Politique au Luxembourg

08 octobre 2019 14:33; Act: 08.10.2019 16:03 Print

Xavier Bettel a détaillé la situation du pays

LUXEMBOURG - Le Premier ministre a prononcé mardi, devant les députés, son discours sur l'état de la Nation. Retrouvez les grandes lignes de son discours.

storybild

Xavier Bettel s'est exprimé devant les députés réunis. (photo: Editpress/Isabella Finzi)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Premier ministre Xavier Bettel (DP) a évoqué mardi la situation économique, sociale et financière du Luxembourg. Différentes thématiques ont été abordées. Le discours a débuté juste vers 14h45, après l'introduction de Semiray Ahmedova en tant que nouvelle députée, en remplacement de Roberto Traversini, démissionnaire.

Félix Braz

Le Premier ministre débute son allocution par un hommage à Félix Braz, le ministre de la Justice, qui a fait un infarctus fin août en Belgique. «C'est difficile de parler des perspectives sans la personne qui a contribué à les élaborer», a déclaré le chef du gouvernement. «Il n'est pas seulement un ami et un allié, il a largement participé au succès de la coalition et au succès du Luxembourg». Il a aussi évoqué une personne «intelligente, dévouée, loyale et consensuelle».

Xavier Bettel a indiqué qu'un retour au gouvernement n'était «pas possible» pour l'ancien vice-Premier ministre. Il a encore «un long chemin devant lui avant de retrouver la santé», a indiqué le Premier ministre.

Le climat

Après avoir cité de manière très large les grands défis, Xavier Bettel détaille les enjeux climatiques, «un sujet qui fait bouger les citoyens à travers le monde». Parmi les conséquences, il a évoqué au niveau local les inondations dans le Mullerthal, l'année dernière. «La situation s'est aggravée, ces dernières années, à travers le monde», dit-il, évoquant la hausse des températures ou encore la hausse du niveau des mers.

Bettel a évoqué des conséquences dramatiques pour les citoyens. «Si l'on ne change rien, cela aura des conséquences dramatiques pour notre génération». Selon lui, il sera tout simplement «plus possible de vivre dans certaines régions de notre planète».

Pour le Luxembourg, l’objectif est «une réduction des gaz à effet de serre d’au moins 50% en 2030, par rapport au niveau de 2005», a martelé Xavier Bettel. Pour la transition énergétique, il évoque le potentiel de l’énergie solaire, avec le photovoltaïque. Le Premier ministre a aussi rappelé l’adage: «La meilleure énergie est celle que nous ne produisons pas», pour promouvoir les économies d’énergie, notamment dans la construction. Le Luxembourg apportera une contribution à un fonds mondial pour le climat, à hauteur de 1% du revenu national brut.

Les investissements

La réalisation des ambitions climatiques n’est pas contradictoire avec le développement économique, selon le chef du gouvernement. L’économie s’est «fortement diversifiée ces dernières années», dit-il. La place financière reste un secteur d’importance, celui des nouvelles technologies s’est largement développé, tandis que l’industrie reste un pilier de l’économie. L’État aide les entreprises à réaliser des investissements ciblés, notamment sur l’efficacité énergétique.

Il est longtemps revenu sur le projet Google à Bissen, où un datacenter pourrait être installé. «Le Luxembourg a de grands atouts et Bissen serait un site idéal». Le chef du gouvernement a évoqué «un avantage pour tout le secteur des nouvelles technologies au Luxembourg». Il a aussi parlé de l’utilité de l’équipement, tout en insistant sur l’utilisation durable des ressources.

Le Brexit

Les dossiers diplomatiques n’ont pas été oubliés, à commencer par le Brexit. «C’est le choix de la majorité des votants britanniques», dit-il, sous-entendu pas le nôtre. «Ce choix, nous le déplorons», martèle-t-il, avant de rappeler les échanges importants entre le Grand-Duché et la Grande-Bretagne, dans des domaines comme «la sécurité, l’éducation, la recherche et la culture».

Bettel a alerté sur les conséquences d’un no deal sur le quotidien: taxes douanières sur les biens et services. «Nous voulons offrir autant de stabilité que possible aux citoyens (britanniques) qui vivent et travaillent dans notre pays». Ils pourront rester pendant un an après la sortie effective de l'UE, sans démarche particulière. Mais Bettel n'exclut toujours pas de trouver un accord de dernière minute, avant le 31 octobre. Mais «notre pays et son économie sont préparés autant que faire se peut à un Brexit sans accord».

