Au Luxembourg

22 novembre 2019 09:00; Act: 21.11.2019 18:02 Print

Bosser pour l'État sans la nationalité, c'est possible

LUXEMBOURG - La fonction publique est ouverte aux ressortissants des pays de l'Union européenne.

storybild

L'État recherche des personnes spécialisées dans l'informatique.

Sur ce sujet
Une faute?

Avec 28 326 agents, fin 2018, l'État est le premier employeur du pays. À l'exclusion des postes liés à l'exercice de la puissance publique, la sauvegarde des intérêts généraux de l'État ou d'autres personnes morales de droit public, la nationalité luxembourgeoise n'est pas indispensable. En revanche, la maîtrise des trois langues officielles est requise.

«Pour être admis au service de l'État, le candidat doit être ressortissant d'un État membre de l'Union européenne», précise le ministère de la Fonction publique. Pour un poste de fonctionnaire, le candidat doit réussir un examen-concours. Les employés de l'État sont, eux, recrutés sans examen-concours.

La fonction publique propose de nombreux métiers, autres que ceux de l'enseignement. «Comme dans le privé, nous cherchons des profils spécialisés dans l'informatique et l'ingénierie. Nous recrutons souvent pour le domaine fiscal qu'il s'agisse de profils administratifs, des analystes ou des juristes», ajoute-t-on au ministère. Près de 1 800 offres d'emploi ont été publiées sur le site Gov Jobs, entre le 1er janvier et le 11 novembre 2019.

(Marion Mellinger/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Ex chômeur le 22.11.2019 12:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    John le Rouge: quel pourcentage? Des portugais, des Italiens qui maîtrisent les 3 langues du pays, et là il y en a un paquet

  • Soleil le 22.11.2019 09:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il y a des dispenses de langues pour ceux qui n’ont pas le niveau, il faut juste que l’Administration vous veuille pour vos «autres compétences ».

  • egalite pour tous le 22.11.2019 14:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dans les maisons de soin l’état impose une loi : les employés doivent maîtriser le niveau B1 luxembourgeois pour que tout le monde puisse se comprendre,si les uns parle uniquement français et les autres allemand, portugais ça ne va plus. le luxembourgeois est la langue véhiculaire , cependant la loi n est pas appliqué pour tous les employés !Discrimination? . La loi est faite pour que personne ne soit discriminée et que les chefs ne fassent pas de préférences. Les allemands, belges, yougoslaves, portugais, français etc , même les anciens salariés doivent montrer de la volonté et maîtriser le niveauB1 parler distinctement pas couramment, ils ne sont pas au dessus de la loi !!

Les derniers commentaires

  • LApalisse le 23.11.2019 08:17 Report dénoncer ce commentaire

    En lisant certains commentaires j'ai l'impression que pour certains il est plus important de parler luxembourgeois que d'être compétent !! la majorité des sociétés utilisent l'anglais comme langue de travail, même si dans un hopital par exemple, une infirmière parlant le luxembourgois sera un atout pour s'occuper d'un patient luxembourgeois, mais dans le reste du système, l'anglais devrait être la norme.

  • Anny le 22.11.2019 23:42 Report dénoncer ce commentaire

    j estime que peu importe ou on travaille au Luxembourg , les 3 langues doivent etre obligatoire prive comme public. Sinon les enfants scolarises ici au pays peu importe leur origine sont discrimines. Ici si on ne maitrise pas une langue on est recale. Pas de diplome donc pas de travail. Logique non . Si un enfant a de bonnes connaissances dans un domaine et ne maitriqe qu une langue pourquoi devrait il rater ses etudes et se retrouver a faire la plonge alors qu il pourrait devenir informaticien en ne maitrisant qu une langue.

    • Krypton le 23.11.2019 08:13 Report dénoncer ce commentaire

      je travail depuis 25 ans au Luxembourg, je parle le français, ma langue natale, le néerlandais que je n'utilise jamais bien sûr, et l'anglais que je maîtrise bien. Je n'ai jamais eu besoin de parler l'allemand ou le luxembourgeois que je n'ai jamais parlé. Je travail depuis toujours dans des sociétés étrangères qui utilisent systématiquement l'anglais comme langue, j'ai même travailler pour l'administration Luxembourgeoise durant 2 ans et ça n'a posé aucun problème, les compétences avant la langue.

    • Anon le 23.11.2019 11:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      Je pense que ce que la personne veut dire au niveau du ratage de diplôme est qu'un élève peut comprendre un cours dans une langue mais peut avoir du mal a la restranscrire dans l'autre (ils changent a un moment de l'allemand au fr ou inversement) et que cette difficulté de restituer dans l'autre langue peut leur poser problème à avoir de bonnes notes/obtenir un diplôme

  • Rigoberta le 22.11.2019 20:50 Report dénoncer ce commentaire

    En lisant les commentaires ci-dessous on doit constater que beaucoup de gens n'ont pas compris qu'il y a les "fonctionnaires" d'Etat et qu'il y a les "employés" d'Etat; les conditions d'admissions ne sont pas les mêmes.

  • micamikaze le 22.11.2019 16:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Concours!! Tu as tout dit. Avoir reussi ne veut pas forcement dire que tu sera pris. Faut deja se classer dans le top 10!!

  • Yves le 22.11.2019 14:57 Report dénoncer ce commentaire

    Bientôt, l'Etat sera mon nouveau patron.