Au Luxembourg

10 août 2020 06:53; Act: 10.08.2020 09:21 Print

Cinq ans après un accident, il tente de se reconstruire

LUXEMBOURG - Jeff a vu sa vie basculer en quelques secondes à cause d'un grave accident de la route, il y a cinq ans. Des séquelles restent omniprésentes.

storybild

Les séquelles sont multiples et restent, encore aujourd'hui, omniprésentes. (photo: Pexels/Illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

Le 24 avril 2015, tout a changé pour Jeff. Cette date, c'est presque le seul souvenir qu'il garde de l'accident qui a brisé sa vie. À la veille d'un week-end printanier, il prend la route à bord de sa moto, comme d'habitude. Quand il arrive au niveau d'un axe entre Goebelsmühle et Bourscheid, sur le CR348, une automobiliste s'engage sans le voir et le percute de plein fouet. Le choc est tel que cette journée-là est désormais un trou noir pour cet ex-agent d'assurance, comme les cinq années précédant la collision. Ce sont ses proches qui lui ont raconté son accident. Le traumatisme est tellement grand qu'il a perdu la mémoire.

Malgré ses protections, sa combinaison et son casque, le Luxembourgeois souffre de multiples fractures et d'un traumatisme crânien, provoquant au tout début une paralysie partielle du corps. Transporté au Centre hospitalier de Luxembourg (CHL), il est placé par les médecins dans un coma artificiel, dans lequel il est resté environ un mois, avant de se réveiller.

Miraculé

Le début d'une rude bataille commence alors pour le papa de deux enfants, âgés de cinq et sept ans à l'époque. L'homme a dû réapprendre à tout faire, à manger et à marcher. «Je me sentais mieux avant l'accident, c'est sûr, mais chaque jour, cela va un peu mieux. Je me demande quand je serai totalement rétabli», confie le quadragénaire, encore traumatisé par son accident. D'après les médecins, il devrait retrouver la mémoire. «Mais quand? Cela, personne ne le sait», déplore-t-il.

Les séquelles sont multiples et restent, encore aujourd'hui, omniprésentes: la fatigue lui pèse beaucoup («je peux m'endormir n'importe où»), sa mémoire lui fait défaut («il m'arrive de ne plus me souvenir de ce que j'ai mangé»). Conscient qu'il a échappé au pire, le Luxembourgeois essaie de garder le moral: «Je peux à nouveau marcher, sans béquille et sans chaise roulante. Ça, c'est très bien», s'enthousiasme celui qui s'est trouvé une nouvelle passion, le tricyclique électrique, en attendant de pouvoir remonter sur sa moto.

(Marine Meunier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Unicorn le 10.08.2020 10:07 Report dénoncer ce commentaire

    Evidemment, encore un innocent balancé par un chauffeur inattentif. On a toujours une responsabilité, car nous les motards, on connait le problème, on doit s'attendre à chaque instant d'être invisible, on ralenti, on se porte un peu à l'écart, on anticipe toujours, on ne se fie surtout pas à sa priorité, c'est la condition primaire d'éviter l'accident grave.

  • NANA le 10.08.2020 09:19 Report dénoncer ce commentaire

    Je lui souhaite un bon rétablissement..Courage

  • g raison le 10.08.2020 09:15 Report dénoncer ce commentaire

    Il m'est arrivé le même genre de gag, il y a quelques années : le vrai danger en moto, c'est les endormis au volant qui ne sont simplement pas conscients qu'ils partagent la route...

Les derniers commentaires

  • Sowat le 11.08.2020 13:39 Report dénoncer ce commentaire

    Il y a énormément de choses à voir pour pouvoir anticiper énormément de choses. Ah évidemment, si on roule trop vite, on n'a pas le temps de voir toutes ces choses donc pas le temps d'anticiper. Combien de fois une voiture attendait à un stop dans une rue perpendiculaire, alors que j'arrivais le conducteur de la voiture m'a regardé dans les yeux et a démarré. Heureusement je ne roulais jamais trop vite donc j'ai pu freiner à temps. Sur la route, en moto, on ne peut pas compter sur la bonne foi des autres

  • Sowat le 11.08.2020 13:30 Report dénoncer ce commentaire

    @Unicorn : je suis motard aussi, vous avez tout dit.

  • CiccioMan le 11.08.2020 00:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sur la moto il n’y a pas de ceintures ni d’airbag. Si on continue a rouler sur des jouets sans sécurité il ne faut pas par la suite se plaindre si on reste paralysés. Mon père il y a 60 ans a perdu tous les dents a l’age de 18 ans avec sa voiture sans airbag etbceinture. a l’époque c’était normal. Les motards devront s’acquitter de leurs véhicules hors norme ou subir les consequences des accidents

  • jklm le 10.08.2020 23:46 Report dénoncer ce commentaire

    "A bord de sa moto"... et pourquoi pas aussi "assis sur sa voiture" ou "au guidon de son avion" ou "au volant de son bateau"...

  • sami le 10.08.2020 23:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Desole de ce qui vous arrive, mais il est vrai que souvent les motard s’inventent des voies pour aller plus vite, et la ils sont un danger pour les autres