Au Luxembourg

17 septembre 2019 15:34; Act: 17.09.2019 16:29 Print

«Boris Johnson n'a pas été respecté»

LUXEMBOURG - Claude Wiseler a critiqué la prestation de Xavier Bettel, lundi, à l'issue de sa rencontre avec Boris Johnson. «Pas sur le fond mais sur la forme».

storybild

Claude Wiseler a critiqué l'intervention de Xavier Bettel. (photo: Editpress/Hervé Montaigu)

Sur ce sujet
Une faute?

La prestation de Xavier Bettel, seul au pupitre, lundi , après son entretien avec Boris Johnson, n'a pas convaincu tout le monde, bien au contraire. Pour le député CSV, Claude Wiseler, le Premier ministre luxembourgeois «n'a pas respecté son homologue en lui donnant le mauvais rôle». Une manière de procéder «qui n'a servi ni le Luxembourg, ni les négociations sur le Brexit », a-t-il indiqué à L'essentiel.

S'il ne se dit «pas en désaccord sur le fond» concernant le manque de propositions concrètes de Johnson sur le Brexit, l'ancien prétendant au poste de Premier ministre n'a pas apprécié la forme. «Je comprends l'énervement de Xavier Bettel, alors que le dossier n'avance pas. Mais la presse britannique a parlé d'insultes et d'humiliation. Pour certains éditorialistes, leur Premier ministre a été attiré dans un piège au Luxembourg. N'oublions pas qu'ils resteront nos partenaires».

«Un manque de préparation»

Claude Wiseler regrette également «un certain déficit de préparation», une partie de la presse étrangère ayant évoqué «l'amateurisme luxembourgeois».

Lundi, plus de 140 journalistes du monde entier se sont accrédités pour couvrir la visite de Boris Johnson au Luxembourg. Après un déjeuner avec Jean-Claude Juncker et un entretien avec le Premier ministre Xavier Bettel, le chef de gouvernement britannique a «séché» le point-presse, probablement échaudé par les sifflets des manifestants à proximité.

Xavier Bettel s'était pour sa part montré incisif, incitant son homologue «à bien utiliser le temps qui lui reste» pour faire des propositions concrètes sur la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Alu cinant le 17.09.2019 16:02 Report dénoncer ce commentaire

    ce n'est pas la faute de Bettel si l'autre n'est pas venu. Qui a manqué de respect à qui?

  • LeTroll le 17.09.2019 16:17 Report dénoncer ce commentaire

    Est-ce faux de dire à un ami (l'Angleterre, pas Boris personnellement) qu'il fait fausse route? Je ne pense pas! Et franchement, le respect se mérite... et là je parle bien de Boris.

  • platini le 17.09.2019 16:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On comprends mieux pourquoi Monsieur Wiesler n’est pas Premier ministre et ne le sera sans doute jamais !

Les derniers commentaires

  • Opinion le 18.09.2019 15:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les anglais devraient tout simplement dire qu'ils restent. Visiblement ils n'ont aucune idée de ce qu'ils veulent alors autant préserver le status quo.

  • stéphane le 18.09.2019 14:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le respect ca se mérite…

  • Brutus le 18.09.2019 12:59 Report dénoncer ce commentaire

    A qui la faute?

  • albator le 18.09.2019 11:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je suis parfaitement d'accord avec mr Wiseler

  • la petite goutte le 18.09.2019 11:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Critiquer et alourdir la chose ne fera avancer personne !