Énergie au Luxembourg

21 septembre 2020 12:38; Act: 21.09.2020 14:53 Print

«Chaque toit doit aller plus vite vers le solaire»

ESCH - Pour visualiser en un clic et en 3D quel est le potentiel énergétique d'une ville, en terme de photovoltaïque comme de rénovation, un nouvel outil est né au Luxembourg.

storybild

Claude Turmes, le ministre de l'Énergie et de l'Aménagement du territoire, veut que que chaque toit au Luxembourg aille au plus vite vers le solaire.

Sur ce sujet
Une faute?

Bien sûr l'étude est théorique et les habitants d'Esch-sur-Alzette n'auront certainement pas tous, demain, des panneaux photovoltaïques partout sur leurs toits et façades. Mais depuis trois ans et demi, le Luxembourg Institute of Science and technologie (LIST), financé par la Fondation Enovos sous l'égide de la Fondation de Luxembourg, a pris la métropole du fer comme exemple de son projet SECuRE.

Objectif: définir le potentiel énergétique d'une ville. En compilant sur des cartes des milliers d'informations, en simulant l'irradiation du soleil et en réalisant des modélisations en 3D, les chercheurs du LIST ont pu créer un outil qui pourrait devenir précieux pour toutes les villes du monde. Il donne, en un coup d'œil et en 3D, une idée des lieux où implanter des panneaux photovoltaïques efficaces et quels bâtiments rénover en priorité pour une meilleure efficacité énergétique.

Optimiser les choix de surfaces à couvrir

«Selon nos estimations, sur la totalité d'Esch-sur-Alzette, on pourrait produire 20 gigawatts par an sur les toits et 15 à 20 en façade soit 30 à 40 gigawatts au total. C'est très conséquent. Nous n'avons pas la consommation exacte, chaque année de la ville, mais cela représente sans doute 60 à 70 %», a précisé Ulrich Leopold, le responsable du projet doté d'un budget de 337 000 euros.

Mais si tous ces panneaux ne sont évidemment pas implantables, ne serait ce que sur les monuments, l'outil bientôt appliqué l'ensemble du Luxembourg, servira avant tout à optimiser le choix des surfaces à couvrir de photovoltaïque. Grâce à des données sur le type de maisons, de matériaux, d'isolation des calculs ont aussi été réalisés pour définir quels bâtiments doivent être améliorés au plus vite. De quoi planifier la rénovation urbaine et guider les choix des politiques.

«Ce projet apporte une information nécessaire pour accélérer la transformation énergétique», a insisté le ministre de l'Énergie et de l'Aménagement du territoire Claude Turmes. «Savoir en un clic combien un toit ou une façade peut produire d'énergie aide à accélérer la décision d'investir dans le solaire. Et je veux que chaque toit au Luxembourg aille au plus vite vers le solaire. Et cet outil donne aussi des informations sur l'efficacité énergétique dans les maisons». Prochain défi alimenter encore de données plus précises sur chaque maisons les modélisations et proposer cet outil transposable dans n'importe quelle ville.

(Nicolas Martin / L'essentiel )

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Thor le 21.09.2020 13:30 Report dénoncer ce commentaire

    Monsieur Turmes, il serait bien d'appliquer d'abord ces panneaux solaires sur TOUS les toits les edifices publics et même sur les toits des arrêts de bus/tram/train.

  • Peace & Love le 21.09.2020 14:03 Report dénoncer ce commentaire

    On désire qu'on consomme, toujours plus ! Hors, l'écologie, c'est d'arrêter d'acheter des produits inutiles et de diminuer nos déplacements. Luttez contre les importations aux distances horribles ! Attaquez-vous au vrais problèmes !

  • Cedber le 21.09.2020 13:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça coûte un bras, peu rentable. Il faut savoir qu'il faut payer l'abonnement à 150 € par an et encore la tva. Au final, soit disant rentable en 9 ans, ce sera plutôt 16. A bon entendeur

Les derniers commentaires

  • AC-DC le 22.09.2020 12:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moi j'ai une petite idée, si mr Turmes pourrait se doter de deux panneaux solaires, il les enfiles comme un homme sandwich, il se ballade en ville et recharge gratuitement aux piétons qui le souhaitent, leur téléphone ou tablette ou toy toy !

  • le solaire le 22.09.2020 10:39 Report dénoncer ce commentaire

    dis par m turmes je veux que chaque toit aille au plus vite vers le solaire cela ne se dit pas en démocratie surement dans certains régimes totalitaires il aurait mieux valu s exprimer en disant je souhaiterai qui serait plus adéquat a titre informatif le cadastre vertical commencé en 1986 n est pas encore terminé il était payé cher par les copropriétaires alors pour les panneaux solaires il y a le temps

    • la lune le 23.09.2020 14:43 Report dénoncer ce commentaire

      tres bien

  • luxo le 22.09.2020 09:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Combien d’énergie peut on économiser si tous les luxembourgeois utilisaient un vélo pour les déplacements de moins de 20 km?

  • ça plane pour moi le 22.09.2020 08:54 Report dénoncer ce commentaire

    écologie de riches avec mes 1795 euros de pension je vais isoler ma maison , mettre des panneaux solaires , installer un réservoir d eau de pluie acheter une voiture électrique et j en oublie certains doivent vivre sur une autre planète il serait temps qu ils atterissent sur la terre et qu ils voient la vraie vie des pauvres travailleurs

  • l écolo le 21.09.2020 21:23 Report dénoncer ce commentaire

    si les ecolos le disent c est surement leurs vérités a eux ; leurs grandes idées ont un hic il faut sortir le pognon et qui va payer