Au Luxembourg

21 décembre 2017 16:51; Act: 21.12.2017 17:53 Print

Cinq surdoses mortelles en 2016 au Luxembourg

LUXEMBOURG - Le nombre de décès par overdose tend à baisser au Luxembourg, selon un rapport annuel présenté jeudi. Le nombre de toxicomanes est lui aussi en baisse.

storybild

Cinq personnes sont mortes d'une surdose en 2016 au Luxembourg. (photo: AFP)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Le nombre de personnes usant de drogues illégales au Luxembourg est en baisse d'année en année, selon un rapport publié ce jeudi par le ministère de la Santé. Ainsi, à l'heure actuelle, le nombre de personnes ayant un usage problématique de drogues illicites se situe autour de 2 200. Soit un taux de prévalence de 5,8 usagers pour 1 000 habitants de 15 à 64 ans. En 2000, ce taux se situait à 9 sur 1 000 et était l'un des plus élevés d'Europe.

La mortalité liée à la drogue est elle aussi en baisse. Ainsi, en 2000, 26 personnes sont mortes d'une surdose au Luxembourg. En 2016, ce nombre est tombé à 5, «ce qui place le Luxembourg aujourd’hui parmi les pays avec les taux de mortalité directe associée à l’usage de drogues les plus bas de l’UE» selon le ministère. Pour 2017, l'année n'est pas encore terminée mais la tendance est à la stabilité. Entre 2000 et aujourd'hui, la Fixerstuff est entrée en service, encadrant notamment les injections de drogues dans un environnement plus sain.

En revanche, le nombre de nouvelles infections au VIH parmi les personnes s'injectant de la drogue est en augmentation depuis 2014, notamment à cause des injections «de cocaïne, dont la disponibilité a augmenté au cours des dernières années», selon le ministère de la Santé. 2017 devrait toutefois connaître une amélioration de la situation. «Si les données encore incomplètes pour 2017 laissent entrevoir une première baisse du nombre d’injecteurs de drogues parmi les cas de nouvelles infections au VIH, il s’agit de rester vigilant, car l’incidence VIH reste élevée et la prévalence des infections à l’hépatite C parmi les usagers de drogues demeure importante», prévient le ministère de la Santé.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • libre penseur le 22.12.2017 08:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    quel beau condencer d'égoïsme ,de préjugés et d'ignorance ! impressionnant comment certaines personnes sont aigries et malheureuses alors qu'ils ont touts !

  • tito le 22.12.2017 07:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    toujours entrain de tapé sur les chauffeur de bus !!!! quand il dise quelques chose on les traine dans la boue et quand il dise rien la meme chose jamais contemps venais faire le boulot avant parler bêtes surtout que si on vous regarde on aura aussi énormément de critique a votre égard

  • Abrigado le 21.12.2017 17:51 Report dénoncer ce commentaire

    c'est trop peu

Les derniers commentaires

  • libre penseur le 22.12.2017 08:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    quel beau condencer d'égoïsme ,de préjugés et d'ignorance ! impressionnant comment certaines personnes sont aigries et malheureuses alors qu'ils ont touts !

  • tito le 22.12.2017 07:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    de plus quand les chauffeur se font agressé verbalement a longueur de journee vous intervenez pour aider le chauffeur !!!! bien sur que non au contraire si il a le malheur de répondre il sera fautif de tout facon . c et triste on a tout a luxembourg et vous êtes jamais contemps allee voir ailleur comment ca ce passe et ouvre les yeux et vous vivrez heureux et surtout autrement

  • tito le 22.12.2017 07:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    toujours entrain de tapé sur les chauffeur de bus !!!! quand il dise quelques chose on les traine dans la boue et quand il dise rien la meme chose jamais contemps venais faire le boulot avant parler bêtes surtout que si on vous regarde on aura aussi énormément de critique a votre égard

  • Ebba le 22.12.2017 04:32 Report dénoncer ce commentaire

    Combien d'allochtones parmi ces gens ?

    • Nicolas le 22.12.2017 14:16 Report dénoncer ce commentaire

      Vous vous êtes jamais promené en ville? Une grande majorité d'entre eux parle le Luxembourgeois.

  • DGils le 21.12.2017 20:59 Report dénoncer ce commentaire

    Du beau boulot de la belle comm. Donc non seulement drogues, voleur, violent, agressif, mais en plus porteur du VIH et autre maladies du genre. Et il y a des cons qui vont bosser tous les jours pour payer leur addiction, ca vous fait pas mal. Le jour ou vous vous ferrez agresser vous et votre famille. Que a cause de ca qq1 de votre famille aura une maladie ou sera mort a cause de ces personnes. Et qu'on vous dira desole ce type est insolvable on ne peut rien lui dire ou faire. On en reparlera. Vous n'avez pas les bollok d'agir maintenant payer le prix.