Au Luxembourg

31 mai 2016 14:35; Act: 31.05.2016 16:09 Print

Chaque résident gaspille 123 kg d'aliments par an

LUXEMBOURG - Un groupe de travail planchant sur le gaspillage alimentaire a été créé, ont indiqué lundi les ministres de l’Agriculture, de l’Environnement et de la Santé.

storybild

Un tiers des déchets alimentaires des ménages sont évitables au Luxembourg. (photo: AFP)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Des yaourts périmés dans le frigo? Des assiettes un peu trop copieuses? Tous ces restes finissent bien souvent dans les ordures. Chaque année, au Luxembourg, 123 kg d'aliments par personne sont jetés à la poubelle, selon une nouvelle étude du ministère de l'Environnement. Avant les secteurs de la restauration et de la gastronomie, c'est à la maison que l'on gaspille le plus. Or, un tiers des déchets alimentaires des ménages sont évitables, précise l'étude.

Pour réduire ce gaspillage, un groupe de travail regroupant les acteurs les plus concernés par la thématique a été mis en place, ont expliqué lundi les ministères de l'Environnement, de l'Agriculture et de la Santé, en réponse au député Franz Fayot. Ce groupe est chargé d’établir des stratégies par secteur d’activités, afin de trouver des solutions.

Collecte séparée des biodéchets

Des actions élaborées par ce groupe seront mises en œuvre «dans les mois à venir». Elles comprendront notamment une conférence, organisée fin de l'année par le ministère de la Protection des consommateurs. La formation et la sensibilisation au niveau des particuliers et des professionnels, notamment dans les écoles hôtelières, vont aussi être accentuées. Il n’est par contre pas prévu d’intégrer la lutte contre le gaspillage alimentaire au parcours scolaire, a souligné la ministre de la Santé.

Par ailleurs, des initiatives sont en cours pour assurer une collecte séparée des biodéchets dans toutes les communes du pays. Actuellement, seules 36 communes imposent ce tri.

(jd/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Alex le 31.05.2016 15:27 Report dénoncer ce commentaire

    "123 kg d'aliments par personne sont jetés à la poubelle".....Dans le calcule j’imagine il y a surtout les pertes journaliers des supermarchés que pour donner des rions de plus en plus fournis et attirants et qu’on paye nous même.

  • heng le 31.05.2016 20:44 Report dénoncer ce commentaire

    déjà si les gens comprenaient ce que ca veut dire la date sur le paquet, la moitié ne serai pas gaspillé.. j'y vois le plus grand problème.

  • l'inconnue le 31.05.2016 19:02 Report dénoncer ce commentaire

    Rien ne se perd et tout se transforme. Je ne gaspille rien et je ne jette rien car un jour nous auront faim et alors nous nous souviendrons du temps des vaches grasses et du dépenser sans compter. En effet il faut dialoguer avec les personnes qui ont vécu la guerre pour comprendre ce que veut dire le mot faim dire.

Les derniers commentaires

  • vincent le 17.08.2016 10:31 Report dénoncer ce commentaire

    il était temps qu'on réfléchisse sérieusement à ce fléau!.. par exemple il faudrait rendre obligatoire le 'doggy bag', càd que le client du resto devrait être obligé d'emporter ce qu'il n'a pas mangé, et le restaurateur devrait être obligé de le lui donner dans un emballage biodégradable..

  • MarcC le 01.06.2016 10:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si les gens avaient moins d'argent, ils gaspilleraient moins aussi. Regarder dans les pays pauvres, le gaspillage de nourriture n'existe pas, ils mangent même les restes des poubelles. Même un certain pâtissier boulanger de Luxembourg ville fut à la une des journaux du gaspillage sans sculptures dernièrement. Dans quel monde vivons nous Un tiers de ce monde vit dans le luxe du gaspillage et sont quand les voient obèse et les deux tiers restant crève de faim jusqu'à mourir. Nous devons avoir honte de notre mode vie

  • Josette goetzingen le 01.06.2016 07:20 Report dénoncer ce commentaire

    Achtetet des poules. Rein de tel pour de nombreux aliments a jeter.

  • disperdal le 01.06.2016 00:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils auraient contrôlé nos poubelles à l'insu de notre plein gré, c'est quoi cette nouvelle étude du ministère de l'environnement. En pour faire du buzz?qui invente toutes ces études à la noix. Qui contrôle la véracité.

  • coco le 31.05.2016 20:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vous avez pas compris, ils ont contée les emballages avec .. Jojo