Politique au Luxembourg

08 avril 2021 14:48; Act: 08.04.2021 15:05 Print

Claude Wiseler a constitué son équipe pour le CSV

LUXEMBOURG - Le député a déposé officiellement ce jeudi sa candidature pour devenir président du CSV. Et il a présenté son équipe.

storybild

Claude Wiseler veut aplanir les tensions apparues récemment au sein du CSV. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

La candidature de Claude Wiseler à la présidence du CSV, dans les cartons depuis plusieurs jours, est désormais officielle. Le député l’a formellement déposée ce jeudi, en attendant le congrès du samedi 24 avril, comme il l’a expliqué à L’essentiel. «J’ai pris beaucoup de temps pour discuter avec tout le monde, j’ai constitué une équipe qui devrait prendre du plaisir à travailler ensemble», explique l’intéressé entre deux quintes de toux, au lendemain d’un test positif au Covid-19.

L’idée centrale du candidat Wiseler est de «doubler tous les postes, afin de garantir un travail en commun». Son dossier prévoit une présidente adjointe, Elisabeth Margue, conseillère dans la capitale. L’eurodéputé Christophe Hansen deviendrait secrétaire général, avec pour adjointe Stéphanie Weydert, échevine à Rosport-Mompach. Actuel secrétaire général, le député Paul Galles serait promu vice-président, en compagnie de la conseillère de Sanem, Anne Logelin.

Chacun pourrait conserver ses fonctions actuelles, en plus de celles au sein du parti, précise Claude Wiseler. Lui-même resterait donc député, au sein d’une fraction où une coprésidence est aussi amenée à se mettre en place. Martine Hansen serait ainsi rejointe par Gilles Roth, même si formellement, cette question ne sera pas tranchée lors du congrès du parti. «Nous avons une confiance à regagner après une période difficile», concède celui qui est pour l’instant le seul candidat connu à la tête du parti d’opposition. Le CSV a en effet été au cœur d’une tempête après la démission du président Frank Engel, soupçonné d’emploi fictif. «Il va falloir d'abord retrouver du calme, tout en renouant avec un certain dynamisme», conclut Claude Wiseler.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • SlySo le 08.04.2021 15:18 Report dénoncer ce commentaire

    bla bla bla, on prend les mêmes et on recommence !!! ????

  • SlySo le 08.04.2021 18:12 Report dénoncer ce commentaire

    Chez nous en URSS/Russie c'était toujours on prend les mêmes et on recommence mais avec notre bien aimé Vladimir Vladimirovitch, président suprêmement élu de l'URSS/Russie de 1999 à 2036, alors est différent!

  • pralin le 08.04.2021 21:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mr wiseler , vous n’aurez plus un Juncker . Changez de métier. Aller vous mettre au soleil .

Les derniers commentaires

  • fern le 09.04.2021 11:39 Report dénoncer ce commentaire

    triste renouveau. Nouvel emballage pour un produit périmé

  • Mike le 09.04.2021 10:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il aurait dû laisser de côté cette arrogante Mme Hansen. Celle la leurs rapportera encore des voix en moins lors des prochaines élections.

  • LEONIDAS le 09.04.2021 08:41 Report dénoncer ce commentaire

    arrêtez l'imigration clandestine Monsieur Wiseler !!!!!!!!

  • @lynn le 09.04.2021 08:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Commentaire stupide

  • bob le 09.04.2021 07:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nullement confiance, désolé.