigne sur d'autres solutions et on suit les possibilités, mais rien n'est en cours pour le moment et je dois tenir compte de la protection des personnes«.

Les tests vont-ils augmenter? «Il y a de plus en plus de tests», selon la ministre de la Santé. «Notre objectif est de respecter cette ligne directrice de tester systématiquement les personnes qui ont les symptômes du coronavirus. Le test sérologique retenu est allemand. On teste aussi un modèle de Corée du Sud, mais nous n'avons pas de test luxembourgeois».

La stratégie de sortie? «Le mieux serait une coordination au niveau européen», a affirmé Xavier Bettel, «mais nous n'avons pas réussi à prendre des mesures ensemble. Certains restaurants sont ouverts en Europe et des pays n'ont pas pris de mesure, par exemple. Ce qui va traîner le problème en longueur. Au Luxembourg, nous avons pris des mesures importantes, car dès le départ, nous avons décidé de prendre des mesures plus strictes qu'à l'étranger. Il vaudrait mieux faire des pas ensemble avec les autres pays européens, mais je ne suis pas sûr que l'on va y arriver. J'attends un élan de solidarité au niveau européen».

Dans les supermarchés, allez-vous durcir les mesures? «Quand on est à l'intérieur d'un supermarché et que l'on se donne des règles de deux mètres de distanciation, cela ne veut pas dire que l'on peut discuter devant la porte du supermarché», a déploré Xavier Bettel. «Ce n'est pas une excursion en famille. Il faut appliquer le bon sens. Il y a des protections pour les caissières, des lignes par terre. Pour les plus âgés et pour les vulnérables, 1 800 commandes ont été effectuées en ligne. Cela ne sert à rien de sortir cinq fois par jour pour acheter un petit truc. Faire ses courses n'est pas un loisir».

Combien de décès liés à la grippe «classique»? «On ne sait pas encore combien de personnes sont décédées de la grippe "classique" cet hiver», a terminé Paulette Lenert, au bout de cinquante minutes de conférence de presse.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • mike le 03.04.2020 18:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le 16 avril la chasse ouvre dans les forêts luxembourgeoises: la loi permet d’aller chasser seul mais comment un chasseur peut-il ramasser et transporter seul un gros gibier mort (cerf, sanglier etc...) ? En France et en Belgique, la chasse est interdite pendant le confinement. Pourquoi est-elle autorisée ici ? Sans parler du risque pour les familles pour s’aérer un peu en forêt, pour leurs chiens, les accidents de la route avec du gibier qui courre affolé.

  • i m negan le 03.04.2020 18:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je pense que ces chiffres si ils sont "juste" vont bientôt exploser vu le comportement irresponsable des gens dans les grandes surfaces qui se promènent en famille pour acheter des barbecues et des trampolines Aucune mesure de sécurité respecté Faite des achats responsable et une personne par caddy Pensez à ces personnes qui risque leur vie pour remplir des rayons d alimentation et non des jouets Merci pour eux

  • Révoltant le 03.04.2020 21:27 Report dénoncer ce commentaire

    Tout à l'heure j'étais au Cactus Belle Etoile et j'ai vu des personnes faire salon à côté du rayon boucherie, beaucoup ne portaient pas de masque dont une qui trimbalait une toux sèche, un couple de flamand qui postillonnait tout en rigolant à l'entrée. Bref tout ça pour vous dire que si contagiant il y a et bien c'est au supermarché que le mal sera fait. Il faut absolument des règles plus strictes : une personne par foyer qui doit se déplacer au supermarché pas toute la smala + port d’un masque/tissu sur le nez et la bouche.

Les derniers commentaires

  • Le Belge, une fois le 05.04.2020 20:52 Report dénoncer ce commentaire

    La crise ne sera pas finie demain, faut pas être devin pour avancer cela. Cela est certain et perso, je me demande si je ne vais pas retourner simplement dans mon pays, le Luxembourg m'a déçu.Et dire qu'on demande de parler luxembourgeois (40% de mots de français, 40% d'allemand, le reste des mots spécifiques au patoisqui sont différent au nord et au sud!!!) pour en avoir la nationalité, mais où va ce pays? On a bien vu que sans les étrangers, vous êtes dans le caca, un caca sans fond.Non mais...

  • luxo le 05.04.2020 17:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bien sûr que le port du masque est très important il sera même à mon avis certainement obligatoire après le confinement pendant au moins quelques semaines..Mais les politiques ne vont pas avouer Ce mensongepuisqu’il n’y a pas de masque!!!

  • ginoboni le 05.04.2020 17:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tu as du te sentir visé profiteur

  • luxo le 05.04.2020 17:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il y a un grand nombre qui respecte le confinement mais il y a aussi un grand nombre qui continue à se balader en moto à pied faire leur marché aller plusieurs fois aux courses par semaine c’est gens là c’est pas une amende de 100 € qu’il faut leur mettre c’est 10 000 € et là je vous garantis qu’il n’y aura plus personne qui prendra le risque

  • Verboten Land le 05.04.2020 15:37 Report dénoncer ce commentaire

    @ tous les fanatiques de la règle : ces règles sont là pour palier aux manquements du gouvernement. Comme souvent, olus une population est débile, okus il faut de règles pour compenser l'absence de bon sens.... si nous avions des masques et que nous respections la distanciation, nous pourrions sortir tous les jours. Rien ne serait arrêté. Moi je ne suis pas un mouton car je paie des impôts et je réfléchis. C'est fini, après cette crise le Luxembourg devra repondre à TOUTE la population, pas juste aux 50% d'électeurs chauvins (et je vote aussi...) qui ne souffrent aucune critique du pays !