Au Luxembourg

22 août 2019 14:16; Act: 22.08.2019 15:35 Print

Bientôt des drones pour traquer les chauffards?

LUXEMBOURG - La police grand-ducale étudie la possibilité d'utiliser des drones pour effectuer des contrôles routiers depuis les airs.

Voici comment ça marche pour la police en Espagne, depuis début août.

Sur ce sujet
Une faute?

Alors que le ministère de la Sécurité intérieure martelait, il y a quelques jours en réponse à des questions de L'essentiel, que «des contrôles par drones ne sont pas à l’étude», le ministre François Bausch (Déi Gréng) répond exactement le contraire, ce mercredi, à des questions du député DP Max Hahn.

Se basant sur l'exemple de l'Espagne, où la police utilise depuis début août des drones pour traquer les chauffards depuis les airs, le député demande à François Bausch s'il n'estime pas «que l'utilisation de drones pourrait aider à mieux repérer et sanctionner les auteurs d'infractions routières dont le constat s'avère difficile en pratique». Max Hahn cite par exemple la non-observation des couloirs de secours ou encore le non-respect des distances de sécurité.

«Concept stratégique d'engagement des drones»

François Bausch répond que la police dispose déjà de drones d'observation et de surveillance qui sont essentiellement utilisés pour des missions de police judiciaire ou à des fins de documentation. Toutefois, «un concept stratégique en matière d'engagement des drones est en train d'être élaboré par la police grand-ducale», annonce le ministre.

Des mesures comme celles évoquées par le député «ainsi que d'autres sont en train d'être analysées, tout comme les types de drones ainsi que les quantités nécessaires», explique François Bausch. La police pourrait d'ailleurs collaborer avec l'armée dans ce cadre. «Par après il faudra mettre au point les cadres légal, réglementaire et budgétaire» pour concrétiser l'objet.

(jw/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • max le 22.08.2019 17:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il ne faudrait peut-être pas oublier les chauffards qui roulent continuellement à gauche sur l’autoroute et bloquent les autres voitures ainsi que ceux qui ne mettent jamais leur clignotant et se croient ainsi seuls sur l’autoroute

  • Matt.B le 22.08.2019 17:48 Report dénoncer ce commentaire

    Ah, 1984 n'est pas loin... Big Brother arrive... par les airs... en parlant de cadre juridique pour les drones, qu'en est il du cadre juridique des fichiers bis qui ont toujours pas de cadres légaux ? Car les drones avec camera, le respect de la vie privée n'est plus. De plus je doute fort que ça améliore les choses, plus il y a de contrôles, plus il y a un sentiment de privations des libertés. Je penses que au lieu de mettre l'argent dans des drones, radar tronçons and co pour nous pomper jusqu'à l'os, cela serait mieux d'avoir un contrôle de conduite par ans, là ça porterai ces fruits.

  • Jaimy le 22.08.2019 15:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    De toute façon on peut même pas circuler sur les routes en semaine !! Des bouchons partout ...

Les derniers commentaires

  • Pour qui sont ces drones qui sifflent ? le 23.08.2019 22:03 Report dénoncer ce commentaire

    Et on viendra vous traquer jusqu'à dans votre lit ! Avec des drones infrarouges bien entendu, pour filmer la nuit. Et thermiques ou ultrasons, pour voir à travers les parois. Avec micros pour savoir si vous récitez bien votre Notre Père. C'est ça qui est marrant avec ces petits objets, on peut les décliner et les produire à l'infini !

  • Cycliste le 23.08.2019 16:15 Report dénoncer ce commentaire

    c'est marrant les mêmes qui veulent un flic tous les 3 m sur les pistes cyclables, ne veulent pas de drone au-dessus de l'autoroute... double standard quand tu nous tient.

  • la razón le 23.08.2019 10:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avant la police, j'étais dans la rue en train de faire attention, maintenant, avec les nouveaux jouets, nous ne le verrons plus. Sur l'autoroute, la moto de la police, où sont-ils? . Ils sont généralement destinés à la prévention mais ils arrivent toujours après l'accident. Moins de jouets, plus de présence policière et plus de contacts avec les habitants.

  • Gaston le 23.08.2019 08:20 Report dénoncer ce commentaire

    Bonjour, rien contre la sécurité sur les routes, mais le fait d'avoir des controles omniprésents obligent les gens de regarder tout le temps sur leur affichage de vitesse au lieu de garder l'attention sur la route.....bonjour les degats

    • GG57 le 23.08.2019 12:26 Report dénoncer ce commentaire

      oui enfin quand vous regardez votre compteur vous ne bloquez pas 40 secondes dessus non plus... C'est quelques millièmes de secondes à peine. A vous de doser avec votre accélérateur pour rester à vitesse constante. Et que ce soit drône ou radar, si vous êtes à 130 compteur (donc 123 vitesse réelle) vous ne risquez rien et ce n'est pas 2 ou 3km/h de plus qui feront que vous êtes flashé si vous ne regardez pas le compteur pendant 1min... Moi je le fais je n'ai jamais reçu un PV. Bientôt faudra tenir les gens par la main sérieux

  • Gaston S le 23.08.2019 07:33 Report dénoncer ce commentaire

    Si on commence à utiliser des drones on va encore être obligés d'employer de la mains d'oeuvre étrangère.