Ettelbruck

04 août 2021 07:00; Act: 05.08.2021 15:27 Print

Cagnotte et manif' pour «Zuka», abattu par la police

ETTELBRUCK - Les proches de «Zuka», l'homme abattu par la police à Ettelbruck, samedi soir, se mobilisent au Luxembourg.

storybild

Une manifestation en hommage à l'homme abattu doit être organisée dans la capitale.

Sur ce sujet
Une faute?

Qui était l'homme abattu par la police à Ettelbruck, suite à un vol de voiture ? Surnommé «Zuka», il serait d'origine brésilienne, marié, père de deux enfants et résident de la commune du nord du Luxembourg. Dès lundi, ses proches ont commencé à se mobiliser, arborant un carré noir en hommage au disparu et partageant des photos. S'ils se montrent prudents quant à l'incident, plusieurs d'entre eux déplorent les conséquences dramatiques de l'intervention de police.

Une manifestation doit ainsi se tenir au Knuedler, samedi, à 14h, afin de réclamer «la justice», selon les slogans utilisés par les organisateurs (NDLR: les proches ont indiqué dans plusieurs messages qu'il se désolidarisaient de cette protestation). Si rien ne permet d'établir que les agents responsables des tirs mortels ont surréagi, la riposte policière, après que l'homme muni d'un couteau se soit montré menaçant envers les forces de l'ordre, a toutefois été très critiquée. L'opposition CSV s'est également interrogée sur «le comportement des officiers de police» en adressant une question parlementaire à Henri Kox, ministre de la Sécurité intérieure.

Une cagnotte ouverte pour aider la famille

Le parquet de Diekirch avait préalablement communiqué sur le déroulé des faits. Suite à «un vol avec violences commis à Hosingen», le fuyard a été interpelé par une patrouille de police, à Ettelbruck. «Le conducteur est alors sorti de la voiture et a attaqué les officiers de police avec un couteau. Dans la foulée, un des policiers a fait usage de son arme de service». Au surlendemain de l'incident, l'Inspection générale de la police a lancé un appel à témoins «à toute personne susceptible de fournir des renseignements utiles à l’enquête ou en possession d’enregistrements ou de matériel vidéo».

En attendant les conclusions, une cagnotte a été lancée pour aider la famille de «Zuka» à financer ses obsèques.

(Thomas Holzer/L'essentiel)