Rencontre Johnson/Juncker

14 septembre 2019 16:29; Act: 16.09.2019 14:05 Print

Brexit: un déjeuner décisif au Luxembourg?

LUXEMBOURG - Lundi, tous les regards seront tournés vers le Grand-Duché. Le Premier ministre britannique vient pour tenter de débloquer un accord sur le Brexit.

storybild

Boris Johnson et Jean-Claude Juncker se retrouveront pour un «déjeuner de travail» lundi, à Luxembourg. Une première rencontre entre les deux dirigeants depuis l'arrivée de Boris Johnson à Downing Street, fin juillet. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Boris Johnson se veut «prudemment optimiste» de parvenir à un accord sur le Brexit avec Bruxelles, avant de rencontrer pour la première fois lundi le président de la Commission, Jean-Claude Juncker, à l'approche d'échéances cruciales. «Il y a les contours d'un accord qui reste à faire. Je suis prudemment optimiste», a assuré le Premier ministre conservateur, en évoquant «beaucoup de progrès», lors d'un discours, vendredi, à Rotherham (nord de l'Angleterre).

MM. Johnson et Juncker se retrouveront pour un «déjeuner de travail» lundi au Grand-Duché. Une rencontre décidée d'un «commun accord», selon une porte-parole de la Commission européenne, qui sera la première entre les deux dirigeants depuis l'arrivée de Boris Johnson, à Downing Street, fin juillet. Un entretien entre le Britannique et son homologue luxembourgeois, Xavier Bettel, est également programmé, suivi d'une conférence de presse. Le négociateur en chef de l'UE, Michel Barnier, assistera lui au déjeuner de travail.

«La porte de Juncker a toujours été ouverte»

«La porte du président Juncker, et la nôtre, ont toujours été ouvertes à M. Johnson. Pas de problème», a commenté M. Barnier. La rencontre signifie-t-elle qu'il y a un déblocage? «Nous sommes encore en train de travailler», a répondu le négociateur européen. La rencontre de Luxembourg survient alors que Boris Johnson dit vouloir conclure un accord avec Bruxelles, avant la date fatidique du Brexit, le 31 octobre. Des discussions ont eu lieu cette semaine dans la capitale européenne.

Jeudi, Michel Barnier avait déclaré n'avoir «pas de raisons d'être optimiste» sur les chances d'aboutir à une solution, avant le Conseil européen des 17 et 18 octobre, à Bruxelles, considéré par beaucoup comme le sommet de la dernière chance. Quoi qu'il arrive, le Premier ministre britannique est déterminé à ce que le Royaume-Uni quitte l'Union le 31 octobre - avec ou sans accord. Et il a exclu de réclamer à Bruxelles un report de trois mois du Brexit.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • coucou le 14.09.2019 21:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Que les Anglais sont compliqués et contradictoires! Je t'aime, moi non plus.

  • Taqui le 15.09.2019 11:42 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi au Luxembourg et pas à Bruxelles, et pourquoi un déjeuner?

  • Soleil le 14.09.2019 23:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils sont insulaires c est pourtant pas compliqué.... ils vont finir par rester j en suis sûre

Les derniers commentaires

  • Basile le 15.09.2019 18:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Démocratiquement parlant ils doivent sortir. Affectivement parlant, on aimerait qu’ils restent. On aime trop les anglais. Ils sont pénibles mais c’est comme ça qu’on les aime.

  • Taqui le 15.09.2019 11:42 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi au Luxembourg et pas à Bruxelles, et pourquoi un déjeuner?

  • Soleil le 14.09.2019 23:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils sont insulaires c est pourtant pas compliqué.... ils vont finir par rester j en suis sûre

    • PourquoiTanDobstination le 15.09.2019 13:41 Report dénoncer ce commentaire

      Ce qui serait une très bonne nouvelle. J'aime savoir les anglais en europe

  • coucou le 14.09.2019 21:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Que les Anglais sont compliqués et contradictoires! Je t'aime, moi non plus.

    • SansEU le 15.09.2019 10:08 Report dénoncer ce commentaire

      52 vs 48 % , comme tous les pays il y a 2 camps le pour et contre l’EU

  • luis.martins le 14.09.2019 21:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ou.bien,...ils.resterons dans.ue.ou.pas. ils.ont.vote.pour.sortir. pas.de.pitier.pas.d,accord. point.final