Les perspectives économiques

L'économie se porte bien au Luxembourg, selon le Premier ministre, qui a évoqué les récents triple A des agences de notation. «Notre situation financière est saine. Pour la première fois depuis 10 ans, nous avons constaté un excédent au niveau de l'État central en 2018». L'augmentation des dépenses aurait aussi été «maîtrisée».

Xavier Bettel est conscient «de la situation favorable pour les caisses de l'État», qui permet de tracer de meilleures perspectives. Le pays «a connu un développement démographique ces dernières années, comme nulle part ailleurs dans le monde». Cette situation constitue aussi un défi, a-t-il reconnu, citant notamment les embouteillages sur les routes. D'où un besoin d'investissement: «Nous avons décidé d'investir 2,6 milliards d'euros cette année, soit un milliard de plus qu'en 2013. Et cette tendance se poursuivra».

La protection des données

Le Premier ministre a rappelé l'extrême connectivité du pays, avec 100% des 16-24 ans et 80% des 65-74 ans reliés à Internet. L'enjeu est la protection des données, utilisées pour «rechercher, acheter, consulter ses comptes et dialogues en ligne». Une consultation publique sera lancée cette année sur cette thématique. Les grandes lignes d'une réforme seront présentées d'ici les vacances de Noël. «C'est important et contournable d'accompagner les avancées technologiques. Nous avons besoin de règles claires sur les données personnelles».

Le mot-clé est RGPD (Règlement général sur la protection des données), le dispositif promu par l'UE. Il a permis «davantage de transparence», selon Xavier Bettel, qui compte appliquer tous les principes au Luxembourg via la CNPD (Commission nationale pour la protection des données). «Il y a des règles, des limites», par exemple l'enregistrement des informations fournies par les GPS des voitures.

Le fichier de la police

Xavier Bettel a rappelé l'une des actualités de ces derniers mois, le fichier de la police. Là-aussi, il veut des règles plus précises et plus claires. «Il est important d'avoir un contrôle par une autorité judiciaire». La «sphère privée des citoyens doit être respectée». «Il est évident que les ministères, administrations et services doivent s'assurer que l'application de la protection des données soit conforme» à la réglementation.

Il propose que le commissariat pour la protection des données soit chargé d'un rapport sur l'état des lieux de l'application des règles, par l'État lui-même.

La cohésion sociale

La question sociale et la cohésion dans notre société sont très importantes, a tonné le Premier ministre. Il a listé la politique de santé, les soins médicaux, la lutte contre la criminalité comme des priorités de l'exécutif. «Il faut penser à tous ceux qui vivent au quotidien au Luxembourg». Il a expliqué l'importance de lutter contre les situations de «vulnérabilité». «Créer des perspectives pour tous signifie aussi s'assurer de notre compétitivité», selon Bettel.

Dans le pays, «nous évitons les conflits, nous préférons le dialogue», a indiqué le chef du gouvernement à la tribune, au moment où il évoquait les négociations sociales. Xavier Bettel a rappelé, pour terminer, l'importance du consensus, en politique mais aussi ailleurs.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • JP99 le 08.10.2019 15:49 Report dénoncer ce commentaire

    Pas encore un mot sur le logement...c'est le problème numéro 1 et le risque principal pour l'économie luxembourgeoise

  • Paul le 08.10.2019 15:08 Report dénoncer ce commentaire

    Et ça sert à quoi exactement, ce discours, sur le fond ?

  • Jean l'aveugle le 08.10.2019 16:18 Report dénoncer ce commentaire

    A l'écouter, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, et d'ailleurs, comment cela pourrait-il en être autrement puisque nous sommes les meilleurs en tout, pas vrai Monsieur Bettel ?

Les derniers commentaires

  • sycloux de bulgarie le 10.10.2019 09:25 Report dénoncer ce commentaire

    En bref le pays et les entreprises vont très bien,bravo le Luxembourg!!!!

  • Résidente le 08.10.2019 16:49 Report dénoncer ce commentaire

    Une économie qui marche pour certains mais pas pour tous. Le prix des logements rend impossible pour certains d'accéder un jour à la propriété .. et les prix des loyers qui augmentent aussi chaque année...et donc d'en arriver à devoir penser à quitter son pays dans un futur proche. De cela personne en politique n'en parle.. puisque tout va bien, l'économie se porte bien selon nos chers politiciens avec le fameux triple A ! Pour vous certainement je n'en doute pas un seul instant. La "petite "classe moyenne, elle, fond tout doucement de plus en plus vers un risque de précarité...

