À Luxembourg-Ville

18 octobre 2019 13:15; Act: 18.10.2019 14:12 Print

Bird ne lâche pas l'affaire sur les trottinettes

LUXEMBOURG - La société qui les exploite est sûre que la décision de retirer les trottinettes en libre-service dans la capitale est «temporaire». Et promet de revenir.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Le couperet est tombé jeudi, en fin d'après-midi: les trottinettes en libre-service, installées entre le Glacis et le Kirchberg, dans la capitale, seront retirées du paysage d'ici ce week-end. Comme nous vous l'avions annoncé, la bourgmestre Lydie Polfer et la société Bird se sont rencontrées jeudi et la Ville a alors confirmé son refus de développer ce service jugé désordonné et dangereux.

Mais visiblement, l'histoire qui dure depuis une dizaine de jours pourrait bien ne pas se terminer ainsi. Dans un communiqué en français et en anglais transmis à L'essentiel, Bird est certaine que la décision de la Ville de Luxembourg est «temporaire» et promet de travailler son dossier pour mieux revenir. Elle ajoute comme un tacle avoir été «ravie de finalement rencontrer Lydie Polfer, après plusieurs demandes au cours de ces derniers mois».

«Nous suspendons temporairement nos services à Luxembourg»

«La bourgmestre nous a fait part de ses inquiétudes et nous travaillons activement afin d’y répondre. Nous suspendons temporairement nos services à Luxembourg, le temps d’implémenter ces changements», explique la société américaine, déjà installée dans plusieurs grandes villes du monde. Elle avance le chiffre de 2 000 personnes qui avaient, ces derniers jours à Luxembourg, téléchargé l'application et utilisé les trottinettes: «Même si nous savons que c'est une décision décevante pour les milliers de personnes qui ont déjà utilisé Bird, nous pensons qu’il est bénéfique de travailler en étroite collaboration avec les villes dans lesquelles nous opérons».

L'entreprise ajoute que la suspension du service est un «signe de bonne volonté», le temps d'apporter «certains changements à notre façon de fonctionner». Certaine que les trottinettes électriques sont «une alternative écologique» et un outil indispensable pour «résoudre les problèmes de congestion et de pollution» qui n'épargnent pas Luxembourg-Ville.

(L'essentiel/Nicolas Chauty)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • duvaro le 18.10.2019 14:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ne cédez pas Mme Polfer sinon ce sera le bordel comme à Paris ou Bruxelles. Une société en entraînera bien entendu d'autres et ca deviendra ingérable. Quant au civisme des gens dans l'utilisation de ces engins, je me marre doucement ...

  • Mike le 18.10.2019 14:13 Report dénoncer ce commentaire

    Marchons a pied c est écologique et bon pour la sante

  • Atb le 18.10.2019 13:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J'utilise une Microskate (manuel) depuis 30 ans et je suis contre ces trottinettes Bird. Litter. Partout. On se promène et tout d'un coup il y en a un qui bloque le chemin. Ça rend le paysage moche. C'est aussi trop d'un business, beaucoup trop cher et pour plutôt remplacer la marche que la voiture. Ils sont aussi dangereuses, on arrive de derrière à 20km/h ou plus, même quand il y a une piste cycliste à côté. Et les gens qui n'ont pas l'habitude de rouler avec. Les manuels sont déjà assez dangereux comme le vélos mais au moins c'est une exception de rouler à 20+km/h.

Les derniers commentaires

  • cyclo écolo le 19.10.2019 22:27 Report dénoncer ce commentaire

    Incroyable, au Luxembourg on n'arrive pas à comprendre que le problème est la voiture! Et que les deux roues , vélo et trottinettes, sont la solution à l'insécurité et à la pollution provoqué par les trop nombreux SUV. Bien sur que les trottinettes et les vélos ne doivent pas circuler sur les trottoirs. Au lieu de demander au Bourgmestre de refuser les trottinettes , il serait préférable de lui demander l'interdiction de circuler en ville avec une voiture individuelle, afin que les vélos et trottinettes puissent se déplacer en toute sécurité à coté du tram et des bus.

  • black007 le 19.10.2019 17:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dans la ville de Hambourg, ça marche bien pourtant plus grande que le Luxembourg. Sont-ils plus civilisés que nous?

  • Olvi le 19.10.2019 17:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Après avoir osé installer ces trottinettes sans autorisation il ne faut plus céder à cette société ni à aucune autre par ailleurs. Il faut rester ferme et droit dans ses bottes Madame Polfer. Ne cédez plus. A Paris ces trottinettes se retrouvent dans la Seine. Sans parler des accidents graves. Non c’est non!

  • Daisie le 19.10.2019 15:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pourquoi ne pas utiliser plutôt les nombreux bus (vides), le tram, le vélo, ses pieds, avant d'encombrer encore plus les rues avec des trottinettes? L'exemple des rues dr Paris est affligeant...

  • L'italien le 19.10.2019 14:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je vois pas le problème, je trouve les cyclistes plus dangereux qui ne regarde ni a gauche ni droite, et se moque du code de la route.....