Taxation du numérique

30 mai 2018 11:21; Act: 30.05.2018 12:04 Print

Bettel rejette la solution «provisoire» de l'UE

LUXEMBOURG/ BRUXELLES - Le Premier ministre luxembourgeois a rappelé ce mercredi son opposition à la mise en place rapide d'une taxe sur le chiffre d'affaires des géants du Net.

storybild

Xavier Bettel a prononcé ce mercredi un discours sur l'avenir de l'Europe devant Jean-Claude Juncker et les eurodéputés à Strasbourg. (photo: AFP/Frederick Florin)

Sur ce sujet
Une faute?

L'Union européenne doit «éviter les solutions provisoires» dans son combat pour mieux taxer les géants du numérique, comme celle proposée par la Commission sous l'impulsion d'Emmanuel Macron, a estimé mercredi Xavier Bettel. «Nous devrions éviter les solutions provisoires à court terme qui rendent les décisions permanentes encore plus difficiles à prendre», a déclaré le Premier ministre luxembourgeois lors d'un discours sur l'avenir de l'Europe devant les eurodéputés à Strasbourg. En novembre dernier, il avait déjà affiché son opposition à Emmanuel Macron sur le sujet.

La Commission européenne a présenté fin mars une proposition qui prévoit la mise en place rapide d'une taxe sur le chiffre d'affaires des géants du Net, comme Facebook et Amazon, le temps qu'une solution soit négociée à l'échelle mondiale. Mais les petits pays comme Malte, l'Irlande et le Luxembourg, accusés de tirer profit de leur fiscalité avantageuse vis-à-vis de ces entreprises, sont opposés à cette solution «de court terme». Or, dans l'UE, les décisions en matière de fiscalité doivent se prendre à l'unanimité.

«Sur Internet, il s'agit d'équité fiscale», répond Juncker

«Pour éviter les erreurs d'interprétation: je suis en faveur d'une taxation équitable des bénéfices des sociétés Internet», a développé M. Bettel, mercredi. «Toutefois, cette taxation devrait être compatible avec la nécessité de maintenir et de renforcer la compétitivité mondiale de l'UE», a-t-il ajouté. M. Bettel craint qu'une taxe seulement européenne n'handicape l'UE à l'avenir. Il plaide pour une solution globale au niveau de l'OCDE, où des discussions sont déjà en cours.

«Sur Internet, il s'agit d'équité fiscale», lui a ensuite répondu le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, dans l'hémicycle européen. «On ne peut pas continuer a accepter que les géants de l'Internet payent 8% d'impôts et que les PME payent 30%. C'est injuste et inéquitable et il faut rectifier le tir», a-t-il ajouté. Le texte de la Commission, ardemment défendu par la France, prévoit dans un premier temps de taxer à hauteur de 3% les revenus, et non les bénéfices, générés par l'exploitation d'activités numériques. Cette taxe ne visera que les groupes dont le chiffre d'affaires annuel mondial s'élève à plus de 750 millions d'euros et dont les revenus dans l'UE excèdent 50 millions d'euros. Les Français se sont fixé l'objectif d'adopter cette proposition au plus tard, début 2019.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Paolini le 30.05.2018 15:00 Report dénoncer ce commentaire

    unanimité veut dire que les 300 000 Maltais ou les 500 000 Luxembourgeois comptent autant que les 80 millions d'Allemand ou les 65 millions de français...y a pas quelque chose qui pique là ?!?

  • Gloubichou le 30.05.2018 13:05 Report dénoncer ce commentaire

    Une cacophonie cette Europe. Qu'on fasse une Europe fédérale ou une Europe des Nations mais pas cette tour de Babel usine à gaz.

  • George le 30.05.2018 21:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avec les propositions de reforme de Macron il n'y a qu'un seul gagnant en Europe: la France!! Et les autres payent...

Les derniers commentaires

  • Milton le 30.05.2018 23:16 Report dénoncer ce commentaire

    Regardez les images de la télé RTL en luxembourgeois. Bettel a parlé devant un hémicycle quasiment vide. A l'exception des députés luxembourgeois et de Juncker, il n'y avait presque personne. Est-ce que Bettel doit aller à Strasbourg pour s'adresser aux luxembourgeois?

