Au Luxembourg

16 mai 2019 07:00; Act: 16.05.2019 09:38 Print

Célibataires ou en couple, égaux face à l'impôt

LUXEMBOURG - Les classes d’impôt 1, 1A ou 2 sur les personnes physiques sont vouées à disparaître. Cette nouvelle réforme devrait encore aboutir avant 2023.

storybild

L’impôt sur le revenu retenu à la source selon que l’on est veuf, en couple, célibataire ou avec un enfant à charge n’est pas le même.

Sur ce sujet
Une faute?

Aujourd’hui, selon que l’on soit imposé en classe 1 ou en classe 2, l’impôt sur le revenu pour un salarié gagnant 40 000 euros par an peut passer du simple au triple. De 1 710 à 5 414 euros. Le Luxembourg est l’un des rares pays à fonctionner sans un barème unique d’imposition.

Mais cela devrait changer avant les prochaines élections législatives. Le gouvernement s’est en tout cas engagé à «garantir un modèle fiscal neutre quant au mode de vie des personnes» par l’introduction de ce fameux barème unique.

«Un souci d'équité»

Selon le ministre des Finances, Pierre Gramegna, un groupe de travail a déjà commencé à étudier les pistes pouvant mener à un modèle plus juste qui tiendrait compte de la situation des personnes les plus vulnérables, ainsi que de la présence d’enfants à charge dans le calcul de l’impôt.

Des mesures compensatoires et des phases de transition sont d’ores et déjà prévues, «dans un souci d’équité». Le débat à la Chambre des députés sur l’imposition des célibataires, dont la date reste à définir, pourrait être l’occasion pour le ministre de faire des annonces.

(Patrick Théry/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Triplon le 16.05.2019 12:00 Report dénoncer ce commentaire

    Je suis célibataire et je ne vois nulle justice à ce que je paie plus d'impôt juste parce que je ne suis pas marié. Je suis totalement en faveur de cette réforme. Le système actuel encourage les gens à se marier pour payer moins d'impôts. Contemplez les chiffres de divorces ... Le mariage doit être une affaire d'amour et non de sous. Vivement cette réforme.

  • chaves le 16.05.2019 08:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut se battre pour les célibataires moins d impots.

  • mike le 16.05.2019 07:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    on verra qui s'est marié par amour....

Les derniers commentaires

  • bruno le 21.05.2019 13:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut faire la différence avec un couple marié avec ou sans enfants d’une part ainsi qu’un couple avec 2 salaires sans enfants

  • chaves le 20.05.2019 10:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut mettre tout le monde pareil

  • accepte le 17.05.2019 18:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    doudou: il y en a déjà : les couples mariés mais séparés qui vivent chacun de leur côté leur vie en célibataire.

  • lovelessentiel le 17.05.2019 14:03 Report dénoncer ce commentaire

    Arrêtons d'être naïf. Le gouvernement va augmenter les impôts pour les classes 2 pour atteindre celui de la classe 1 et non l'inverse. Il ne faut pas rêver. Bien sûr tout ceci dans un souci d'équité...

  • europeen le 17.05.2019 10:23 Report dénoncer ce commentaire

    une chose a savoir quand un celibataire perds son emploi , il doit attendre de toucher le chomage et donc il est plus vulnerable qu'un couple marié car si les deux travaillent ils ont plus d'argent , et un couple qui a des enfants touchent les allocations pour compenser ,alors que le celibataire une fois licencier peut perdre aussi sa residence si cela devient trop cher . donc c'est une bonne chose d'avoir un impot unique mais qui soit juste aussi pour les celibataires