  • Jean l'aveugle le 08.10.2019 16:18 Report dénoncer ce commentaire

    A l'écouter, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, et d'ailleurs, comment cela pourrait-il en être autrement puisque nous sommes les meilleurs en tout, pas vrai Monsieur Bettel ?

  • JP99 le 08.10.2019 15:49 Report dénoncer ce commentaire

    Pas encore un mot sur le logement...c'est le problème numéro 1 et le risque principal pour l'économie luxembourgeoise

    • Euh 3 le 08.10.2019 16:03 Report dénoncer ce commentaire

      Mais que voulez vous qu'il fasse ?

    • guiguidelux le 08.10.2019 16:18 Report dénoncer ce commentaire

      C'est clair

    • @JP99 le 08.10.2019 16:18 Report dénoncer ce commentaire

      Quand il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème.

    • @Euh 3 et c'est clair le 08.10.2019 17:08 Report dénoncer ce commentaire

      J'imagine que vous êtes propriétaires. Et ne pas parler du logement sachant que c'est une catastrophe pour bcp de gens, c'est nié les faits. C'est le problème no 1 et ne rien dire c'est manquer de respect pour une grande partie de la population. Solution, hier bcp de gens ont proposé des solutions et nos ministres n'ont qu'à analyser et trouver un compromis.

  • NikloosdaagAssDo le 08.10.2019 15:26 Report dénoncer ce commentaire

    L'economie tourne même très bien. Les gens qui travaillent dans le pays ne peuvent même plus se permettre d'acheter. Il y a une différence entre vivre et survivre. Ce qui se passe en ce moment bien nombre de personnes essayent de survivre. Pour ce qui du reste de son discours, c'est rien de nouveau qu'il nous apprend. Qu'il se deplace à la gare pendant une journée, ensuite il pourra adapter son discours face à la réalité. Faut voir pour savoir dans ce monde. Emmer den selweschten Brach den gezielt geet.

    • Drons Pierr le 08.10.2019 16:04 Report dénoncer ce commentaire

      N'exagérons pas quand même! Aussi longtemps qu'ils peuvent se payer une voiture et un smartphone ils vivent et ne survivent pas!

    • AS69 le 08.10.2019 16:18 Report dénoncer ce commentaire

      Un couple de classe moyenne en France peut acheter une maison libre de 4 côtés, avoir un jardin,... mais ici même avec un salaire 2 voir 3 fois plus élevé qu'en France on arrive pas à se loger décemment et c'est pas les terrains qui manquent...

    • Marco le 08.10.2019 16:46 Report dénoncer ce commentaire

      Excusez-moi, mais vous êtes l'exemple typique du "tout va mal et tout était mieux avant". Franchement, la situation du Luxembourg est assez exceptionnelle comparée à ses voisins et nous avons beaucoup de filets de protection dans ce pays. Nous vivons bien, même très bien au Luxembourg et le pays est très bien géré (en atteste les Triple A).

    • Karl le 08.10.2019 17:38 Report dénoncer ce commentaire

      @As69 Si,ce sont les terrains qui manquent parce que si on élargit les périmètres des communes ,des milliers de terrains vont se créer,mais les paysans ,vignerons,proprietares ,communes,etc, n'ont pas envie que la bulle immobilière explose!

    • Sandro le 08.10.2019 18:27 Report dénoncer ce commentaire

      @Drons Pierr le 08.10.2019 16:04: Le problème de l'Européen de l'Ouest est qu'il détient un smarty de 450 EUR avec un abonnement de 95 EUR / mois. Alors il râle de ne pas avoir un Smarty de 650 EUR avec un abonnement de 120 EUR. Et on ne réfléchit surtout pasd au fait qu'il y a énormément de gens qui n'ont rien à manger, n'ont pas accès à de l'eau propre et vivent dans des conditions hygiéniques lamentables.

    • Luis Pinto le 10.10.2019 16:58 Report dénoncer ce commentaire

      Monsieur Sandro on habite a Luxembourg pas dans autre pays Si on a des problèmes dans nôtre pays autant les résoudre et qui servent de modèles pour d`autres pays Si on arrive a trouver des bonnes résolutions pourquoi pas