Covid au Luxembourg

14 avril 2021 16:37; Act: 14.04.2021 17:31 Print

Ces «gens de l'ombre» permettant la vaccination

LEUDELANGE- Le Premier ministre Xavier Bettel a visité ce mercredi, le service de l'État où sont conçues les millions de convocations pour la vaccination.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

2,9 millions de courriers ont déjà été envoyés, dans le cadre de la campagne de vaccination contre le Covid. «Sans le Centre des technologies de l'information de l'État (CTIE), la campagne de vaccination aurait été impossible, souligne Marc Hansen. C'est un pilier essentiel».

Le ministre délégué à la Digitalisation et le Premier ministre Xavier Bettel (également ministre de la Digitalisation) ont visité ce mercredi, le Digital print shop du CTIE à Leudelange, qui constitue l'un des principaux hubs logistiques, depuis le début de la pandémie.

«Quelqu'un vous l'a préparée»

«Nous connaissons les acteurs de la crise comme les médecins et les infirmiers, explique Xavier Bettel. Mais il existe aussi des gens de l'ombre, qu'on ne voit pas, qui permettent aussi de gérer la crise». Les personnes qui travaillent au CTIE sont ainsi chargées de la création des QR codes, de l'impression des convocations, de leur mise sous pli et de l'envoi des invitations. Non seulement pour la vaccination, mais aussi pour la campagne de tests à grande échelle.

«Lorsqu'on reçoit une convocation à la maison, il est important de se dire que quelqu'un vous l'a préparée et vous l'a adressée», poursuit Xavier Bettel.

Pour mémoire, le CTIE est responsable du portail Guichet.lu. Au cours de cette crise, il a développé plus de 50 formulaires électroniques, dont notamment ceux pour les demandes d'aides à destination des entreprises. Il a également assuré le support informatique de la cellule de crise à plusieurs niveaux, dont notamment la mise en place de l'infrastructure informatique pour les différents centres (centres de soins avancés, centres de consultation et centres de vaccination), ainsi que la mise en œuvre des solutions informatiques pour la campagne de vaccination.

(ol/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Manu le 15.04.2021 09:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sans oublier le gentil facteur qui l’amène.

  • Claude le 14.04.2021 18:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci à tous !

  • Keulen le 14.04.2021 20:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On salue le nettoyage, les salariés du commerce et de l’ombre, mais rien ne change ! Pipo a tout va ... !

Les derniers commentaires

  • luxo le 15.04.2021 14:36 Report dénoncer ce commentaire

    Pendant l'occupation nous avions aussi des luxembourgeois qui travaillaient dans l'ombre! Pour sélectionner ceux qui étaient inviter à monter dans les trains. Il serait temps de se mettre au service de ceux qui cherchent à préserver la santé des luxembourgeois.

  • jc d le 15.04.2021 10:09 Report dénoncer ce commentaire

    honte de rien le mec avec son foulard sous le nez

  • Triste de voir cet comm le 15.04.2021 09:24 Report dénoncer ce commentaire

    On devrait plutot voir les médias dénoncer la non utilisation de traitements précoces efficaces et bien connus depuis 30 ans, voire 60 ans. Au lieu des vaccins inconnus, sans recul, phase 3 non terminée, données uniquement du fabricant, procédures de production non encore stabilisées, aucune responsabilité des labos en cas d'effets graves ou de mort, technologie jamais utilisée à grande échelle et quand testée sur les animaux alors ils sont tous morts, autorisation d'utilisation temporaire urgente (donc tous les controles usels approfondis ne sont pas fait)

  • Manu le 15.04.2021 09:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sans oublier le gentil facteur qui l’amène.

  • C'est moi qui comprend rien, ou..... le 14.04.2021 22:02 Report dénoncer ce commentaire

    2,9 millions de lettres, pour un pays de 600 000 habitants, soit 5 lettres par habitant ?

    • This le 15.04.2021 10:37 Report dénoncer ce commentaire

      Ca doit comprendre aussi les lettres du large scale testing.