Chine/Islande

19 juin 2019 07:45; Act: 19.06.2019 09:42 Print

Cargolux transporte deux baleines vers la liberté

LUXEMBOURG - La compagnie luxembourgeoise de fret participe ce mercredi au transport de deux bélugas entre la Chine et un sanctuaire marin au large de l'Islande.

storybild

C'est à bord de cet avion que les deux bélugas, pesant chacun environ 900 kg, seront transportés de Chine vers l'Islande, pour le compte de Sea Life Trust. (photo: DPA)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

De la captivité au premier sanctuaire en eau libre au monde pour les bélugas: deux baleines blanches vont quitter la Chine pour l'Islande ce mercredi, avec le concours de Cargolux. Les cétacés, portant les noms «Little Grey» et «Little White», effectueront les quelque 6 000 kilomètres du voyage en camion, en avion et en ferry. Dans la zone protégée de l'achipel Westman, au sud de l'Islande, ils vivront dans un environnement naturel, a déclaré l'organisation environnementale Sea Life Trust.

Les deux bélugas ont passé la majeure partie de leur vie en captivité, dans un aquarium de Shanghai, où ils étaient dressés pour divertir le public. Leur arrivée en Islande coïncidera avec l'ouverture de la réserve de 32 000 km² créée par Sea Life Trust. D'autres baleines pourraient les rejoindre dans le futur.

Leur transport avait été envisagé à la mi-avril avant d'être reporté en raison du mauvais temps. «Little Grey» et «Little White» seront placés sur des civières sur mesure dans l’aquarium chinois puis placés dans des caisses de transport. Des camions les amèneront à l’aéroport puis un avion les transportera en Islande, où les attendront deux nouveaux camions. Arrivées au sanctuaire, les baleines seront examinées pour vérifier qu'elles ont bien supporté le voyage.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • lin le 19.06.2019 11:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @MariePP Elles auront un enclos naturel, donc elles ne peuvent pas se sauver .... heureusement, en liberté totale je pense qu‘elles ne survivraient pas , malheureusement

  • MariePP le 19.06.2019 09:49 Report dénoncer ce commentaire

    Espérons qu'elles restent dans la réserve et n'aillent pas en territoire ou la chasse à la baleine est pratiquée...

  • lin le 19.06.2019 09:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bonne chance à Little Grey et Little White, qu‘ils profitent .... et j‘espère que le voyage se passe bien

Les derniers commentaires

  • Ah ! le 20.06.2019 20:06 Report dénoncer ce commentaire

    Un sanctuaire de 10 mètres de profondeur en moyenne, alors que ces animaux descendent jusqu'à 300 mètres pour trouver leur nourriture. Et en plus ils vont organiser des visites touristiques....

  • NoGo le 19.06.2019 17:07 Report dénoncer ce commentaire

    Désormais il vaut mieux laisser les baleines là où se trouve leur milieu naturel, la mer. Ils ne devront pas se retrouver dans un aquarium au plaisir de visiteurs comme d'ailleurs beaucoup d'autres animaux. En plus, ce transfert leur procure surement pas mal de stress mais espérons au moins qu'elles survivent.

  • Grand Maître le 19.06.2019 15:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour mieux les chasser!!!!. Il me paraît étonnant que ces deux pays soient sensibles au sort des animaux...

  • dan le 19.06.2019 15:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J’aimerais bien savoir le CO2 émis pour transporter 2 baleines des milliers de kms en avion...

  • lin le 19.06.2019 11:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @MariePP Elles auront un enclos naturel, donc elles ne peuvent pas se sauver .... heureusement, en liberté totale je pense qu‘elles ne survivraient pas , malheureusement

    • Guillaume le 19.06.2019 13:54 Report dénoncer ce commentaire

      Oui, le mot Liberté est très relatif !