  • George le 30.05.2018 21:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avec les propositions de reforme de Macron il n'y a qu'un seul gagnant en Europe: la France!! Et les autres payent...

  • Bouzin le 30.05.2018 18:22 Report dénoncer ce commentaire

    Voila pourquoi l'Europe ne fonctionne pas. Profitez ou plutôt faites profiter Mr Bettel votre petit pays. Bientôt les populistes vont s'emparer de l'Europe et remettre les frontières. Fini les paradis fiscaux, les tax ruling et tax holidays...retour à la dure réalité. On ne veut pas de cette Europe.

    • Taxer sans réfléchir ne sert à rien. le 30.05.2018 18:43 Report dénoncer ce commentaire

      Le problème dans votre raisonnement c'est que vous imaginez le Luxembourg comme la source de tout vos maux, alors qu'en fait ... la France la Belgique l'Allemagne et tout les autres pays de l'Europe font du ruling et ne font pas ou peux payer d’impôts à certaines sociétés ... alors c'est qui les paradis fiscaux ? Le Luxembourg ne DOIS pas se laisser faire, continuer la bonne gestion de son pays, personne n'a forcé les autres à créer un impôts sur les société , baissez le ... vous n'en serez que plus compétitif :)

    • Niet le 30.05.2018 19:16 Report dénoncer ce commentaire

      Bouzin, ce juste le contraire. Si des partis populistes et nationalistes prennent le pouvoir ce sera le grand retour du secret bancaire et du paradis fiscal.

  • Vincent le 30.05.2018 16:29 Report dénoncer ce commentaire

    Il y a une solution simple ; baisser les impôts des PME à 8%. Cela mettra toutes les sociétés au même niveau, favorisera la création d'emploi et ce de fait, l'économie en general tout en diminuant le chomage. Cela profiterait à tout le monde sauf bien sûr aux états qui pensent que les taxes et les impôts sont les seules réponses à apporter aux problèmes financiers que leurs politiciens sont incapables de maîtriser.

    • DDOJSJOC le 30.05.2018 16:54 Report dénoncer ce commentaire

      Exactement Vincent! Je suis 100% d’accord avec vous. Mais ca certaines personnes comme l’arogantnaute ou Luxo sont pas fichus de le comprendre. Eux ils preferent generaliser l’enfer fiscal a la francaise et rendre toute l’UE inatractive en imposant leur fiscalité désastreuse aux autres plutot que de favoriser la concurence fiscale entre pays qui au final est benefique pour l’economie locale et pour les citoyens!

    • Paul le 30.05.2018 18:44 Report dénoncer ce commentaire

      2 personnes qui réfléchissent ... enfin

    • L'argonaute le 31.05.2018 08:55 Report dénoncer ce commentaire

      Misère! Bon d'un autre coté, étant donné que vous profitez du système, il ne faut pas compter sur vous pour le dénoncer! Les impôts non touchés par les états sont payés par les contribuables...Est-ce difficile de le comprendre, allez sur le site d'oxfam, vous comprendrez peut-être!

    • DDOJSJOC Pfff Oxfam quel référence! ;o) le 31.05.2018 10:14 Report dénoncer ce commentaire

      L'arogantnaute, as tu constaté une augmentation substantielle des taxes sur les 15 dernières années justifiées par l'arrivée des géants du net sur le continent? Moi non, les taxes ont continué a augmenter de manière linéaire, comme elles ont toujours augmenté et ce bien avant l'arrivée de ces acteurs sur le marché. Cette argumentation des impôts non touchés payée par le contribuable n'a jamais été démontrée c'est un mensonge qui ne sert que les détracteurs mal informés ou les états comme la France qui tentent de justifier une future augmentation des taxes sans se mettre a dos les citoyens!

    • nono le robot le 31.05.2018 14:46 Report dénoncer ce commentaire

      Non, par contre si les grandes multinationales payaient leurs dus, les taxes diminueraient certainement!

  • Nëckel le 30.05.2018 15:59 Report dénoncer ce commentaire

    Ou bien on prend une décision ou bien on ne fait rien, mais pas de "provisoire". Là il a raison!