Santé au Luxembourg

28 mai 2018 17:47; Act: 28.05.2018 19:29 Print

Ça coince pour le tiers payant généralisé

LUXEMBOURG - Romain Schneider doit consulter les acteurs concernés pour une éventuelle généralisation du tiers payant. Mais l'un d'entre eux refuse de discuter.

storybild

Romain Schneider, ministre de la Sécurité sociale, n'a pas pu avoir d'entrevue avec l'Association des médecins et médecins-dentistes.

Sur ce sujet
Une faute?

En décembre 2017, une pétition publique demandant la généralisation du tiers payant avait fait un carton. Elle avait ainsi recueilli 7 165 signatures en six semaines. Cela avait permis l'organisation d'un débat public sur le sujet à la Chambre des députés en février dernier.

Les députés avaient alors demandé à Romain Schneider, ministre de la Sécurité sociale, d'examiner les possibilités d'un tiers payant généralisé avec les acteurs concernés, à savoir la Caisse nationale de santé (CNS) et l'AMMD (association des médecins et médecins-dentistes (AMMD) et de les informer en avril sur les résultats de ces négociations.

«Il y a déjà le tiers payant social»

Problème: l'AMMD a jusqu'à présent refusé l’entrevue avec Romain Schneider. «Nous avons refusé de voir le ministre car toute forme de tiers payant doit être réglée de manière conventionnelle entre la CNS et l'AMMD, comme l'indique l'article 24 du code de la sécurité sociale (page 84)», explique le Dr Alain Schmit, président de l'AMMD. Sollicité par nos soins, le ministre de la Sécurité sociale n'était pas joignable ce lundi pour donner sa réaction et expliquer ce qu'il comptait faire suite à cette décision de l'AMMD.

Quoi qu'il en soit, il est à rappeler que les médecins du Grand-Duché avaient déjà fait connaître leur hostilité à la généralisation du tiers payant, estimant que ce n'était pas une priorité: «Il y a déjà le tiers payant social et les gens peuvent se faire rembourser très rapidement», expliquait Alain Schmidt à L'essentiel en janvier dernier. Les problèmes existent dans notre système de santé, mais le tiers payant ne va pas les résoudre». D’après les pétitionnaires, le système du tiers payant généralisé qui se pratique déjà dans les pharmacies ou auprès de certains spécialistes comme les kinés, permettrait d’alléger la masse de travail de tous les acteurs impliqués et le coût des charges administratives.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • torolkozo le 28.05.2018 19:15 Report dénoncer ce commentaire

    Les médecins du pays sont hostiles à bien des choses qui risquent de leur faire perdre avantages et suppléments d'honoraires de toutes sortes et s'y opposent activement avec l'aide de l'AMMD et Romain Schneider ne pourra rien y changer sans taper du poing sur la table une bonne fois !!!

  • Jeff le 29.05.2018 06:43 Report dénoncer ce commentaire

    Normal l'AMMD soit hostile au tiers payant, ils devront non seulement faire une partie des démarches de remboursment mais ils devront également déclarer toutes leurs prestations (...) donc plus d'impôts à payer.

  • Nicolas le 28.05.2018 19:49 Report dénoncer ce commentaire

    La transmission automatique des mémoires d'honoraires (payés) auprès de la CNS serait déjà un grand progrès, bien suffisant. Fini la paperasse, et un remboursement plus rapide des soins.

Les derniers commentaires

  • Luxo le 29.05.2018 17:46 Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est pas en demandant l'avis des médecins ou des nantis qui n'ont pas de problèmes de fin de moins que l'on arrivera à imposer le tiers payant au Luxembourg. Comme pour le logement, tous est fait ici pour pénaliser et discriminer les plus pauvres.

  • Problèmerésolu le 29.05.2018 08:17 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi ne pas aller chez un médecin à l'étranger? Aucune ville et aucun village est trop éloigné de notre pays.

    • Facilitée_pour_certains le 29.05.2018 09:54 Report dénoncer ce commentaire

      Et oui, une chose c'est d'envoyer les factures à la CNS et avoir la surprise, lors des remboursements, des prestations non cofinancées, outre chose, c'est le médecin qui nous annonce en direct combien il faut payer. Quelque part, ça leurs met en porte-à-faux ... Après, combien de temps la caisse prendrait pour les rembourser ...

    • Réponse le 29.05.2018 10:11 Report dénoncer ce commentaire

      Et attendre 3 mois pour être remboursé... et encore, parce qu'en plus ils tentent de réduire certaines prestations pourtant identiques à celles locales (c'est du vécu). Après c'est sûr la santé n'a pas de prix, enfin pas pour l'AMMD apparemment, mais c'est usant tout cela.

  • plaje le 29.05.2018 08:15 Report dénoncer ce commentaire

    Le tiers payant paraît séduisant à beaucoup, mais c'est une déresponsabilisation de plus. Bientôt l'Etat s'occupera de nous du berceau au tombeau et fera de nous ses obligés. Même si ce type de régime 'vénézuélien' s'écroule toujours de lui-même cela met un certain temps pendant lequel beaucoup souffrent. Non merci.

  • Médicis le 29.05.2018 07:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J'utilise une appli ou il suffit de prendre une photo du decompte CNS pour ma mutuelle, ce serait top de pouvoir faire la même chose pour envoyer les factures !

  • Jeff le 29.05.2018 06:43 Report dénoncer ce commentaire

    Normal l'AMMD soit hostile au tiers payant, ils devront non seulement faire une partie des démarches de remboursment mais ils devront également déclarer toutes leurs prestations (...) donc plus d'impôts à payer.

    • Big Obelix le 29.05.2018 11:06 Report dénoncer ce commentaire

      L'argument des prestations non déclarés est caduc vu que, d'ore et déjà, les médecins doivent joindre à leur déclaration fiscale le décompte de la CNS émi sur base des factures recues pour remboursement.