Dans les lycées du Luxembourg

02 mai 2017 07:00; Act: 02.05.2017 09:05 Print

Cinq euros par mois pour avoir une tablette

LUXEMBOURG - Lors de l’état de la Nation, Xavier Bettel avait annoncé qu’à la prochaine rentrée les 37 000 lycéens du pays auraient droit à leur propre tablette.

storybild

Les lycéens payeront 5 euros par mois pour avoir leur tablette. (photo: AFP)

op Däitsch
Sur ce sujet

La semaine dernière, lors du discours sur l’état de la Nation, le Premier ministre a annoncé qu’à la prochaine rentrée, tous les lycéens, soit un total d’environ 37 000 élèves, auront droit à leur propre tablette. Cela ne signifie pas pour autant que toutes les tablettes seront achetées en une fois.

Les tablettes devront être demandées par les lycées «sur base d’un concept pédagogique qui devra être avalisé», explique-t-on au ministère de l’Éducation nationale. Très à la louche, ce dernier s’attend à devoir commander entre 3 500 et 4 500 tablettes par année pleine. C'est l'iPad qui a déjà été choisi. «Différents modèles ont été testés et l'iPad a eu le meilleur retour des écoles».

Néanmoins, il ne sera pas entièrement gratuit. L’élève devra payer 5 euros par mois, mais sa tablette sera à sa disposition sept jours sur sept, il pourra l’emmener à la maison. Les familles dans le besoin auront un tarif encore plus bas, qui reste à définir. Un appel d’offres pour la fourniture des tablettes sera lancé chaque année. Le budget annuel fixé évoluera en fonction de la demande. Pour 2017, «450 000 euros ont été budgétisés».

(Séverine Goffin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Sinbad le 02.05.2017 11:12 Report dénoncer ce commentaire

    Qui paiera pour la réparation des écrans pêtés? A part ça, les enfants ont probablement accès aux smartphones, PC et tablettes à la maison. Qu'ils se concentrent sur l'acquisition de savoir à l'école, et surtout de l'esprit critique pour savoir filtrer l'information sur internet.

  • Alberto le 02.05.2017 08:44 Report dénoncer ce commentaire

    Et ceux qui ont déjà une tablette, je vous assure qu'il y en a beaucoup et en plus ceux qui ont déjà une tablette Android !!!

  • Maus le 02.05.2017 10:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je ne suis pas d'accord avec ça ! Deja de une c'est obliger les gens à acheter une tablette à leur enfant même s'ils ne sont pas d'accord car forcément si quasiment tous les enfants en ont une, qui de plus est financée en partie par l'etat, comment refuser à son enfant d'en avoir une aussi ! En plus je ne trouve pas ca bien qu'ils puissent l'emmener avec a la maison. Si c'est censé etre pedagogique alors qu'ils la laissent a l'ecole. Dans les autres pays les tablettes sont financées par l'ecole pour l'ecole dans un but strictement pedagogique. Si les enfants la prennent avec a la maison ils vont encore etre accro car ils pourront faire ce qu'ils veulent avec, une fois chez eux. À moins que ce ne soit destiné aux lycéens de plus de 15 ans je ne suis pas d'accord avec ce système !

Les derniers commentaires

  • Anne le 02.05.2017 21:08 Report dénoncer ce commentaire

    Tous les jours en se bat avec nos enfants pour lacher leur tablettes et leur smarphones ,en leur dit tous les jours pour prendre un livre et lire,les professeurs disent egalement aux enfants de lire plus,et maintenant encore une tablette,bon j espere que l etat des nations ne se trompe pas.

  • Gustav Schmuck le 02.05.2017 20:53 Report dénoncer ce commentaire

    D abord on invite Apple au Luxembourg à un impôt extra 1% (Luxleaks) et ensuite on fait une grande commande et on choisit précisement cette marque hyper chère connue pour ses pratiques commerciales à obsolescene programmée ( garantie 2 ans; appareil se casse après 2 ans et 1 mois ) ! Ça pue corruption !

    • Tom Bernardy le 03.05.2017 13:04 Report dénoncer ce commentaire

      Bonjour, Veuillez noter que les produits de chez appel sont garantis un an seulement. Appel a trouvé un faille dans la législation européenne sur la garantie, en effet si vous voulez faire jouer la garantie au delà de un an il faut prouvez que c'est un défaut de fabrication. Courage pour vous battre contre le battaillant des avocats du groupe.

  • @Asimov le 02.05.2017 19:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Maus @Scandale en général au lycée on a plus de 15 ans à moins d'être surdoué. Donc pas de soucis

  • heuuuu le 02.05.2017 17:26 Report dénoncer ce commentaire

    Une tablette, ok, mais pour quoi faire ? J'ai bien vu le prix, la marque, mais l'intérêt pédagogique ? On met juste les cours dessus ? Ils ont des exos avec ? On supprime les formats papier ? Les éditeurs des livres scolaires hors de prix et les libraires sont ok pour tout passer au numérique ? Je suis sensée me dire que c'est trop bien et que vraiment, l'éducation nationale c'est trop de la balle niveau i-tech? Ou alors je m'inquiête de l'absence d'apprentissages écrits et des dégâts que cela risque de provoquer chez des cerveaux immatures qui ont besoin de créer des connexions efficientes ?

  • T le Belge le 02.05.2017 16:04 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi encore et tjs du Mac ?? Pq pas qques choses sous open source qui permet de faire ce qu'on veut plutot que cette boite au pratiques commerciales douteuses ( obsolescence programmee et autres ... )